Jérusalem capitale d’Israël: Dix autres pays…

…pourraient suivre l’exemple des USA

Le Guatemala ne serait pas le seul pays prêt à transférer son ambassade en Israël à Jérusalem, après les États-Unis. Selon la vice-ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Hotovely, dix autres États pourraient prendre une décision politique à ce sujet.

Dix autres pays envisagent de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et d’y transférer leurs ambassades suivant ainsi l’exemple des États-Unis et du Guatemala, a déclaré mardi la vice-ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Hotovely citée par la radio Kan Bet.

La vice-ministre n’a pas précisé quels pays pourraient prendre une telle décision, mais a noté que la plupart d’entre eux avaient de fortes traditions chrétiennes.

L’Assemblée générale de l’Onu a adopté le 21 décembre une résolution contre la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne. Le Guatemala et six autres pays — le Honduras, les Îles Marshall, la Micronésie, Nauru, Palaos et le Togo — ont voté en faveur des États-Unis et d’Israël, contrairement au reste de l’Assemblée générale. Le Président guatémaltèque Jimmy Morales a annoncé dimanche que le Guatemala transférerait son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem suivant ainsi l’exemple des États-Unis.

Les Philippines, la République tchèque et la Roumanie, qui se sont abstenus pendant le vote, ont évoqué la possibilité de rejoindre le Guatemala et les États-Unis. Le Président tchèque Milos Zeman a appuyé le transfert de l’ambassade à Jérusalem.

Mais le chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a déclaré plus tard que le ministre tchèque des Affaires étrangères avait promis de ne pas déplacer l’ambassade tchèque à Jérusalem. L’UE considère Jérusalem comme la capitale d’un futur État palestinien.

Le Président américain Donald Trump a signé le 6 décembre le document reconnaissant Jérusalem comme capitale israélienne. Suite à cette annonce, des manifestations anti-israéliennes et anti-américaines massives ont éclaté à travers le monde musulman. Les affrontements les plus intenses ont eu lieu à Jérusalem, en Cisjordanie et à Gaza. Le mouvement Hamas a appelé à un nouveau soulèvement, ou intifada.

Source: Sputnik News