Jérusalem, la ville prophétique

Prophétie accomplie: la restauration de Jérusalem comme capital d’Israël est une prophétie accomplie.

Pendant que nous lisons et étudions les prophéties de la Bible concernant les derniers jours, nous voyons qu’il y a un certain nombre de signes qui, pris dans leur ensemble, suggèrent fortement que la fin de cet âge est proche. Grant R. Jeffrey, dans son livre, « Prince of Darkness », énumère 38 prédictions qui ont été accomplies ou sont en train de s’accomplir dans notre génération. Jeffrey calcule que les probabilités d’accomplissement de seulement six de ces prédictions dans une génération sont de 1 contre 15,6 milliards. Les chances que toutes les 38 s’accomplissent sont pratiquement incompréhensibles. Cependant, le seul événement qui cimente toutes ces choses ensemble et qui donne du crédit à l’idée que ce sont en effet des événements de la fin des temps, est la renaissance d’Israël.

Un ingrédient essentiel pour l’accomplissement des prophéties bibliques dans les derniers jours qui n’était pas présent avant le 14 mai 1948, est la nation d’Israël. Sans l’existence d’Israël, la présence des autres signes ne voudrait rien dire. Les événements de la fin des temps gravitent autour de ce petit pays, qui semble être constamment dans les nouvelles. Il est important de comprendre que la renaissance d’Israël a été un événement prophétique, prédit dans la Bible, et mis en place par la volonté directe de Dieu. Pour voir qu’il en est ainsi, nous devons examiner qui était celui qui a dispersé le peuple juif et qui les a ramenés sur la Terre d’Israël.

Il y a ceux qui pourraient dire que le peuple juif est retourné sur la terre d’Israël avec son propre pouvoir, et qu’ils n’agissent pas en conformité avec la volonté de Dieu. La Bible nous dit clairement qu’il n’en est pas ainsi. Considérez les versets suivants :

Ézéchiel 39:27-29   « Quand je les ramènerai d’entre les peuples, quand je les rassemblerai du pays de leurs ennemis, je serai sanctifié par eux aux yeux de beaucoup de nations. Et ils sauront que je suis l’Éternel, leur Dieu, qui les avait emmenés captifs parmi les nations, et qui les rassemble dans leur pays ; Je ne laisserai chez elles aucun d’eux, et je ne leur cacherai plus ma face, car je répandrai mon esprit sur la maison d’Israël, dit le Seigneur, L’Éternel. »

Amos 9:13-15   « Voici, les jours viennent, dit l’Éternel, où le laboureur suivra de près le moissonneur, et celui qui foule le raisin celui qui répand la semence, où le moût ruissellera des montagnes et coulera de toutes les collines. Je ramènerai les captifs de mon peuple d’Israël ; Ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront, ils planteront des vignes et en boiront le vin, ils établiront des jardins et en mangeront les fruits. Je les planterai dans leur pays, et ils ne seront plus arrachés du pays que je leur ai donné, dit l’Éternel, ton Dieu. »

Jérémie 30:2-4   « Ainsi parle l’Éternel, le Dieu d’Israël ; Écris dans un livre toutes les paroles que je t’ai dites. Voici, les jours viennent, dit l’Éternel, où je ramènerai les captifs de mon peuple d’Israël et de Juda, dit l’Éternel ; Je les ramènerai dans le pays que j’ai donné à leurs pères, et ils le posséderont. Ce sont ici les paroles que L’Éternel a prononcées sur Israël et sur Juda. »

Jérémie 31:10   « Nations, écoutez la parole de L’Éternel, et publiez-la dans les îles lointaines! Dites : Celui qui a dispersé Israël le rassemblera, et il le gardera comme le berger garde son troupeau. »

Jérémie 33:7   « Je ramènerai les captifs de Juda et les captifs d’Israël, et je les rétablirai somme autrefois. »

Ézéchiel 37:21-22    «  Et tu leur diras : Ainsi parle Seigneur, l’Éternel ; Voici, je prendrai les enfants d’Israël du milieu des nations où ils sont allés, je les rassemblerai de toutes parts, et je les ramènerai dans leur pays. Je ferai d’eux une seule nation dans le pays, dans les montagnes d’Israël ; Ils auront tous un même roi, ils ne formeront plus deux nations, et ne seront plus divisés en deux royaumes. »

Ce n’était que quelques-uns des versets où le Seigneur Lui-même déclare qu’il est celui qui a dispersé les Juifs et que c’est lui qui va les remettre dans leurs terres. Qui peut s’opposer à la grande volonté de Dieu! Le peuple juif aurait-il pu demeurer dans la terre d’Israël, lorsque Dieu déclarait qu’il les disperserait ? Non! Le peuple juif aurait-il pu retourner dans la Terre d’Israël exactement de la manière prédite lorsque Dieu avait déclaré que seulement Lui les ramènerait dans leurs terres? Non! C’est ma ferme conviction qu’Israël existe seulement aujourd’hui parce que c’est la volonté de Dieu qu’il en soit ainsi. Israël est vraiment un miracle moderne. Une action de Dieu pour l’accomplissement de Sa Parole. Un signe certain que Dieu a repris ses relations avec son peuple élu, afin d’accomplir toutes les prophéties qui les concernent, leur retour total sur la terre comme nation, et, finalement, leur donner le roi qu’ils attendent qui, je le crois, ne peut être rien d’autre que Jésus-Christ Lui-même.

Il peut y avoir des gens qui pourraient dire que les versets ci-dessus et d’autres semblables décrivent le retour de Babylone. Mais, cela ne peut pas être exact parce qu’un seul petit nombre de personnes sont retournées à la terre provenant des tribus de Benjamin et de Juda, et presque aucune personne des dix autres tribus d’Israël n’est jamais revenu de la captivité assyrienne. Dieu énonce clairement que tous le peuple d’Israël retournera.

