DS: Transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem

Dossier régulièrement mis à jour. 

Mise à jour à 20h15: Donald Trump reconnaît officiellement « Jérusalem comme la capitale d’Israël » Article à lire en cliquant ici

Jeudi 7 décembre 2017


La communauté internationale contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël

« Les missions de Bolivie, d’Egypte, de France, d’Italie, du Sénégal, de Suède, du Royaume-Uni et d’Uruguay », ont, mercredi soir, demandé cette réunion.

Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunira en urgence vendredi matin après la décision de Donald Trump de reconnaître « officiellement Jérusalem comme capitale d’Israël », a annoncé la présidence japonaise de l’instance, dans la nuit du mercredi 6 décembre au jeudi 7 décembre.

Le Premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou a salué un « jour historique », après la déclaration de Donald Trump, assurant que cela ne changerait rien en ce qui concerne les lieux saints des trois grandes religions monothéistes à Jérusalem. Mais mis à part le gouvernement israélien, cette décision a été vivement critiquée par la communauté internationale. Franceinfo revient sur les principales réactions.

L’ONU se dit « contre toute mesure unilatérale »

Huit pays ont demandé une réunion d’urgence du Conseil de sécurité. « Les missions de Bolivie, d’Egypte, de France, d’Italie, du Sénégal, de Suède, du Royaume-Uni et d’Uruguay demandent à la présidence » japonaise du Conseil de sécurité « d’organiser une réunion d’urgence du Conseil, avec un exposé du secrétaire général, avant la fin de la semaine », indique un communiqué de la mission suédoise. La présidence de l’instance a annoncé, peu après, que le Conseil se réunirait vendredi matin, en urgence.

Pour le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, le statut de Jérusalem ne peut être résolu que par une « négociation directe » entre Israéliens et Palestiniens. Il avoir toujours été « contre toute mesure unilatérale »« Il n’y a pas d’alternative à la solution de deux Etats » avec « Jérusalem comme capitale d’Israël et de la Palestine », a-t-il insisté.

L’Union européenne fait part de sa « sérieuse préoccupation »

Dans un communiqué, la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini a écrit : « L’Union européenne exprime sa sérieuse préoccupation à propos de l’annonce aujourd’hui du président des Etats-Unis Trump sur Jérusalem et les répercussions que cela peut avoir sur la perspective de paix. »

Paris condamne une décision « regrettable »

« C’est une décision regrettable que la France n’approuve pas et qui contrevient au droit international et aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU », a réagi Emmanuel Macron, depuis l’Algérie. « Le statut de Jérusalem est une question de sécurité internationale qui concerne toute la communauté internationale. Je veux l’affirmer clairement, le statut de Jérusalem devra être déterminé par les Israéliens et les Palestiniens dans le cadre de négociations sous l’égide des Nations Unies », a-t-il poursuivi.

Berlin « ne soutient pas » cette décision

Le gouvernement allemand « ne soutient pas cette position car le statut de Jérusalem ne peut être négocier que dans le cadre d’une solution de deux Etats », a déclaré la chancelière, citée dans un tweet de son porte-parole Steffen Seibert. Le chef de la diplomatie allemande, Sigmar Gabriel, a dit redouter que cette décision ne conduise à une « nouvelle escalade dans le conflit entre Israël et les Palestiniens ». Et d’ajouter : « Nous espérons que (nos) inquiétudes pourront être (…) calmées. Mais cette volte-face est déjà un gros problème. »

Londres n’est « pas d’accord »

« Nous ne sommes pas d’accord avec la décision américaine de transférer son ambassade à Jérusalem et de reconnaître Jérusalem comme la capitale israélienne avant un accord final sur son statut », a déclaré la Première ministre britannique Theresa May dans un communiqué. Pour elle, cette décision n’est « d’aucune aide » pour les perspectives de paix dans la région.

Ankara critique une décision « irresponsable »

« Nous condamnons la déclaration irresponsable de l’administration américaine (…) cette décision est contraire au droit international et aux résolutions de l’ONU », a réagi le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu. Avant l’annonce de cette décision largement anticipée, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait averti que la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par Washington « ferait le jeu des groupes terroristes ».

Pour le président palestinien, les Etats-Unis ne peuvent plus être médiateur

« Par ces décisions déplorables, les Etats-Unis sapent délibérément tous les efforts de paix et proclament qu’ils abandonnent le rôle de sponsor du processus de paix qu’ils ont joué au cours des dernières décennies », a déclaré Mahmoud Abbas sur la télévision palestinienne, déclarant que Jérusalem était « la capitale éternelle de l’Etat de Palestine ».

Le Hamas estime que Trump « ouvre les portes de l’enfer »

C’est ce qu’a déclaré Ismaïl Radouane, un haut responsable du mouvement islamiste palestinien aussitôt après la déclaration de Donald Trump. Il a appelé les pays arabes et musulmans à « couper les liens économiques et politiques » avec les ambassades américaines, et à expulser les ambassadeurs américains.

Le pape exprime sa « profonde inquiétude »

« J’adresse un appel vibrant pour que tous s’engagent à respecter le statu quo de la ville, en conformité avec les résolutions pertinentes de l’ONU », a déclaré le pape François, qui a fait part de « profonde inquiétude ». Le souverain pontife ne peut qu’accorder un intérêt tout particulier à la ville qui abrite les lieux les plus saints des trois grandes religions monothéistes, y compris le Saint-Sépulcre.

Source: France TV Info


Mercredi 6 décembre 2017

Trump reconnaît Jérusalem comme la capitale d’Israël : « La France n’approuve pas » cette décision « regrettable »

Le moment est venu de reconnaître officiellement Jérusalem comme la capitale d’Israël », a déclaré le président américain, mercredi.

