Cette décision démontre la colère actuelle du royaume hachémite après la déclaration de Trump sur Jérusalem

Le Parlement jordanien a approuvé dimanche une proposition visant à former un comité chargé de réévaluer tous les liens officiels avec Israël, y compris l’accord de paix de 1994, a rapporté le quotidien israélien Haaretz.

Selon la proposition, le comité étudiera les accords passés entre la Jordanie et Israël afin de déterminer s’ils doivent être poursuivis ou annulés.

Toutefois, la décision du Parlement jordanien de dimanche ne signifie pas nécessairement que les accords de paix avec Israël seront annulés, précise Haaretz, puisqu’une telle décision nécessite l’approbation du gouvernement, du palais royal et du conseil qui avise le roi Abdallah II de Jordanie.

Une source politique jordanienne a déclaré que malgré la décision de dimanche, il est encore peu probable d’obtenir son approbation finale. Elle démontre néanmoins la colère présente actuellement dans le pays après suite à la reconnaissance de Jérusalem par le président américain Donald Trump, mercredi soir.

Crise diplomatique

Il y a plusieurs années, les députés jordaniens ont unanimement demandé au gouvernement d’expulser l’ambassadeur israélien d’Amman par mesure punitive après que des détectives en Israël ont arrêté le mufti de Jérusalem sur le Mont du Temple.

L’été dernier, les législateurs jordaniens ont exprimé leur soutien à trois terroristes qui ont assassiné deux officiers de la police des frontières israélienne près du Mont du Temple, les qualifiant de « martyrs ».

Les relations entre la Jordanie et Israël se sont dégradées après un incident survenu à l’ambassade d’Israël à Amman en juillet dernier, au cours duquel un garde de l’ambassade israélienne a abattu deux Jordaniens en état de légitime défense.

La Jordanie avait réitéré sa décision de ne pas rétablir les relations diplomatiques avec Israël tant qu’une procédure judiciaire ne sera pas lancée contre le garde de l’ambassade israélienne.

L’Etat hébreu était resté silencieux devant la requête jordanienne, alors que le garde avait été rapatrié avec l’ambassadrice Einat Schlein le lendemain de l’incident.

Selon la radio publique israélienne KanIsraël allait payer une indemnité à la famille du Jordanien qui a été tué accidentellement à Amman par le garde israélien, lui-même attaqué à son domicile par un autre Jordanien de 17 ans. Le ministère des Affaires étrangères n’a pas commenté cette information.

Source: i24 News

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s