Ézéchiel 39:28   « Et ils sauront que je suis l’Éternel, leur Dieu, qui les avait emmenés captifs parmi les nations, et qui les rassemble dans leur pays ;  Je ne laisserai chez elles aucun d’eux. »

Certains pensent que parce que le peuple juif a été désobéissant envers Dieu et ont été dispersés sur toute la surface de la terre, Dieu les a abandonné et que l’Eglise a pris la place d’Israël. Si vous êtes enclins à croire cette déclaration, considérez ces paroles de Paul.

Romains 11:25   « Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous regardiez point comme sage, c’est qu’une partie d’Israël est tombée dans l’endurcissement, jusqu’à ce que la totalité des païens soit entrée. »

Si vous prétendez que votre groupe est celui qui a pris la place d’Israël, alors, vous êtes dans le trouble, parce que si vous êtes Israël, alors, selon les Écritures ci-dessus, vous expérimentez un endurcissement qui, selon Strong, signifie une bêtise ou une insensibilité à en ce qui concerne à Dieu, et certains autres groupes non-juifs connus comme les Gentils sont appelés à devenir une partie du Royaume de Dieu !

Pour résumer, Israël est la clé dans le calendrier prophétique de Dieu. Nous avons eu le privilège d’être présent pendant cette période dans l’histoire. Avec cette pièce maîtresse du puzzle prophétique en place, et tous les autres signes se produisant simultanément, nous, plus que toute autre génération, nous pouvons attendre avec impatience l’accomplissement de toutes ces choses, et le retour de notre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ.

Mathieu 05:18   « Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. »

« …. Je peux vous dire que, pour la première fois dans l’histoire du peuple juif depuis l’époque du Second Temple, dans la prochaine décennie et demie la majorité du peuple juif vivra sur la terre juive. Si ce n’est pas la matérialisation de la prophétie, alors ce n’est rien. »   Extrait d’un discours du Premier ministre Benjamin Netanyahu à la Conférence de la Fête des Tabernacles (International Christian Embassy) 5 octobre 1998

La renaissance d’Israël est un signe certain de l’arrivée du Christ. Israël est bien plus qu’une enclave juive au Moyen-Orient ; C’est un mouvement destiné à avoir des conséquences troublantes au niveau mondial, affectant la vie de chaque personne vivant sur le globe.

Les nouvelles mondiales se concentrent en permanence sur les animosités, les violences et les effusions de sang qui éclatent à plusieurs reprises au Moyen-Orient. Cà révèle un dossier sinistre d’antagonisme qui menace de plonger le monde dans la guerre la plus dévastatrice de l’histoire connue. De la nature terrifiante des armes de destruction aujourd’hui stockées ou « améliorées », il est évident qu’une guerre nucléaire pourrait détruire complètement la civilisation, et rendre la terre inhabitable. Et le point le plus critique de l’impact est le Moyen-Orient.

À partir du moment où les Juifs ont commencé à retourner dans leur ancienne patrie, à l’invitation des Britanniques suite à la Déclaration Balfour en 1917, afin d’établir l’État d’Israël en 1948, jusqu’à l’occupation de la ville de Jérusalem par les Israéliens en 1967, et, depuis lors, le Moyen-Orient a été dans un état d’effervescence internationale constante.

Ces événements accomplissent les prophéties bibliques, en animant les espoirs des étudiants de la Bible. Ils affirment que le monde est à la veille de l’événement le plus spectaculaire de tous les temps :  Le retour personnel et visible du Christ en toute puissance et en gloire. En même temps, ils avertissent également que les nations se dirigent rapidement vers le combat universel, que la Bible décrit comme Armageddon.

Tout ceci présente un défi personnel. Nous pouvons vivre dans le présent avec de l’espoir, ou avec la peur. Nous pouvons partager la gloire du Christ à son arrivée, ou faire face à la terreur de la Troisième Guerre Mondiale.

Le Christ a prophétisé que les derniers jours révèleraient « l’angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots, les hommes rendant l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre, » mais, Il a dit à ses disciples que, « quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche. » (Luc 21:25-28)

Il est évident que le Moyen-Orient est crucial pour l’avenir du monde. Les grandes puissances sont toujours préoccupées quand des ennuis éclatent dans ce secteur.

Pourquoi tolérer Israël ?

La petite nation d’Israël, avec seulement environ 4.5 millions d’habitants, vivant sur une zone minuscule de terre, reste un point de discorde dans les politiques mondiales, un problème que les grandes puissances ont peur de tenter de résoudre.

Examinons l’attitude de la puissance du nord, la Russie. Elle n’a pas hésité à attaquer et envahir les pays qui se sont dressés sur son chemin vers la domination mondiale dans le passé, mais elle ne l’a pas fait pour Israël. Pas encore! Lorsque la Russie a envahi la Hongrie, et a brutalement tracé son chemin à travers les villes de cette malheureuse nation, tuant impitoyablement tous ceux qui ont osé s’opposer, le monde occidental a protesté, mais, n’a rien fait! Lorsque la République Soviétique a envoyé ses forces en Afghanistan, bombardant sans pitié ses villes et ses citoyens sans aucune considération pour la vie humaine, une vigoureuse protestation a été faite par l’Occident, mais aucune intervention militaire pour les sauver.

Mais, le Moyen-Orient est traité différemment. Lorsque l’Irak menaçait la sécurité de la région, les grandes puissances ont intervenu militairement et politiquement. Pourtant, tandis que la Russie continue à soutenir ses alliés en Syrie, en Irak, en Iran et ailleurs, en leur fournissant des armes, la Russie hésite à intervenir physiquement contre Israël.

Pourquoi? Parce que les hommes politiques savent que tandis que des invasions ailleurs peuvent être tolérées, une attaque de la Russie contre Israël signifierait une guerre d’une ampleur immense. C’est à cause de la position unique d’Israël, et de l’importance politique du Moyen-Orient dans le monde moderne.

Mais, le fait important pour les étudiants de la Bible est que les mêmes conditions qui existent aujourd’hui étaient prévus dans la Bible,  il y a 2500 ans, ainsi que leurs résultats !

Israël est UNIQUE !

Israël est un des plus anciens pays du monde, et, paradoxalement, aussi un des plus jeunes! C’est le seul pays à avoir été ravivé de l’antiquité, ranimé après une lutte aussi dramatique que tous les dossiers de l’Ancien Testament.

