Inde : l’escalade de la persécution contre les chrétiens

Après une année 2017 traumatisante pour les chrétiens en Inde, les faits de persécution se multiplient et l’escalade des violences antichrétiennes se poursuit.

 

Quelques membres des trois familles chrétiennes agressées à Tangaguda

Pour le seul mois de janvier cette année, Portes Ouvertes a déjà recensé 78 cas d’actes violents envers les chrétiens en Inde. Agressions physiques, dommages aux églises et aux habitations, expulsions forcées… les extrémistes hindous se montrent de plus en plus virulents. Au moins 351 cas de persécution et crimes de haine contre des chrétiens avaient été rapportés en 2017.

Persécution sans limites

Le dernier fait s’est produit le 27 février à Tangaguda (État d’Odisha), un village où vivent 25 familles hindoues et 3 familles chrétiennes. L’une d’elles venait de perdre une fillette de deux ans et se préparait à l’ensevelir sur le terrain familial, mais les hindous ont exigé que l’enfant soit enterrée hors du village. La nuit qui a suivi ces funérailles, environ trente extrémistes hindous ont incendié le domicile de cette famille chrétienne. La mère est parvenue à s’échapper, mais son mari et leur autre fille de 12 ans ont été frappés et laissés inconscients. D’autres chrétiens, accourus en hâte pour repousser les assaillants, ont été attaqués. Alors que les blessés étaient transportés à l’hôpital, les autres chrétiens ont pu trouver refuge en lieu sûr.

Montée de l’hindouisme radical

Depuis l’arrivée au pouvoir du parti nationaliste hindou (BJP) en 2014, l’hindouisme radical cherche à s’imposer au niveau national. Les groupes extrémistes se banalisent et les autorités ferment les yeux sur les violences qu’ils commettent. Le pasteur Vijayesh Lal, de l’Alliance Évangélique de l’Inde, est très inquiet : « À l’approche des élections législatives cette année et surtout des élections générales en 2019, le pire est à venir. Les chrétiens sont stigmatisés, désignés comme une menace sur l’hindouisme. »

Hélas, les chiffres lui donnent raison : ces trois dernières années, les violences à l’encontre des chrétiens ont augmenté de 28 % et l’Inde est passée du 21e au 11e rang dans le classement de l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens. Malgré ces persécutions, de nombreux indiens choisissent de devenir chrétiens. On compte près de 64 millions de chrétiens, toutes dénominations confondues, dans le pays.

  • Remercions Dieu pour la communauté chrétienne en Inde,
  • Prions pour cette famille chrétienne endeuillée et traumatisée,
  • Prions pour que les chrétiens de ce village montrent de l’amour face à la haine.

Source: Portes Ouvertes

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.