Choisir la grâce

Mes membres, les parties de mon corps, sont des instruments de justice, soumis à Dieu pour son service et pour sa gloire.

«Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.» (Romains 12:1)

Il s’agit de détermination, puis de soumission, dans cet ordre.

Si nous ne sommes pas déterminés, alors, par habitude, nous nous livrons à la mauvaise chose. Nous devons arrêter d’offrir notre corps, nos membres au péché. Lorsque nous étions encore incrédules, nous avons eu longtemps l’habitude de faire cela. Mais nous devons nous arrêter et dire: «c’est terminé!» Une fois que nous avons livré notre volonté à Dieu, nous n’avons plus à livrer nos membres à satan.

«Car le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce.» (Romains 6:14). Les implications de cette déclaration vont très loin. Paul dit que nous ne sommes plus sous la loi mais sous la grâce. Cela ne peut pas être les deux en même temps. C’est soit l’une soit l’autre. Si nous sommes sous la loi, nous ne sommes pas sous la grâce. Si nous sommes sous la grâce, nous ne sommes pas sous la loi.

De plus, Paul affirme que le péché n’aura pas de pouvoir sur nous, parce que nous ne sommes plus sous la loi. Ce que l’on peut en déduire c’est que, si nous sommes sous la loi, le péché aura du pouvoir sur nous. Pour beaucoup, il peut paraître choquant d’affirmer cela, cependant c’est en substance ce que la Bible dit.

Nous ne sommes pas gouvernés pas une série de règles. Nous sommes devenus enfants de Dieu et nous lui obéissons parce que nous l’aimons. A partir de maintenant, c’est l’amour et non la crainte qui motive notre obéissance. Dieu ne fait pas de nous des esclaves, la loi le fait. Dieu fait de nous des fils et des filles. Nous devons choisir, la loi ou la grâce de Dieu.

Merci Jésus, pour ta victoire sur la croix. Je choisis la grâce et je soumets ma volonté à Dieu, proclamant que mes membres, les parties de mon corps, sont des instruments de justice, soumis à Dieu pour son service et pour sa gloire. Amen.

Derek Prince