Les Juifs sont les seuls à avoir été dispersés de par le monde, amèrement persécutés par la plupart des puissances pendant plus de 2,000 années, et cependant, réunis en une nation une fois de plus. La langue d’Israël (l’hébreu) est la seule à avoir été ressuscitée à partir d’une langue morte à une langue vivante, virile et moderne. La nation existe sur une bande de terre si étroite que sur la plupart des cartes son nom doit être imprimé à l’extérieur de ses frontières.

Pourtant, Israël possède plus de sites historiques et religieux de la plus haute importance que tout autre pays dans le monde.

Comprimé dans des frontières étroites, c’est le microcosme du monde entier, pour l’Israélien moyen, ou de ses parents, ayant immigré d’un des centaines de pays différents. Pour vivre en Israël, c’est comme vivre dans une cocotte, c’est toujours sous tension. Pourtant, le pays continue de s’élargir et de se développer plus rapidement que d’autres grands pays.

C’est un pays où le quasi miraculeux devient normal! Quand Josué a conduit le peuple dans la terre promise, il y a 3500 ans, il a dû se battre contre « sept nations plus nombreuses et plus puissantes » (Deutéronome 7: 1). Lorsque l’état moderne a été formée en 1948, elle a également dû se battre contre sept nations « plus grandes et plus puissantes » que l’était Israël à l’époque : La Syrie, la Jordanie, l’Arabie saoudite, le Yémen, l’Irak, l’Egypte et le Liban! Les envahisseurs arabes étaient soutenus par une population de 40 millions contre 600,000 juifs en Terre d’Israël. Les Arabes étaient des soldats professionnels, mieux armés et avec beaucoup plus de ressources financières que les Israéliens. Pourtant, Israël a gagné, et l’état a été formé.

Contre toute attente, la victoire revint encore une fois pendant la Crise de Suez de 1956. La guerre des Six Jours de 1967, la guerre du Kippour en 1973 en dépit des armes les plus sophistiquées qui étaient fournies à ses ennemis par la Russie.

Il y a plus que des cerveaux et des muscles juifs dans cette réussite. Le tout avait été prédit par Dieu et consigné dans la Bible. Par conséquent, en Israël, le monde a assisté à un miracle moderne. La nation est là pour rester parce que son destin est clairement indiqué dans les prophéties bibliques. La renaissance d’Israël est le grand signe du retour du Christ. Mais, c’est aussi un prélude à Armageddon !

POURQUOI ISRAEL EXISTE

Israël existe parce que Dieu a fait une promesse à Abraham, l’ancêtre du peuple juif, et un homme de grande foi. La promesse forme une partie de l’Évangile. Paul a déclaré (Galates 3:8) : « Aussi l’Écriture, prévoyant que Dieu justifierait les païens par la foi, a d’avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham : Toutes les nations seront bénies en toi ! ». Ainsi, bien avant l’avènement du Christ, l’Évangile avait été révélé sous la forme de promesses aux pères de la race juive. Paul, a également écrit : « Je dis, en effet, que Christ a été serviteur des circoncis, pour prouver la véracité de Dieu en confirmant les promesses faites aux pères. » (Romains 15:8)  Le Seigneur Jésus-Christ a en outre enseigné à un Gentil : « Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; Nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. » (Jean 4:22)  Cette déclaration doit être embarrassante pour les religionnaires qui prétendent que Dieu n’a pas prévu d’avenir pour la nation juive.

Parmi les promesses faites à Abraham à cause de sa foi et de son obéissance, Dieu a déclaré : « Je ferai de toi une grande nation » (Genèse 12:2). Il a invité Abraham à évaluer tous les territoires du Moyen-Orient à travers lesquels il avait voyagé, en déclarant : « Lève les yeux, et, du lieu où tu es, regarde vers le nord et le midi, vers l’orient et l’occident ; car tout le pays que tu vois, je le donnerai à toi et à ta postérité pour toujours. Lève-toi, parcours le pays dans sa longueur et dans sa largeur ; Car je te le donnerai. »   (Genèse 13:14-17).

Cette promesse n’a pas encore été accomplie. Israël n’est pas une grande nation, et Abraham ne réside pas dans la terre! Par conséquent, avant que les promesses puissent être accomplies, un changement doit arriver dans le statut d’Israël, et Abraham doit être ressuscité des morts.

Peut-on être certain d’un tel avenir? Sans aucun doute! Dieu n’a pas seulement donné Sa parole à Abraham, mais a également fourni des témoins qui l’attestent en garantissant ce qu’Il a promis. Le peuple juif constitue ces témoins parce que le Dieu d’Israël a déclaré : « Vous êtes mes témoins, dit l’Éternel, c’est moi qui suis Dieu. » (Esaïe 43:12).

Le peuple juif témoigne de la vérité de la Parole de Dieu parce que leur propre préservation en tant que peuple à travers les âges, et le renouveau actuel de la nation en Terre Sainte, sont clairement conçus par Dieu et dirigés par Dieu. Le prophète Ezéchiel a déclaré : « C’est pourquoi dis à la maison d’Israël : Ainsi parle le Seigneur l’Éternel : Ce n’est pas à cause de vous que j’agis de la sorte, maison d’Israël ; C’est à cause de mon saint nom, que vous avez profané parmi les nations où vous êtes allés. Je sanctifierai mon grand nom, qui a été profané parmi les nations, que vous avez profané au milieu d’elles. Et les nations sauront que je suis l’Éternel, dit le Seigneur, l’Éternel, quand je serai sanctifié par vous  sous leurs yeux.  Je vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays. »   (Ézéchiel 36:22-24).

Dans cette déclaration, Dieu déclarait que même si le peuple d’Israël ne tenait pas compte de ses enseignements et de ses manières, Dieu honorerait la promesse qu’il a faite à Abraham en restaurant Israël en tant que nation dans leur ancien territoire. La renaissance d’Israël aujourd’hui est la preuve que nous pouvons compter sur sa parole.

