HAARP

Cet article soigneusement documenté sur la Guerre Météorologique a été publié pour la première fois par Global Research, le 1er août 2010.

Quelques petites modifications ont été faites.  Les documentaires sur CBC, History Channel et Trutv.com cités dans l’article peuvent maintenant être visionnés.

« Ce ne sont pas seulement les théoriciens de la conspiration qui se préoccupent du système HAARP.  L’Union Européenne a qualifié le projet d’inquiétude mondiale et a adopté une résolution demandant davantage d’informations sur ses risques pour la santé et l’environnement.  En dépit de ces préoccupations, les responsables de HAARP insistent sur le fait que le projet n’est rien de plus sinistre qu’un centre de recherches en sciences radiologiques.»(Citation d’un documentaire télévisé sur HAARP par la Société Radio-Canada)

HAARP (programme de recherche active à haute fréquence sur les aurorales) est un programme de défense militaire peu connu, mais d’une importance critique, qui a suscité beaucoup de controverses au fil des ans dans certains cercles.  Bien que démenties par les responsables du HAARP, certains chercheurs réputés allèguent que les capacités secrètes de guerre électromagnétique de HAARP sont conçues pour transmettre l’objectif déclaré de l’armée américaine d’atteindre la domination du spectre d’ici 2020.  D’autres vont jusqu’à affirmer que HAARP peut et a été utilisé pour des modifications du temps, pour provoquer des tremblements de terre et des tsunamis, pour perturber les systèmes mondiaux de communications, et plus encore.

 Les principaux aspects du programme sont gardés secrets pour des raisons présumées de « sécurité nationale ».  Pourtant, il ne fait aucun doute que HAARP et les armes électromagnétiques susceptibles d’être utilisées dans les guerres existent.  Selon le site officiel de HAARP, « HAARP est un effort scientifique visant à étudier les propriétés et le comportement de la ionosphère, en particulier à comprendre et à utiliser pour améliorer les systèmes de communication et de surveillance à des fins civiles et de défense ».  L’ionosphère est la couche supérieure délicate de notre atmosphère qui s’étend d’environ 30 miles (50 km) jusqu’à 600 miles (1000 km) au-dessus de la surface de la Terre.

Le site web HAARP reconnaît que des expériences utilisent des fréquences électromagnétiques pour déclencher des faisceaux d’énergies dirigés et pulsés afin de « temporairement exciter une zone limitée de la ionosphère ». Certains scientifiques affirment que perturber délibérément cette couche sensible pourrait avoir des conséquences majeures, voire désastreuses.  Des chercheurs préoccupés par HAARP, comme le Dr Michel Chossudovsky de l’Université d’Ottawa et le Dr Nick Begich (fils d’un membre du Congrès américain en Alaska), présentent des preuves suggérant que ces perturbations peuvent même causer des tsunamis et des tremblements de terre.

Deux grands documentaires médiatiques importants, un par le réseau de radiodiffusion publique canadien CBC et l’autre par History Channel, révèlent le fonctionnement interne deHAARP de la façon la plus puissante.  Le documentaire CBC, très bien documenté, comprend cette citation clé :

« Ce ne sont pas seulement les théoriciens de la conspiration qui se préoccupent de HAARP.  En janvier 1999, l’Union Européenne a qualifié le projet d’inquiétude mondiale et a adopté une résolution demandant davantage d’informations sur ses risques pour la santé et l’environnement.  En dépit de ces préoccupations, les responsables de HAARP insistent sur le fait que le projet n’est rien de plus sinistre qu’un centre de recherche en sciences radiologiques. »

Le libellé actuel de ce document indique que l’Union Européenne « considère HAARP en raison de son impact profond sur l’environnement comme une préoccupation mondiale et demande que ses implications juridiques, écologiques et éthiques soient examinées par un organisme  international ».  Ce document révélateur indique en outre que l’Union Européenne regrette le refus répété du gouvernement américain d’envoyer quelqu’un donner des évidences surHAARP.

