La gloire qui sera révélée

Je suis vainqueur de satan par le sang de l’Agneau et par la parole de mon témoignage, et je n’aime pas ma vie jusqu’à craindre la mort.

«J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu.» (Romains 8:18–19)

Nombreux sont les chrétiens qui ne semblent pas saisir l’importance de la résurrection de Christ pour eux.

Les enfants de Dieu seront révélés à la résurrection; toute la création s’y attend avec espoir, comme haussée sur la pointe des pieds. Les arbres, les mers, les rivières et les montagnes sont tous dans l’expectative. Il est extraordinaire de voir à quel point la création est en émoi et combien peu l’est une grande partie de l’Eglise.

«Car la création a été soumise à la vanité, -non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise, – avec l’espérance qu’elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu.» (Versets 20–21)

La création entière a souffert à cause du péché de l’homme. Avant que l’homme ne pèche, il n’y avait ni épines ni chardons, rien même ne mourait ni ne pourrissait. Et puis, nous voyons que nous ne serons pas les seuls à avoir une résurrection glorieuse, il y aura aussi la création. Cependant, Dieu a établi une priorité: la création n’y entrera pas avant nous.

Comme l’écrit Paul: «Or, nous savons que, jusqu’à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement» (verset 22).

Paul se sert souvent de cette expression: «nous savons», cependant, la plupart des chrétiens contemporains ne savent pas. Savons-nous que la création est dans les douleurs de l’enfantement, attendant la révélation des enfants de Dieu, la naissance d’un nouvel âge et la délivrance de la corruption?

Merci Seigneur, pour le sang de l’Agneau. Je proclame que j’entrerai dans la gloire destinée aux enfants de Dieu. Je suis vainqueur de satan par le sang de l’Agneau et par la parole de mon témoignage, et je n’aime pas ma vie jusqu’à craindre la mort. Amen.

Derek Prince