Pardonner aux autres

Satan n’a aucune place en moi, aucun pouvoir sur moi ni aucune réclamation en suspens contre moi. Tout a été réglé par le sang de Jésus!

L’une des façons les plus communes dont les croyants accordent à satan un droit légal sur leur vie c’est en manquant de pardon les uns envers les autres.

Jésus nous a enseigné que nous sommes pardonnés par Dieu dans la mesure selon laquelle nous avons pardonné aux autres. Il dit: «Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.» (Matthieu 6:14–15).

Nous n’avons pas le droit de réclamer à Dieu un pardon plus grand que celui que nous accordons aux autres. S’il existe une personne à qui nous ne pardonnons pas, dans la même mesure, Dieu ne nous pardonne pas non plus. Ce qui signifie que le domaine du non pardon dans notre propre vie est celui que satan peut encore légalement revendiquer. Nous ne pourrons pas l’en déloger avant d’avoir pardonné à quiconque aurait besoin de notre pardon.

L’étendue de la rédemption s’assimile à celle du pardon des péchés. Si tous nos péchés sont pardonnés, nous possédons tous les droits à la rédemption. Satan ne conserve aucun droit légal à notre encontre. Mais, s’il subsiste un domaine de notre vie d’où le péché n’a pas été totalement éradiqué, satan y jouit encore de ses droits. Nous pouvons demander à tous les prédicateurs du monde de prêcher ou de prier pour nous, nous n’en expulserons pas satan parce qu’il sait qu’il est légalement dans son droit. Nous ne devons pas oublier que le diable est un expert en droit. Il le sait aussi. Toutefois, la parole de Dieu nous offre le pardon total des péchés. Il est crucial que nous le conservions en totalité et qu’il ne subsiste aucune offense que nous ayons négligé de pardonner.

Merci Seigneur, pour le sang de Jésus. Je demande à Dieu de pardonner tous mes péchés et je pardonne à toute personne à qui je dois pardonner (citez les noms). Ayant procédé de la sorte, je proclame que satan n’a aucune place en moi, aucun pouvoir sur moi ni aucune réclamation en suspens contre moi. Tout a été réglé par le sang de Jésus! Amen.

Derek Prince