Voici deux citations dans le documentaire de History Channel :

« Les armes électromagnétiques … développent un mur invisible des centaines de fois plus puissant que le courant électrique dans un éclair.  Ceci peut détruire des missiles ennemis dans le ciel, un autre pourrait être utilisé pour aveugler des soldats sur les champs de batailles, un autre peut contrôler une foule indisciplinée en brûlant la surface de leur peau.  Si ceci explosait au-dessus d’une grande ville, une arme électromagnétique pourrait détruire toute l’électronique en quelques secondes.  Ils utilisent tous l’énergie dirigée pour créer une puissante impulsion électromagnétique. »

« L’énergie dirigée est une technologie tellement puissante qu’elle pourrait être utilisée pour chauffer la ionosphère et transformer le temps en arme de guerre. Imaginez utiliser une inondation pour détruire une ville ou des tornades pour décimer une armée qui approche dans le désert.  L’armée a consacré énormément de temps à la modification du temps en tant que concept pour les environnements des combats.  Si une impulsion électromagnétique se propageait au-dessus d’une ville, fondamentalement, tous les objets électroniques de votre maison s’arrêteraient en un clin d’œil, et ils seraient détruits définitivement. »

Pour ceux qui doutent encore que de telles armes secrètes dévastatrices ont été développées, voici une citation intrigante d’un article paru dans le principal journal néo-zélandais, le New Zealand Herald :

« Des expériences top-secrètes en temps de guerre ont été menées au large des côtes d’Auckland pour perfectionner une bombe à raz-de-marée, révèlent des fichiers déclassifiés.  Les chefs de la défense des États-Unis ont déclaré que si le projet avait été achevé avant la fin de la guerre, il aurait pu jouer un rôle aussi efficace que celui de la bombe atomique.  Les détails de la bombe à tsunami, connue sous le nom de Project Seal, sont contenus dans des documents vieux de 53 ans publiés par le Ministère des Affaires Étrangères et du Commerce. »

Si les militaires développaient secrètement il y a plus d’un demi-siècle une arme qui pourrait causer un tsunami, quel type d’armes mortelles avancées pourrait maintenant être disponible ?

Et, pourquoi le grand public ignore-t-il encore les armes secrètes développées il y a plus de 50 ans ?

Il faut comprendre pourquoi les médias ne couvrent pas ces problèmes très critiques.  De toute évidence, l’armée a la capacité de provoquer des tsunamis et de causer des tremblements de terre et des ouragans.  Il est temps pour nous de prendre des mesures pour faire passer le mot sur ce sujet vital.

Ayant interprété pour les plus grands généraux dans mon travail d’interprète du langage avec le Département d’État des États-Unis, j’ai appris que les planificateurs militaires sont toujours intéressés à développer les armes les plus dévastatrices possibles.  Pourtant, ces armes sont gardées secrètes aussi longtemps que possible, prétendument pour des raisons de sécurité nationale. Les nombreuses couches du secret intense dans l’armée et le gouvernement ont pour résultat que très peu de gens sont conscients des capacités horribles de mort et de destruction qui ont été développées au cours des années.  Il y a de nombreux exemples de grands projets de défense tenus secrets avec succès pendant des années et même des décennies.

L’énorme Projet Manhattan (développement de la première bombe atomique) en est un exemple.  La construction d’une ville entière pour soutenir le projet de Oak Ridge, dans le Tennessee, a été tenue secrète avec succès, même pour le gouverneur de l’état.  Le bombardier furtif a été gardé secret pendant de nombreuses années, et le public n’a toujours aucun moyen de connaître ses capacités.  C’est grâce à l’utilisation des services militaires et du renseignement hautement organisés que l’élite au pouvoir dans notre monde, travaillant en coopération avec des alliés clés dans le gouvernement et la propriété corporative des médias, qu’ils sont capables d’effectuer des dissimulations majeures et des opérations secrètes comme celles impliqué avec HAARP.

Certains chercheurs ont soulevé des questions sur l’implication possible de HAARP dans des catastrophes majeures, comme le tremblement de terre en Haïti, le tsunami indonésien et l’ouragan Katrina.  Est-ce que cela aurait pu être des expériences avec HAARP qui ont mal tourné ?  Ils ont peut-être même été causés par des éléments voyous qui ont pris le contrôle de cette technologie dévastatrice.  Bien sûr, des catastrophes comme celles-ci se produisent régulièrement sur une base naturelle, mais si vous commencez à faire des recherches, il y a une grande étrangeté autour de certaines de ces catastrophes. Les preuves ne sont pas concluantes, mais avec les capacités destructrices majeures connues et inconnues de cette arme, de sérieuses questions demeurent.

Jesse Ventura, ancien membre des Navy Seal qui est devenu pro-gouverneur avant de devenir gouverneur du Minnesota, a également fait une spéciale au sujet de HAARP qui est un peu sensationnelle, mais qui contient des informations utiles.  Mais, la vidéo sur YouTube n’est curieusement plus disponible.

Source  :  Global Research 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG