Nous donner à Dieu

Mes membres, les parties de mon corps, sont des instruments de justice, soumis à Dieu pour son service et pour sa gloire.

La solution de Dieu pour régler le sort de notre vieille nature peut se résumer en un seul mot: l’exécution.

L’exécution, c’est ce qui a eu lieu sur la croix, lorsque Jésus est mort et que notre vieil homme a été crucifié avec lui. Comment pouvons-nous l’appliquer à notre propre vie?

«Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises. Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice. Car le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce ».» (Romains 6:12–14)

Ces instructions ne peuvent être suivies que par ceux qui ont mis leur foi en Jésus et accepté que son sacrifice se soit substitué au leur. Quelqu’un a dit un jour: «Si vous voulez vraiment aller au ciel, il faut apprendre à dire non.» C’est tout à fait vrai. Paul dit que nous devons nous décider et prendre fermement position contre le péché. Le péché et satan sont tous deux capables de savoir si nous ne disons que de paroles ou si nous sommes vraiment sérieux. Nous devons proclamer ces paroles avec conviction. Alors, par la foi en Jésus, notre volonté est libérée de la domination du péché. Il en va ensuite de notre responsabilité d’exercer notre volonté correctement. Dieu ne va pas le faire à notre place. Il faut donc reconnaître que nous sommes responsables de contrôler notre volonté.

Merci Jésus, pour ta victoire à la croix. Je prends position maintenant et je proclame que le péché et satan ne peuvent rien retenir contre moi. Je proclame que mes membres, les parties de mon corps, sont des instruments de justice, soumis à Dieu pour son service et pour sa gloire. Amen.

Derek Prince