Que les cieux répandent d’en haut Et que les nuées laissent couler la justice ! Que la terre s’ouvre, que le salut y fructifie, Et qu’il en sorte à la fois la délivrance ! Moi, l’Eternel, je crée ces choses. Esaie 45.8

L’année dernière a été déclarée par le gouvernement américain comme la pire au niveau des catastrophes naturelles, un fait alarmant en soi, mais un examen plus attentif montre que les données sont conformes à une prophétie faite il y a 12 ans par le rabbin Yitzchak Kaduri, dans laquelle il prédisait un âge de catastrophes naturelles destiné à ramener les Juifs américains en Israël à temps pour le Messie.

La National Oceanic and Atmospheric Administration ( NOAA ) des États-Unis a rapporté lundi que 2017 a été la pire année de l’histoire des catastrophes naturelles. Ils ont enregistré 16 catastrophes climatiques avec des pertes dépassant 1 milliard de dollars chacune aux États-Unis, dont 1 sécheresse, 2 inondations majeures, 1 gel majeur, 8 tempêtes violentes, 3 cyclones tropicaux et 1 incendie majeur.

Dans l’ensemble, ces événements ont entraîné 362 décès. Le nombre moyen d’événements catastrophiques annuels au cours des cinq dernières années était de 11,6, soit le double de la moyenne annuelle des 35 années précédentes. Les dommages cumulatifs de ces événements ont totalisé 306,2 milliards de dollars, brisant le précédent record annuel des États-Unis de 214,8 milliards de dollars.

La NOAA a également identifié 710 catastrophes naturelles à travers le monde, significativement plus élevées que la moyenne annuelle de 605. L’organisation a constaté que les catastrophes aux États-Unis étaient de loin les plus coûteuses, représentant environ la moitié de tous les paiements d’assurance.

Ce rapport fait écho à une déclaration prophétique faite il y a 12 ans. Un mois avant Yom Kippour en 2005 et juste quelques mois avant sa mort, Rabbi Yitzhak Kaduri , le plus célèbre kabbaliste (mystique) d’Israël à l’époque, a annoncé à ses milliers de fidèles que le monde allait entrer dans une période de catastrophes naturelles, expliquant que ces catastrophes seraient directement liées au processus de la geula (rédemption).

« Cette déclaration que je trouve convenable à faire entendre pour tous les Juifs du monde », a dit le rabbin aux milliers de personnes rassemblées à son séminaire de Jérusalem. « Il leur incombe de retourner en Terre d’Israël à cause des terribles catastrophes naturelles qui menacent le monde. Dans l’avenir, le Saint, béni soit-Il, provoquera de grands désastres dans les pays du monde pour adoucir les jugements de la Terre d’Israël.  »  » J’ordonne la publication de cette déclaration comme un avertissement afin que les Juifs dans les pays du monde seront conscients du danger imminent et viendront à la Terre d’Israël pour la construction du Temple et la révélation de notre juste Machia’h (Messie) « , a conclu le rabbin Kaduri.

Quelques semaines plus tard, il a réitéré cette déclaration. Pendant le repas après le jeûne de Yom Kippour, un journaliste d’ Israel National News a demandé à Rabbi Kaduri pourquoi les Juifs qui vivent en dehors d’Israël devraient faire leur Aliya (immigrer en Terre Sainte, littéralement ‘monter’). Le rabbin a répondu: « A cause du danger imminent ».

Rabbi Kaduri a ensuite cité un verset dans Deutéronome.

Vous prendrez donc bien garde à vos âmes, car vous ne vîtes aucune figure au jour où l’Éternel votre Dieu vous parla, en Horeb, du milieu du feu. Deutéronome 4.15

Selon son fils, Rabbi Yosef Kaduri, son père faisait référence à un concept ésotérique connu d’une «lutte entre les océans», et a déclaré que le grand océan [ Ha’okeanus ha’gadol ] frapperait le monde. Ces désastres, a expliqué le rabbin, étaient axés sur les Juifs d’Amérique.