Ce fut aussi le thème de la prédication apostolique. Quand le Seigneur était sur le point de monter au ciel, ses apôtres lui ont demandé : « Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d’Israël ? Il leur répondit : Ce n’est pas à vous de connaître les temps où les moments que le père a fixés de sa propre autorité. » (Actes 1:6-7). Jésus n’a pas nié que le royaume serait à nouveau donné à Israël, mais a déclaré que le moment n’était pas encore mûr !

Peu après, il monta au ciel, et pendant qu’il le faisait, deux anges ont adressé les apôtres avec ces mots passionnant : « Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, reviendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel. »  (Actes 1,11). Le retour personnel et visible du Christ pour régner sur la terre, et la restauration d’Israël proclamée par les prophètes, sont devenus la doctrine de base sur laquelle le christianisme des premiers siècles a été établi. Ainsi, Pierre a prêché : « Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraichissement viennent de la part du Seigneur, et qu’il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus-Christ, que le ciel doit recevoir jusqu’aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes. »  (Actes 3:19-21). La renaissance d’Israël dans la terre d’aujourd’hui est un préalable à la restauration de ces choses dont parlent les prophètes.

Une histoire de souffrances et d’oppression

Lorsque Dieu fit sortir les Israélites de l’Egypte, il les a constitués comme « un royaume de sacrificateurs et une nation sainte » (Exode 19:6). Dieu Lui-même était leur roi céleste (Juges 8:23), et ils étaient ses sujets. Quand des rois sur terre ont été nommés pour régner en son nom, ils l’ont fait comme ses vice-régents sous sa direction. Ils sont décrits dans la Bible comme étant assis sur « le trône de l’Éternel, comme roi » (1 Chroniques 29:23). De Salomon, le fils de l’illustre roi David, il est rapporté : « Entre tous mes fils…il a choisi mon fils Salomon pour le faire asseoir sur le trône du royaume de l’Éternel, sur Israël. »   (1 Chroniques 28:5).

Mais, parce que le peuple a refusé de tenir compte de la Parole de Dieu, les ennemis d’Israël ont été autorisés à regagner du pouvoir sur eux. La nation a été brisée et les Juifs ont été dispersés sur toute la terre. Le peuple avait été averti : « L’Éternel te dispersera parmi tous les peuples, d’une extrémité de la terre à l’autre ; Et là, tu serviras d’autres dieux que n’ont connus ni toi, ni tes pères, du bois et de la pierre. Parmi ces nations, tu ne seras pas tranquille, et tu n’auras pas un lieu de repos pour la plante de tes pieds. L’Éternel rendra ton cœur agité, tes yeux languissants, ton âme souffrante. Ta vie sera comme en suspens devant toi, tu trembleras la nuit et le jour, tu douteras de ton existence. »  (Deutéronome 28:64, 66).

Les Juifs ont tourné le dos à Dieu depuis près de 2,000 ans, quand ils ont exigé la crucifixion de son Fils, en déclarant : « Que son sang soit sur nous et sur nos enfants ». Ce faisant, ils se privaient de l’aide que Dieu aurait pu et aurait donné s’ils s’étaient tournés vers lui dans la vérité. Au lieu de cela, leur histoire pendant les 2000 dernières années a été un record de persécutions et de souffrances. Au cours de l’holocauste allemand dirigé par Hitler pendant la Seconde Guerre Mondiale, quelque 5,8 millions de Juifs ont péri dans les camps de concentration nazis. Même aujourd’hui, la haine généralisée envers les Juifs est évidente partout dans le monde, dramatisée dans la manière dont les terroristes arabes et les autres engagent sans relâche la guerre sur eux.

Toutefois, malgré la terrible histoire de persécutions et d’oppressions imposée contre les Juifs au cours des années, le dessein de Dieu sera accompli. Israël ne peut pas être détruit. Le prophète Jérémie a déclaré : « Car je suis avec toi, dit l’Éternel, pour te délivrer ; J’anéantirai toutes les nations parmi lesquelles je t’ai dispersé, mais toi, je ne t’anéantirai pas ; Je te Châtierai avec équité, je ne puis pas te laisser impuni. » (Jérémie 30:11). L’histoire d’Israël témoigne de la vérité de cette déclaration. Elle a été déclarée à la veille de leur défaite en 606 avant Jésus-Christ par la puissance d’alors, mais disparue aujourd’hui, l’empire de Babylone. Depuis lors, chaque puissance mondiale a dominé les Juifs, et de nombreuses nations, comme l’Allemagne, ont même tenté de les exterminer. Mais en vain. Les Juifs ont résisté aux assauts de chaque persécuteur. La prophétie de Dieu s’est révélée vraie : « Cependant, tous ceux qui te dévorent seront dévorés, et tous tes ennemis, tous, iront en captivité ; Ceux qui te dépouillent seront dépouillés, et j’abandonnerai au pillage tous ceux qui te pillent. »   (Jérémie 30:16).

Le prophète ajoute significativement : « Vous le comprendrez dans la suite des temps. (Jérémie 30:24). Les « derniers jours » sont sur nous, et les choses prédites concernant Israël et le monde s’accomplissent, bien révélées par la Parole de Dieu.

Mais, même si Israël fera tout en son pouvoir pour maintenir son emprise actuelle sur ses terres, la Bible prédit qu’Israël sera soumis à une crise initiée par la Russie qui sera au-delà de sa capacité à surmonter. Cette crise éclatera dans ce que les prophètes décrivent comme « le temps d’angoisse pour Jacob ; mais il en sera délivré. » (Jérémie 30:7). Ces derniers jours de « Jacob », Israël en sera délivré, comme le révèle le prophète, uniquement par une intervention divine à l’avènement du Seigneur Jésus-Christ.

