La guérison du corps

Mon corps est pour le Seigneur, et le Seigneur est pour mon corps.

La Bible dit de Jésus: «lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris» (1 Pierre 2:24).

Sur la croix, Jésus a pris nos péchés en son propre corps, qui est devenu l’offrande pour le péché.

Sur la croix, il a intégré dans son propre corps la malédiction que nous méritions afin que nous soyons libérés du péché.

La Parole dit aussi: «Il a pris nos infirmités, et il s’est chargé de nos maladies» (Matthieu 8:17) dans son propre corps et, par ses meurtrissures nous pouvons être guéris. (1 Pierre 2:24) En ce qui concerne Dieu, notre libération du péché est déjà accomplie.

Il est intéressant de noter que le Nouveau Testament ne parle pas de la guérison au futur mais au passé. Nous avons été guéris le jour où Jésus est mort: «lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris». La guérison a déjà été donnée. Les chrétiens me demandent parfois: «Comment puis-je savoir si c’est la volonté de Dieu de me guérir?»

D’habitude je réponds: «Si vous êtes un chrétien engagé, racheté par le sang de Jésus, je pense que vous posez la mauvaise question. La question n’est pas de savoir si oui ou non c’est la volonté de Dieu que vous soyez guéris, mais de comment vous approprier la guérison que Dieu vous a déjà donnée.

L’objectif de Dieu est de nous préserver en intégralité: corps, âme et esprit. Comme dit Paul: «Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers , et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ!» (1 Thessaloniciens 5:23)

Merci Seigneur, de m’avoir donné mon corps. Je proclame que par la mort de Jésus sur la croix, j’ai été pardonné et guéri et que Dieu a pour but de me préserver en intégralité, corps, âme et esprit. Mon corps est pour le Seigneur, et le Seigneur est pour mon corps. Amen.

Derek Prince