…de la garde des enfants aux parents qui n’acceptent pas l’idéologie du genre

La théorie du genre vise à gommer les différences sexuelles dans l’éducation des enfants de moins de 18 ans, laissant dès le plus jeune âge à l’enfant, la possibilité de choisir l’orientation sexuelle qu’il désire en dépit de son genre d’origine, ou simplement à devenir un individu transgenre qui cumulerait des tendances, attitudes et habitudes aussi bien féminines que masculines.

C’est ce qu’on peut déjà observer lorsque certains magasins de vêtements pour enfants font un amalgame dans le genre vestimentaire. Pour faire simple dans ces magasins, il n’existe plus de rayons pour filles ni garçons, mais tout est amalgamé. Un garçon peut aussi bien porter un vêtement de fille et inversement.

Une loi a été approuvée récemment dans la province de l’Ontario, par 63 voix contre 23. Elle définie ainsi le cadre dans lequel les parents refusant la théorie du genre, se verront retirer la garde de leurs enfants. La polémique grandit auprès de la communauté chrétienne où l’inquiétude se fait sentir.

Cette loi nommée Supporting Children, Youth and Families Act (Soutien aux enfants, adolescents et aux familles, traduction libre), stipule que les enfants sont les seuls à pouvoir définir ce qu’ils souhaitent pour eux-mêmes, reléguant ainsi les parents au rôle de simples tuteurs, puisque la volonté de ces hommes de loi est de faire comprendre à cette génération que les enfants n’appartiennent plus aux parents mais bien plus au gouvernement qui continue de décider comment on doit penser, se soigner, se comporter, etc…

Pour être plus spécifique, cette loi est une censure à la liberté de religion. Dans le christianisme, la Parole nous indique plutôt que les enfants sont naturellement attirés par ce qui peut sembler être de la folie pour un adulte, à savoir : un enfant ne connait pas les dangers qui l’entourent et ses pensées, émotions doivent être disciplinées. Vous avez remarqué qu’un enfant peut se jeter dans le feu, dans une piscine, je connais même un ami qui avait essayé de sauter par le toit familial parce qu’il était sûr qu’il allait s’envoler…

La folie est attachée au coeur de l’enfant; La verge de la correction l’éloignera de lui. Proverbes 22:15

Il appartient aux parents et non à l’Etat,  d’accompagner la pensée et les attitudes de leurs enfants en les orientant vers le Seigneur, sans maltraitance. Car Dieu n’admet pas qu’on puisse maltraiter un animal (voir Balaam et Balak Nombres 22 :30-32) encore moins un enfant. Il y a donc une mesure de correction à respecter.

Pères, n’irritez pas vos enfants, de peur qu’ils ne se découragent. Colossiens 3:21

C’est ce que la loi veut nous empêcher d’appliquer afin de bâtir la fameuse génération perdue de fanfarons, des irréligieux et de rebelles :

Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes-là. 2 Timothée 3:2-5

Selon The Christian Post, cette nouvelle législation stipule que les mineurs de 18 ans ont le

« le droit d’exprimer leur point de vue librement et en toute sécurité, d’engager un dialogue honnête et respectueux, d’avoir leurs opinions en fonction de leur âge et de leur maturité, et d’être informé, dans un langage approprié à leur compréhension, de leurs droits et de leurs droits l’existence, les fonctions et les informations de contact de l’organe chargé de la protection des enfants et des adolescents »

« Les parents qui n’acceptent pas l’orientation sexuelle de leurs enfants, qui s’opposent et critiquent la communauté LGBT, peuvent commettre des mauvais traitements infligés aux enfants. Si les parents infligent des mauvais traitements aux enfants en n’acceptant pas sans réserve l’option de genre de leurs enfants, ils peuvent être retirés de cet environnement et placés sous protection … » Michael Coteau, auteur de la loi

Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. 2 Timothée 3:1

Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! Car il y aura une grande détresse dans le pays, et de la colère contre ce peuple. Luc 21:23

Es-tu lié à une femme, ne cherche pas à rompre ce lien; n’es-tu pas lié à une femme, ne cherche pas une femme. 1 Corinthiens 7:27

Voici ce que je dis, frères, c’est que le temps est court (…) 1 Corinthiens 7:29

Source: noticias.gospelmais et ThechristianPost

Via: Chrétiens 2000

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s