Ensemble, tout entier

Mon corps est pour le Seigneur, et le Seigneur est pour mon corps.

En lisant le livre de Job, nous y trouvons d’incroyables révélations à propos du corps. Sous bien des aspects, il y a un extraordinaire parallèle entre le livre de la Genèse et celui de Job. Job 10:8–12 est une magnifique description de l’œuvre créatrice de Dieu dans notre corps. Le verset 8 dit: «tes mains m’ont façonné ensemble, tout entier.» (Version Semeur).

Tout comme en Genèse 2:7, où le mot «façonné» indique une œuvre pleine de talent dont on a pris beaucoup de soin, le livre de Job souligne l’incommensurable talent et le soin que Dieu a pris pour façonner le corps humain:

«C’est toi qui m’as créé, tes mains m’ont façonné ensemble, tout entier, et tu me détruirais! Oh, souviens-toi, je t’en supplie, que tu m’as façonné comme avec de l’argile. Voudrais-tu à présent me faire retourner dans la poussière? Tu m’as coulé comme du lait, puis fait cailler en fromage. Ensuite tu m’as revêtu de peau, de chair, tu m’as tissé d’os et de nerfs.» (Job 10:8–11 Semeur)

Quelle description saisissante! Quelle superbe image de la parfaite corrélation entre les parties élémentaires du corps. Nous lisons au verset 12: «C’est toi qui m’as donné la vie, tu m’as accordé ta faveur, et tes soins vigilants ont préservé mon souffle.»

Plus avant en Job, nous découvrons un autre aspect, la part spirituelle de la nature humaine «Mais, en réalité, en l’homme, c’est l’Esprit, l’inspiration du Tout-Puissant qui lui donne l’intelligence.» (Job 32:8).

Ces paroles de Job sont en parfait accord avec celles de la Genèse. C’est l’union entre le souffle de Dieu venant d’en haut et l’argile d’en bas qui amène la personne humaine à exister dans son intégralité.

Merci Seigneur, de m’avoir donné mon corps. Je suis le fruit de l’union entre le souffle de Dieu venant d’en haut et l’argile d’en bas et je proclame que mon corps est pour le Seigneur, et que le Seigneur est pour mon corps. Amen.

Derek Prince