Puni pour notre paix

Jésus a été puni afin que nous soyons pardonnés.

Je me souviens avoir un jour parlé à un Juif, qui m’a expliqué pourquoi il ne croyait pas que Jésus soit le Messie: «Il ne pouvait pas être un homme bon, Dieu ne l’aurait jamais laissé souffrir ainsi.» Et c’est exactement ce qu’a dit le prophète Esaïe: «nous l’avons considéré comme puni, frappé de Dieu, et humilié» (Esaïe 53:4). Mais le verset 5 dit, «Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.»

Ces versets énoncent deux transactions principales. Le châtiment dû à nos mauvaises actions est tombé sur Jésus afin que nous soyons pardonnés et que nous ayons la paix. Avant que le châtiment ait été infligé, il n’y avait aucun moyen d’avoir la paix. Lisons un autre passage en Ephésiens où Paul parle de ce qui s’est passé à la croix:

«Car il est notre paix, lui qui des deux n’en a fait qu’un, et qui a renversé le mur de séparation, l’inimitié, ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix, et de les réconcilier, l’un et l’autre en un seul corps, avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l’inimitié. Il est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient près». (Ephésiens 2:14–17)

Remarquez l’insistance sur le mot «paix.» Il ne peut y avoir de paix pour le pécheur s’il ne sait pas que ses péchés sont pardonnés. Jésus a été puni afin que nous puissions avoir la paix avec Dieu à travers le pardon. (Lire aussi Colossiens 1:19–20.)

Merci Jésus d’être mort pour moi sur la croix. Je proclame que Jésus a été puni afin que je puisse avoir la paix avec Dieu en étant pardonné. Amen.

Derek Prince