Une prophétie à trois volets s’accomplissant aujourd’hui

Le retour des Juifs dans leur ancienne patrie et la manière dont les anciennes terres Bibliques retrouvent la vie, non seulement accomplissent les prophéties bibliques, mais aussi annoncent l’imminence de l’événement le plus dramatique de tous les temps : Le retour du Christ. La Bible déclare : « Oui, l’Éternel rebâtira Sion,(autre nom de Jérusalem, d’où est dérivé le titre : Sioniste), Il se montrera dans sa gloire. »  (Psaume 102:17). L’apôtre Paul ajoute ce commentaire : « Car si leur rejet (les Juifs) a été la réconciliation du monde (parce que les Gentils peuvent être réconciliés avec Dieu par Jésus-Christ), que sera leur réintégration, sinon une vie d’entre les morts ?»   (Romains 11:15).

Ainsi, l’Ancien et le Nouveau Testament pointent à la renaissance d’Israël comme le grand signe de la venue du Christ.

Examinons les séquences de la déclaration prophétique suivante : « Et tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Voici, je prendrai les enfants d’Israël du milieu des dations où ils sont allés, je les rassemblerai de toutes parts, et je les ramènerai dans leur pays. Je ferai d’eux une seule nation dans le pays, dans les montagnes d’Israël ; Ils auront tous un même roi, ils ne formeront plus deux nations, et ne seront plus divisés en deux royaumes. »  (Ézéchiel 37:21, 22). Cette prophétie nécessite trois étapes :

  1.                         La restauration de la population à leur ancien territoire.
  2.                         La revitalisation de la nation.

  3.                         La mise en place d’une monarchie avec un roi.

Deux parties de cette prophétie ont eu une exécution partielle. Elle prévoit d’abord la restauration du peuple juif dans son ancienne patrie. En 70 après Jésus-Christ, les Romains s’emparèrent de Jérusalem et détruisirent son temple. En 135, l’empereur romain Hadrien a modifié le nom de la ville pour Colonia Aelia Capitolina, en proclamant une loi qui interdisait à tous les Juifs de pouvoir jamais y retourner !

Avec la chute de l’Empire Romain d’Orient en 1453, la Palestine (comme la terre d’Israël était connue à l’époque) est arrivée sous le contrôle des musulmans et a finalement été régie par la Turquie. La Première Guerre Mondiale (1914-18) a vu la Turquie rejoindre les puissances centrales de l’Europe et a déclaré la guerre à la Grande-Bretagne. En 1917, sous les ordres du général Allenby, les forces britanniques ont attaqué la Turquie à partir de l’Égypte, et, bien que bien d’autres points de conflits étaient âprement disputés, Jérusalem est tombé sans qu’un seul coup de feu soit tiré. La Déclaration Balfour a été proclamée par le gouvernement britannique en 1917, prévoyant que le peuple juif puisse y retourner et établir un foyer national en Palestine. Ainsi, la Première Guerre Mondiale a connu une réalisation partielle de cette ancienne prophétie.

La nation revitalisée

Le 25 avril 1920, la Grande-Bretagne a obtenu un mandat de la Société des Nations pour gouverner la Palestine et mettre en œuvre cette politique. Les Christadelphiens reconnaissaient non seulement cet événement comme un accomplissement clair des prophéties de la Bible, mais une justification de leur interprétation des prophètes. Un d’eux, le regretté Dr J. Thomas, dans un livre intitulé Elpis Israël, publié en 1849, écrivait : « Il y a ensuite une restauration partielle et primaire des Juifs avant la manifestation du Christ, qui doit servir le noyau, ou de base pour les opérations futures de la restauration du reste des tribus, après qu’il apparaisse dans le royaume. La colonisation précédant son arrivée de la Palestine sera pour des principes purement politiques ; et les colons juifs verront incrédules le retour du navire Messianique de Jésus et de la vérité qui y sera présente. Ils y émigreront comme des agriculteurs et des commerçants, dans l’espoir de pouvoir finalement établir leur république … sous la protection efficace de la puissance britannique … Mais à partir de la soumission des Juifs pour un peu de temps après leur colonisation, la protection de cette puissance (Grande-Bretagne) semble avoir été inefficace. »  (Pages 441, 444).

Il est facile de comprendre pourquoi l’excitation de la communauté Christadelphienne voyait les développements dans la terre que les Juifs avaient commencé à revenir et à « reconstruire les villes détruites », comme prophétisé. (Amos 9:14).

La Première Guerre Mondiale a entraîné la première section de cette prophétie à trois volets comme accomplissement symbolique. Mais, entre la Première Guerre Mondiale et la Seconde Guerre Mondiale, la condition des Juifs en Palestine et en Europe a empiré. En Palestine, les Arabes durcissaient leurs attitudes contre les Juifs et, en Europe, le régime d’Hitler avait proclamé sa politique de génocide contre eux. Les Arabes ont rejeté le concept de la Déclaration Balfour et ont dirigé des guérillas contre les Juifs qui ont riposté avec ce qu’ils avaient. La Palestine est devenue une arène de débats, de tensions et de terrorisme. La violence éclatait de toutes parts et beaucoup se sont rendus coupables d’incidents idiots et souvent cruels.

Mais, les Juifs n’avaient nulle part où aller. En Europe, ils étaient persécutés par la montée en puissance de l’Allemagne nazie, et ils vivaient dans l’incertitude ailleurs. En dépit de la crise du Moyen-Orient, ils avaient au moins un foyer. Ils ont continué à revenir, mais, une grande pression était exercée sur la Grande-Bretagne par les Arabes qui contrôlaient des réserves pétrolières de plus en plus importantes dans le monde, jusqu’à ce que l’immigration juive soit réduite à presque rien.

L’opposition envers les Juifs en Palestine était devenue tellement cruelle sous la domination britannique, la haine générée contre les Juifs était devenue tellement grande dans d’autres parties, tellement de Juifs étaient exécutés dans les chambres à gaz de l’Allemagne, qu’une solution devait être trouvée. Lorsque, après la Seconde Guerre Mondiale, l’Allemagne a été massacrée et détruite par les bombardements aériens des Alliés, et que ses camps de concentration ont été révélés, et que les effroyables atrocités subies par les Juifs ont été rendues publiques pour la toute première fois, la communauté juive mondiale a exigé que leur soit octroyé l’indépendance dans leur ancienne patrie.

