Avant de commencer cet article, j’aimerais donner mon avis sur certains commentaires que j’ai pu voir sur le net. Mon avis serait plutôt une question: Comment être capable de juger une personne si l’on ne sait pas ce qui s’est produit quelques secondes, quelques minutes ou quelques heures avant la mort d’une personne ? J’ai vu un commentaire très sage sur un article: C’est pas le début qui compte mais c’est la manière dont tu fini ta vie. Et je crois que c’est plus sage de ne pas étayer quelconque théories et de ne pas chercher à savoir où se trouve la personne décédée après sa mort. Lorsque je vois des chrétiens qui, limite se réjouissent de la mort d’une personne, je m’inquiète sérieusement car ces personnes jouent le jeux de satan. Jésus nous demande d’être une lumière dans ce monde et face à ce genre de discours, je ne l’a vois pas cette lumière… Soyons sage et ne nous préoccupons pas des affaires de Dieu ! – Nathaniel S.

La mort de l’astrophysicien britannique Stephen Hawking est une nouvelle dans le monde entier. Il est devenu célèbre pour ses théories et pour avoir rendu la physique plus accessible. En plus des livres qu’il a écrits, il a participé à de nombreuses shows et séries télévisées.

Il avait aussi cultivé son image publique par son militantisme athée.

« Je suis athée. La religion croit aux miracles, mais ceux-ci ne sont pas compatibles avec la science. Dans le passé, avant de comprendre la Science, il était logique de croire que Dieu créa l’Univers. Mais maintenant la science offre une explication plus convaincante. Ce qu’il voulait dire quand il a dit que nous connaîtrions «l’être» de Dieu, c’est que nous comprendrions tout ce dont Dieu serait capable s’il existait. Mais il n’y a pas de Dieu », a-t-il déclaré en 2014 dans l’une de ses interviews les plus controversées.

Hawkings a été salué comme un « génie » dans le domaine de la science, bien que sa vie personnelle ait caché une personne à la morale discutable. Il avait épousé Jane Wilde, une chrétienne dévouée, en 1965 avec qui il a eu trois enfants. L’histoire est racontée dans le film oscarisé « The Theory of Everything » (2014).

Le scientifique a souffert de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) et a passé des décennies dans un fauteuil roulant à l’aide d’un respirateur artificiel. Malgré cela, il trompait sa femme et, depuis 1990, entretenait une relation extraconjugale avec son infirmière, Elaine Mason, avec qui il s’est marié en 1995. Au cours du second mariage, des accusations de violence domestiques ont été portées contre lui.

Un autre aspect controversé était le boycott universitaire qu’il proposait contre Israël et ses déclarations en faveur du BDS – mouvement anti-israélien – qui lui valurent la réputation d’antisémite.

Malgré sa perception de la religion comme « nuisible », sa première femme Jane Wilde a écrit un livre intitulé « Towards Infinity », qui a été réédité plus tard sous le titre de « Theory of Everything ». Dans le livre, elle rend compte de sa relation avec Hawking et décrit comment, plus d’une fois, Dieu a sauvé la vie du scientifique grâce à ses prières.

Une occasion, en particulier, est mise en évidence dans le livre. En 1985, alors qu’ils étaient encore mariés, le scientifique est tombé dans le coma, atteint d’une pneumonie virulente.

Bien qu’elle dise que Hawking a toujours méprisé et ridiculisé ses « superstitions religieuses », Jane dit que, ce jour-là, les médecins ont dit qu’il n’y avait rien à faire. Ils ont même demandé son autorisation pour débrancher le respirateur afin de le laisser mourir avec le moins de douleur possible. Sa décision a été de prier pour que Dieu lui donne « une chance de plus« . Le même jour, son corps a réagi et les médecins ont réussi à le soigner.

« J’ai compris les raisons de l’athéisme de Stephen, car si à 21 ans une personne est diagnostiquée avec une maladie aussi terrible, va-t-elle croire en un bon Dieu ? Je ne le pense pas », justifie Jane dans son travail.

« Je crois que c’est un miracle qu’il soit resté vivant. C’est très difficile pour moi de l’expliquer », explique Jane. Si sa foi a sauvé la vie du savant, l’ex-femme ne peut en dire autant de son âme :

« La seule déesse de Stephen Hawking a toujours été la Physique ».

Avec des informations de : IB Times ACI Prensa GospelPrime

Source: Chrétiens 2000

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s