C’est aussi à cette époque, au cours des prières de l’après-midi de Yom Kippour, que le rabbin, âgé de 104 ans à l’époque, est entré dans un état méditatif profond, causant une grande inquiétude parmi ses étudiants. Après 45 minutes, le rabbin a levé la tête et a souri, en annonçant, « L’âme du moshiach (le Messie) s’est attachée à une personne en Israël. »

Si les catastrophes naturelles de l’année écoulée étaient un message pré-messianique, alors les conditions météorologiques extrêmes qui frappent le globe en ce moment doivent être un post-scriptum emphatique destiné à faire passer le message à la maison. Le temps hivernal a frappé durement dans de nombreux pays européens, provoquant des inondations majeures en France et en Allemagne alors que de nombreuses régions d’Espagne étaient gelées. L’hémisphère sud était tout aussi extrême, l’Australie enregistrant l’un des décembres les plus chauds de l’histoire.

Mais, à l’instar des catastrophes de 2017, les conditions météorologiques extrêmes de ce mois-ci ont mis l’accent sur les États-Unis. Frappés par ce qui a été surnommé un cyclone, les régions du centre et de l’est des États-Unis ont connu l’un de leurs mois les plus froids. Des avis météorologiques ont été émis lundi pour plus d’une douzaine d’États, touchant 70 millions de personnes.

En décembre, le rabbin Nir Ben Artzi , célèbre kabbaliste, s’est penché sur le phénomène mondial grandissant des catastrophes naturelles, faisant écho aux paroles du rabbin Kaduri.

« Tous les désastres de la nature sont faits par le Messie », a déclaré le rabbin Ben Artzi dans son sermon hebdomadaire. « Le Messie est venu pour purifier le monde de l’impureté. Le Messie hait la lubricité; Le Messie ne descendra pas du ciel et ne viendra pas de l’étranger. Le Messie est un homme ordinaire, né d’une femme, qui a une femme et des enfants. Le Messie est un homme de Dieu, un homme de paix, d’amour et de miséricorde et purifie le monde. Cette génération a gagné!  »

Le rabbin Ben Artzi a souligné que la reconnaissance de Jérusalem par le président Trump était l’une des dernières étapes de la préparation d’Israël au Troisième Temple et un message aux Juifs encore en exil.

« Le Créateur dit aux Juifs à l’étranger: » S’il vous plaît, laissez le galut (exil) venir et installer la Terre Sainte. Arrête de jouer avec moi », a déclaré le rabbin Ben Artzi. « Un jour je serai sérieux avec toi et rien ne t’aidera. Comme tous les enfants nés – apporte la bénédiction à la maison et à la famille, ainsi chaque nouvel immigrant qui vient en Israël – apporte la bénédiction en Terre Sainte.  »

Dans un entretien exclusif avec Breaking Israel News , le rabbin Ben Artzi a expliqué ce processus.

« Dieu a sa propre façon de travailler dans le monde et tout est pour le mieux », a déclaré Rabbi Ben Artzi à Breaking Israel News. « Il doit démonter le vieux monde pour créer un nouveau monde. Dieu doit purifier le monde de la coquille de l’impureté.  »

« En fin de compte, les réfugiés transformeront l’Europe en cendres. A la fin, un monde sans crime, sans souffrance, sans meurtre, sera révélé. Tout le bien sortira d’Israël. Les Juifs en dehors d’Israël doivent rentrer à la maison et les nations qui s’attachent à Israël prendront également part à cette bénédiction.  »

Le rabbin Jeremy Gimpel , qui enseigne à propos de Geula sur le réseau de radio de la Terre d’Israël , note que la nature est la façon de parler de Dieu à l’humanité et que ces désastres extrêmes portent un message opportun.

« Hachem (Dieu, littéralement » le nom « ) est un avec l’Univers lui-même et l’accès au divin peut être trouvé dans la nature et peut être perçu dans la crainte et l’émerveillement de la création », a déclaré Rabbi Gimpel à Breaking Israel News . pour souligner son point.

Venez, chantons à l’Éternel; jetons des cris de joie au rocher de notre salut. Présentons-nous à lui avec des louanges; offrons-lui nos joyeux cantiques. Car l’Éternel est un Dieu grand, il est un grand roi au-dessus de tous les dieux. C’est en sa main que sont les abîmes de la terre; à lui sont les sommets des montagnes. A lui appartient la mer, car il l’a faite, et ses mains ont formé la terre. Psaumes 95.1-5
« La Torah nous enseigne que Hachem nous communique à travers la nature, à travers la pluie ou la sécheresse en Terre d’Israël », a déclaré le rabbin Gimpel. « Les catastrophes naturelles sans précédent et les phénomènes sans précédent que nous observons dans le monde entier doivent nous inspirer à nous demander ce qui se passe, pourquoi maintenant, et qu’est-ce que cela signifie pour le monde? »

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s