En 1947, leur cas a été débattu aux Nations Unies, et, dans une décision remarquable qui, pour la première et presque unique fois dans l’histoire, les États-Unis et l’URSS se sont mis d’accord sur une politique internationale commune : Les Juifs ont obtenu leur nation en Palestine.

Ainsi, après 2500 ans d’exil, Israël renaissait à nouveau ; Et la deuxième partie de la prophétie d’Ezéchiel entrait dans son accomplissement symbolique : « Je ferai d’eux une seule nation dans la terre sur les montagnes d’Israël ». La Seconde Guerre Mondiale avait abouti à la mise en place d’une nation pour le peuple juif.

Dieu nomme un Monarque

La dernière étape dans le développement prédit par le prophète est la restauration de la monarchie en Israël. Le dernier roi à avoir régné sur le trône de David, décrit comme le « trône du Seigneur » (I Chroniques 29:23), a été Sédécias. Le prophète Ezéchiel lui avait dit que le Trône serait renversé, « qu’à la venue de celui à qui appartient le jugement et à qui je le remettrai. (Ezéchiel 21:27). Ce roi à venir est le Seigneur Jésus-Christ au sujet duquel sa mère a reçu l’annonce : « Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n’aura point de fin. »  (Luc 1:32-33).

Jésus-Christ est le roi mentionné par Ézéchiel. Et, comme les deux parties de cette prophétie à trois volets ont eu un accomplissement symbolique, il est certain que la troisième partie seront également remplies : « Ils auront tous un même roi. » (Ezéchiel 37: 22).

Ce roi est celui-là même que le peuple juif a traîné devant Pilate il y a près de 2,000 ans, en exigeant, « Crucifiez-le! Crucifiez-le ! »  Pilate demanda : « Vais-je crucifier votre roi ? »  Les chefs des prêtres répondirent : « Nous n’avons de roi que César. » (Jean 19:12 15). Sous la pression, Pilate a ordonné l’exécution de Jésus par la méthode romaine de la crucifixion et la légende annonçant la raison a été placée sur sa croix :  « Jésus de Nazareth, Roi des Juifs ».

En fait, Jésus était à la fois né et mort en tant que « Roi des Juifs ». A sa naissance, il y eut des hommes sages qui ont demandé : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? » (Matthieu 2:2), et il est mort parce que ses accusateurs ont défié son enseignement qu’il avait été nommé pour régner (Jean 18:37; 19:12). Christ a affirmé qu’il avait été nommé en tant que roi, et a déclaré qu’il était venu dans le monde pour témoignage de cette vérité (Jean 18:37). Il a parlé en paraboles aux apôtres parce qu’ils s’imaginaient que « le royaume de Dieu devrait apparaître immédiatement. » (Luc 19:11). Dans le verset suivant, il s’est même assimilé à un seigneur qui doit aller dans un pays lointain (le ciel) pour recevoir un royaume et ensuite y revenir. » (Verset 12). À son retour, il disciplinerait et humilierait ceux qui le « haïssaient » et « ne voulaient pas qu’il règne eux » (verset 14), et récompenserait ses serviteurs qui ont fidèlement respecté sa volonté.

Plus tard, Jésus a prédit l’imminence de la destruction de Jérusalem (accomplie lorsque les Romains détruisirent le Temple de 70), la dispersion des Juifs vers toutes les parties de la terre, et leur retour définitif dans leur ancienne patrie.

Il a déclaré : « Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés captifs parmi toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplie. » (Luc 21:24).

Jésus a alors enseigné que la domination des Gentils sur Jérusalem devait être limitée jusqu’à ce que le temps de la domination des Gentils soit sur le point de s’effondrer. Ce temps est maintenant, comme l’enseigne clairement Psaume 102:16.

Il est étonnant que, bien que la nation d’Israël ait été rétablie après la Seconde Guerre Mondiale, l’ONU n’a pas accordé Jérusalem aux Juifs. Jérusalem devait rester une ville internationale, appartenant ni aux Juifs, ni aux Arabes, mais avec un accès libre. Cependant, en 1948, les Jordaniens ont annexé Jérusalem et ont interdit l’accès de la ville au peuple juif. Depuis près de vingt ans, les Juifs ne peuvent pas entrer dans la partie ancienne de la ville de Jérusalem, même si c’est leur ville sainte, le centre de leur culte.

Mais, en 1967, un événement de la plus grande importance s’est produit. En mai, l’Egypte a exigé le retrait des casques bleus de la bande de Gaza et de la péninsule du Sinaï. L’Egypte a alors fermé le golfe d’Aqaba aux navires israéliens. Ces actions de l’Égypte étaient considérées comme un prélude à la guerre. Le 5 juin 1967, l’aviation israélienne a attaqué des aérodromes en Egypte, en Jordanie et en Syrie, ayant prévu les intentions évidentes de l’Egypte et de ses alliés, et la guerre des Six Jours a éclaté. D’une manière étonnante, un des plus rapides victoires de l’histoire a été remportée par les forces juives. En cinq jours, la puissance militaire égyptienne a été anéantie : Son armée vaincue et dispersée : Sa force aérienne détruite, et Israël a été victorieuse. Mais alors, la Jordanie, estimant qu’Israël avait été affaibli par l’effort, et que ses principales forces étaient loin vers le sud, a déclaré la guerre. Les autorités israéliennes ont fait appel au roi Hussein de Jordanie de ne pas le faire, mais en vain. L’armée jordanienne a également subi une défaite désastreuse et Israël occupait alors le territoire connu aujourd’hui comme la Cisjordanie, l’ancienne Samarie et la Judée, y compris les villes de Naplouse, d’Hébron et Jérusalem! La prophétie de Jésus avait été accomplie !

L’occupation juive de Jérusalem, en 1967, a fourni une réalisation dramatique et littérale de la prophétie de Jésus rapportée dans Luc 21:24 indiquant que « les temps des Gentils » étaient sur le point d’être accomplis, et que le monde était entré dans les dernières étapes conduisant à la venue du Christ et d’Armageddon.

Les Juifs doivent être convertis pour reconnaître leur Messie.