Emmanuel Macron juge « regrettable » la décision de Donald Trumpde reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël. « La France [ne l’] approuve pas », a déclaré le président français lors d’une conférence de presse en Algérie, mercredi 6 décembre. « Pour l’heure je lance un appel au calme, à l’apaisement et à la responsabilité de tous, nous devons éviter à tout prix les violences et privilégier le dialogue », a ajouté le chef de l’Etat. Suivez la situation dans notre direct.

Décision historique de Donald Trump. « Aujourd’hui, enfin, nous reconnaissons l’évidence, à savoir que Jérusalem est la capitale d’Israël », a martelé le président américain lors d’une brève allocution depuis la Maison Blanche, rompant avec des décennies de diplomatie américaine.

Emmanuel Macron condamne la décision. Pour le président français, ce qu’a déclaré Donald Trump « contrevient au droit international et aux résolutions du Conseil de sécurité de l’Onu »« Le statut de Jérusalem est une question de sécurité internationale qui concerne toute le communauté internationale, le statut de Jérusalem devra être déterminé par les Israéliens et les Palestiniens dans le cadre de négociations sous l’égide des Nations unies », a poursuivi le chef de l’Etat.

 Le Premier ministre israélien salue un « jour historique »Benjamin Nétanyahou a aussi affirmé que la décision du président américain ne changerait rien en ce qui concerne les lieux saints des trois grandes religions monothéistes à Jérusalem, affirmant l’engagement israélien à maintenir le « statu quo ».

Pour le Hamas, Trump « ouvre les portes de l’enfer ». C’est ce qu’a déclaré Ismaïl Radouane, un haut responsable du mouvement islamiste palestinien aussitôt après la déclaration de Donald Trump. Il a appelé les pays arabes et musulmans à « couper les liens économiques et politiques » avec les ambassades américaines, et à expulser les ambassadeurs américains.

Source: France TV Info


Netanyahou garde le silence sur le statut de Jérusalem à quelques heures de l’annonce de Trump

« Notre identité nationale et historique est en train d’être obtenue aujourd’hui »

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou est resté silencieux sur la question du statut de Jérusalem mercredi lors d’un discours prononcé au cours d’une conférence diplomatique du quotidien Jerusalem Post,alors que le président américain Donald Trump s’apprête à reconnaître la ville sainte comme capitale d’Israël.

Chacun guettait le premier commentaire public de M. Netanyahou sur le sujet devant un parterre de diplomates, de politiciens ou d’analystes. Il s’en est tenu à une simple déclaration avant son discours publiée sur sa page facebook.

« Notre identité nationale et historique est en train d’être obtenue aujourd’hui », a-t-il dit.

Son discours portait principalement sur de nouvelles convergences diplomatiques régionales, les performances de l’Etat hébreu dans le domaine de la sécurité et de l’économie, et l’importance de la lutte internationale contre la menace iranienne.

« L’Iran est en train d’essayer de construire un empire » au Moyen-Orient, a affirmé le Premier ministre, citant les pays où Téhéran tente de s’implanter. « Nous disons ce que nous faisons et nous faisons ce que nous disons, et tout ce qui est nécessaire pour empêcher cela », a-t-il poursuivi.

« C’est un régime agressif, terroriste », a martelé M. Netanyahou avant d’affirmer que « les droits humains sont bafoués en Iran ».

Enfin, le dirigeant israélien a appelé a créer un « meilleur accord nucléaire » par crainte de voir Téhéran obtenir suffisamment d’uranium enrichi pour mettre au point la bombe nucléaire d’ici quelques années.

Source: i24 News


Déclarer Jérusalem capitale d’Israël profitera « aux groupes terroristes » (Erdogan)

Téhéran « ne tolèrera pas une violation des lieux saints musulmans », a affirmé le président iranien Rohani

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a averti mercredi que la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par Washington « ferait le jeu des groupes terroristes ».

« Une telle mesure ne servira qu’à faire le jeu des groupes terroristes », a déclaré M. Erdogan à l’issue d’un entretien à Ankara avec le roi Abdallah II de Jordanie. Ce dernier a de son côté souligné que la ville sainte était « cruciale pour la stabilité » de la région.

Le président Donald Trump doit prononcer mercredi un discours très attendu dans lequel il devrait reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne et annoncer le transfert de l’ambassade des Etats-Unis de Tel Aviv à Jérusalem, a indiqué mardi soir un responsable de la Maison Blanche sous couvert d’anonymat.

Dans le même temps, les factions palestiniennes ont appelé à une « Journée de la colère » mercredi – qui devrait se poursuivre plusieurs jours. Le roi du Maroc Mohammed VI a envoyé mardi au président américain une lettre au nom de 57 pays arabes et musulmans pour le mettre en garde contre un transfert de l’ambassade US à Jérusalem.

Mercredi matin, de nombreux autres pays et instances internationales ont déclaré leur « inquiétude » quant à la possible reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël, et ont dit craindre une « escalade » dans la région.

Source: i24 News


Abbas exhorte le pape François à intervenir contre le transfert de l’ambassade américaine

Suite à son appel avec Trump, le chef de l’AP a aussi échangé avec Poutine, Macron et Abdallah II.

Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, a exhorté mardi le pape François à faire le nécéssaire pour empêcher le président américain Donald Trump de déménager l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem.

« Suite à son appel avec le président Trump, le président Abbas a échangé avec les présidents russe et français, avec le pape et avec le roi Abdallah II de Jordanie », a déclaré à l’agence Reuters, Nabil Abu Rdainah, porte-parole d’Abbas.

« Il leur a réaffirmé qu’un tel geste n’était pas possible et les a exhortés à intervenir pour ne pas que cela se produise. »

Source: Times of Israël

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close