La Norvège et l’UE préconisent une «solution à deux États»

La Norvège et l’Union européenne annoncent une «session extraordinaire» le 31 janvier* dans le but de faire avancer la solution des deux États.

(*) Note de Nathaniel: Étrangement, cela aura lieu le jour-même de la Super Lune de Sang.Un hasard ? Sûrement pas !

Federica Mogherini (Reuters)

La Norvège et l’Union européenne ont annoncé mercredi qu’elles convoqueraient une « session extraordinaire » à la fin du mois pour essayer de faire avancer la « solution à deux Etats » pour mettre fin au conflit israélo-palestinien.

Le ministre norvégien des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide et la haute représentante de l’UE, Federica Mogherini, ont déclaré mercredi qu’ils avaient décidé de convoquer la session du groupe de donateurs internationaux pour la Palestine, le Comité de liaison ad hoc (AHLC).

La réunion se tiendra à Bruxelles le 31 janvier, d’après l’annonce.

« Il est urgent de rassembler toutes les parties pour discuter des mesures à prendre pour accélérer les efforts qui peuvent étayer une solution à deux Etats négociée », indique le communiqué.

« En outre, il est nécessaire de permettre à l’Autorité palestinienne d’exercer un contrôle total sur Gaza, sur la base de l’accord du Caire du 12 octobre 2017 », at-il ajouté, se référant à l’accord de réconciliation Hamas-Fatah.

La session fait suite à la reconnaissance par le président américain Donald Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël le mois dernier.

L’Union européenne a rejeté la décision de Trump, déclarant qu’ils restaient sur leur position selon laquelle le statut de la ville devrait être réglé par la négociation.

Mogherini avait déjà exprimé son inquiétude à la décision de Trump, avertissant qu’il pourrait prendre la situation « en arrière à des périodes encore plus sombres ».

À la suite de la décision de Trump, l’Autorité palestinienne (AP) a intensifié ses efforts pour obtenir la reconnaissance unilatérale de la «Palestine».

Dimanche, les responsables de l’AP ont indiqué qu’Abbas rencontrera les ministres des Affaires étrangères de l’UE le 22 janvier à Bruxelles et leur demanderont de reconnaître un Etat palestinien sur les territoires d’avant 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale.

Plus tôt cette semaine, Rami Hamdallah, le chef du gouvernement de l’Autorité palestinienne (AP) à Ramallah, a rencontré le ministre norvégien des Affaires étrangères et a exhorté son pays à reconnaître la « Palestine ».

Source: Israël National News

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s