Dans ces événements, les Juifs restent opposés au véritable Evangile trouvé en Jésus-Christ. Paul écrivait : « Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, (ou secret) … qu’une partie d’Israël est tombée dans l’endurcissement, jusqu’à ce que la totalité des païens soit entrée. Et ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu’il est écrit : Le libérateur (le Christ), viendra de Sion, et il détournera de Jacob les impiétés ; Et ce sera mon alliance avec eux, lorsque j’ôterai leurs péchés. En ce qui concerne l’Évangile, ils (les Juifs) sont ennemis à cause de vous ; Mais en ce qui concerne l’élection, ils sont aimés à cause de leurs pères (Abraham, etc..) » (Romains 11:25-28). Ainsi, le peuple juif serait aveugle à la véritable identité du Christ jusqu’à ce que « la totalité des Gentils soit entrée », date à laquelle le Christ reviendra discipliner, humilier et convertir le peuple juif.

Alors s’accomplira le dernier développement de la prophétie à trois volets d’Ezéchiel : « Un Roi » règnera sur eux tous. Le Christ, enfin, sera « le roi des Juifs ».

L’imminence de l’Armageddon

Cette troisième étape de la prophétie verra également la Troisième Guerre Mondiale – Armageddon !

Remarquez bien le développement : La Première Guerre Mondiale a ouvert le chemin pour que les Juifs puissent retourner dans leurs terres ; La Seconde Guerre Mondiale a vu la création de l’État d’Israël ; La Troisième Guerre Mondiale introduira le Christ au monde comme le Vainqueur de l’Armageddon. Nous vivons donc une époque très importante.

La prédiction du Christ concernant Jérusalem approuve les autres prophéties de la Bible. Par exemple, le prophète Joël se réfère au temps où Dieu « ramènerai les captifs de Juda (le peuple juif) et Jérusalem (la ville) », date à laquelle également il « rassemblera toutes les nations » à Jérusalem pour combattre (Joël 3:1-2 ; Zacharie 14:1-2).

Comme nous l’avons dit, 1917 a vu le début du retour du peuple juif ; 1967 a vu la ville libérée de la domination des Gentils ; Et depuis lors, il y a eu une implication croissante des grandes puissances sur l’avenir du Moyen-Orient ! Ces prophéties sont remarquablement défendues.

Suite à la guerre du Kippour égypto-israélienne de 1973, lorsque les Arabes ont été défaits par Israël pour la quatrième fois, ils ont changé leurs tactiques et ils ont utilisé le pétrole comme une arme contre les Juifs. L’impact de ceci a été ressenti négativement par tout le monde à la fois économiquement et commercialement. Alors que les nations sont devenues de plus en plus assoiffées de pétrole, l’importance du Moyen-Orient a augmenté, comme l’indique la guerre de l’Irak contre le Koweït de 1991. Cette soif international de pétrole s’est révélée être un avantage économique pour les nations arabes précédemment pauvres ; Mais politiquement, c’est devenu un problème des plus explosifs. Si une des grandes puissances devait dominer la région, elle pourrait maintenir le reste du monde, et particulièrement l’Europe, en otage! Et, les prophéties bibliques démontrent que la Russie va tenter de dominer le Moyen-Orient afin de contrôler le monde. Les actions de la Russie vont déclencher la Troisième Guerre Mondiale : Le conflit qui va introduire le Christ au monde.

Les politiciens mondiaux ont peur de l’implication russe dans la Turquie et le Moyen-Orient ; La Bible l’avait prédit, il y a 2,500 ans! Ezéchiel a mis en garde contre une invasion de la terre d’Israël « dans les derniers jours » par une puissance « des extrémités du septentrion » (Ézéchiel 38:15-16) pour « prendre un grand butin et prendre des proies ». Ce pouvoir est décrit comme « Gog, au pays de Magog, le prince chef de Méschec et de Tubal » (verset 2). Ce sont des anciens territoires familiers à Ezéchiel, mais qui ne figurent plus sur les atlas du monde sous ces titres. Magog est l’ancienne Scythie, mais les Scythes, selon l’Atlas Pélican de l’Histoire Ancienne, ont migré vers l’est de l’Allemagne que la Russie influence aujourd’hui. Le mot « chef » en hébreu est un nom propre et devrait donner Ros comme dans la Version Révisée de la Bible. Ros était l’ancien nom de la Russie. Ainsi, la prophétie se réfère à une époque où le pouvoir de la Russie est exercé en Allemagne comme aujourd’hui. Méschec et Tubal peuvent être identifiés avec Moscou et Tobolski, les grandes villes de la puissance du nord.

La prophétie d’Ezéchiel, par conséquent, prédit une invasion du Moyen-Orient par la Russie dans les derniers jours, à un moment où « le peuple d’Israël » occupe la terre (verset 16). C’est une grande menace pour la paix mondiale aujourd’hui. Rappelez-vous qu’Ézéchiel fait référence au « peuple d’Israël » dans « les derniers jours » et, avant 1948, le terme Israël n’avait pas été utilisé sur le plan géographique, ou national, pendant une période aussi longue que 2,500 ans! La prophétie est donc applicable à des événements postérieurs à 1948.

La prophétie décrit en outre la condition du peuple d’Israël comme vivant dans des « villages sans murailles » (établissements kibboutzim ou ruraux: verset 11), réunissant « de nombreuses personnes », et occupant des terres qui « ont toujours été désertes », mais ont été restaurées par des mesures de fertilité (verset 8). La restauration de la population, la renaissance de la nation, la transformation de la terre et un intérêt croissant de certains pays dans son avenir ont été remarqués depuis 1917 environ. Devant toutes ces choses, nous témoignons que l’accomplissement des prophéties bibliques annonce le retour imminent du Christ.

Antagonisme et les intentions de la Russie

Après plus de 30 années d’hostilité avec ses voisins, Israël a connu un changement mineur, mais significatif, lorsque, le 26 février 1980, l’État a établi des relations diplomatiques officielles avec l’Égypte. Cependant, bien que ce mouvement ait constitué un jalon dans les relations au Moyen-Orient, la voie vers la paix est resté glissante et mal définie. Avec les autres puissances arabes, l’Egypte a continué à maintenir une position rigide en ce qui concerne l’autonomie palestinienne. Dans le même temps, pour des raisons de préservation, Israël a montré des réticences à se conformer à la Résolution 242, qui exige que la nation se retirer des territoires arabes occupés. L’antagonisme s’est poursuivi lorsque le Parlement Israélien, le 30 juillet 1980, a adopté une loi qui définissait Jérusalem comme capitale « éternelle et indivisible » d’Israël.

Les turbulences au Moyen-Orient atteindront leur apogée lorsque la Russie envahira la région, ce qui est clairement prévu dans les prophéties bibliques. Mais, l’attaque de la Russie ne réussira pas ; Non pas à cause de toutes les protestations de l’occident, ni à cause de toute action militaire qui pourrait en résulter, mais parce que le Christ va intervenir. Zacharie 14:3 déclare :

« L’Éternel paraîtra, et il combattra ces nations, comme il combat au jour de la bataille. »

La prophétie de Daniel 11:40-45 ajoute à celle d’Ezéchiel. Elle décrit la façon dont les puissances russes du nord envahiront le Moyen-Orient dans une attaque éclair contre l’Egypte avec la Libye et l’Ethiopie comme partisans (verset 43), et ainsi « la terre d’Égypte n’y échappera point ». Cette prophétie montre que « au moment de la fin » La Russie va attaquer l’Egypte.

C’est la raison pour laquelle, lorsque l’Egypte a entretenu une alliance étroite avec la Russie à l’époque du président Nasser, nous avons publié notre conviction que la politique de l’Egypte devait changer à cet égard, et en se détournant de la Russie, l’Égypte doit rattacher son sort avec celui de l’occident. C’est exactement ce qui s’est passé sous le règne du président Sadate.

Peu à peu, le Moyen-Orient, et le monde entier, se conforment politiquement aux exigences des prophéties bibliques. Ceci parait évident à ceux qui reconnaissent clairement les faits. Par conséquent, beaucoup de personnes peuvent craindre et avoir peur de l’évolution actuelle, mais ceux qui comprennent la signification des prophéties bibliques regardent la scène avec espoir. Le Seigneur Jésus-Christ a déclaré : « Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche. »    (Luc 21:28).

INTERVENTION DU CHRIST

Ce ne sera pas les puissances occidentales qui empêcheront la Russie de dominer le monde, et qui détruira l’esprit du militarisme qui va balayer partout dans le monde, mais le Christ. Avant la bataille d’Armageddon, il reviendra du ciel pour ressusciter ceux qui ont connu sa volonté, en récompensant de la vie éternelle ceux qui ont obéi à sa volonté. En prédisant les événements reliés au temps de la fin, Daniel a parlé du retour du Christ, et a déclaré : « …En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés. Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l’opprobre, pour la honte éternelle. »  (Daniel 12:1-2).

Le Christ reviendra à cette fin. Le monde a besoin de ses mains fortes et infaillibles, et les signes des temps annoncent l’imminence de son retour. Il reviendra personnellement et visiblement sur cette terre, pour instaurer le royaume de Dieu et de régner de Jérusalem sur un monde en paix. Examinez les preuves dans les Écritures suivantes.

La venue de Christ : « Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, reviendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel. » (Actes 1:11).

Le Metropolis de son règne : « En ce temps-là, on appellera Jérusalem le trône de l’Éternel ; Toutes les nations s’assembleront à Jérusalem, au nom de l’Éternel, et elles ne suivront plus les pendants de leur mauvais cœur. »  (Jérémie 3:17).

La nature du Royaume qu’Il établira sur la terre : « Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple ; Il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement. »  (Daniel 2:44).

Les effets de son règne : « Il arrivera, dans la suite de temps, que la montagne de la maison de l’Éternel sera fondée sur le sommet des montagnes, qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, et que toutes les nations y afflueront. Des peuples s’y rendront en foule, et diront : Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel. Il sera le juge des nations, l’arbitre d’un grand nombre de peuples. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes ;  Une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, et l’on n’apprendra plus la guerre. » (Ésaïe 2:2-4).

Le Christ interviendra à l’Armageddon pour établir son pouvoir sur terre. Il fera de Jérusalem la métropole de son règne, et sa volonté d’étendra à toutes les nations. Avec sa toute-puissance, il contraindra toutes les nations à se soumettre à son autorité et, avec sa sagesse divine, il légifèrera à leur profit. Il établira son royaume sur la terre, et, au lieu de la guerre, il maintiendra la paix dans la terre.

Notre salut personnel

La venue du Christ apportera le salut et l’immortalité à ceux qui ont cherché à obéir à sa volonté pendant leur vie. À cette fin, le Christ a commandé à ses apôtres : « Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. » (Marc 16:15-16)

Le salut personnel exige des efforts de notre part. Nous devons nous installer dans le chemin de la vérité tel que décrit dans la Bible, parce que c’est le seul chemin pour la vie éternelle (Romains 1:16). Nous devons obéir aux principes énoncés dans la Parole, et, ce faisant, nous découvrirons les moyens d’un bonheur réel et d’un contentement durable. Si nous recherchons fidèlement à plaire à Dieu, nous aurons un espoir qui assurera la sécurité au-delà de toutes les difficultés auxquelles nous pourrions faire face dans notre vie présente.

Pendant que Dieu accomplie ses anciennes promesses faites à Abraham, Isaac et Jacob, Il invite également les Gentils à participer aux mêmes avantages. Les trois étapes vers le salut sont : La croyance, le Baptême et l’obéissance. Lorsque ces principes sont suivis fidèlement, nous pouvons découvrir le plus grand réveil de tous, parce que Paul a dit : « Car si leur rejet (la dispersion d’Israël en 70) a été la réconciliation du monde, que sera leur réintégration (le retour dans la terre de leurs ancêtres), sinon une vie d’entre les morts ? »   (Romains 11:15).

La promesse de l’immortalité est le grand espoir de la Bible. La restauration d’Israël en est la garantie !

Source: Abisezerano

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s