Les médias dans leur ensemble ont décidé de mentir sur ce qui se passe à Gaza. Les terroristes du Hamas, qui tentent de pénétrer en Israël pour faire un carnage, seraient les victimes. Les Israéliens, qui protègent leur population seraient les monstres. Et ta sœur, elle bat l’beurre ?

C’est la plus abjecte Fake News de cette année, abjecte parce qu’elle se double d’une incitation à la haine d’Israël et que personne ne parlera de Fake News.

Je ne suis pas certain, pourtant, que les Français, une semaine après les démonstrations, en France, des horreurs dont certains musulmans sont capables, soient tous tombés dans le panneau.

Une pilule difficile à avaler

  • Les journalistes veulent faire croire que les terroristes du Hamas sont restés chez eux à boire le thé entre amis pendant que des pacifiques habitants de Gaza manifestaient et tentaient de détruire la frontière.
  • Ils font mine d’ignorer que le nom de la manifestation « la marche du retour » énonce clairement les objectifs : « retourner » sur leurs terres d’où Israël les aurait chassés, insinuant qu’Israël n’a pas d’existence légale, alors qu’ils ont un territoire indépendant, Gaza, d’où Israël s’est totalement retiré en 2005, et que par leur frontière commune avec l’Égypte, ils ne sont pas coupés du monde.
  • Il est vrai que les médias n’ont pas montré les photos des leaders du Hamas en tête du mouvement. Et qu’ils font de leur mieux pour faire oublier que le Hamas est une organisation terroriste, le Daesh palestinien, qui persécute les chrétiens, tue les juifs, et abat les « traitres » en pleine rue lors de procès sommaires.
  • Lorsque je publie les photos du concessionnaire Mercedes de Gaza, l’image parle mieux que toutes les dénonciations de « désastre humanitaire ». Mais cette photo, France 2 n’a pas non plus l’estomac de vous la montrer :

Fake News

En bloquant l’entrée des barbares, Israël empêche que des madame Knoll israéliennes soient violées et brûlées vives dans les villes du sud d’Israël, et beaucoup de Français l’ont parfaitement compris. Tous savent depuis longtemps que les médias leur mentent, même si certains acceptent de se laisser mentir tout en sachant qu’on les manipule. Quand on est con, on est con, n’est-ce pas ?

Mais une majorité de Français, dont les médias censurent les commentaires pour donner à croire qu’ils sont massivement anti-israéliens, et dont les télévisions ne relaient jamais le point de vue, ne sont pas si bêtes pour tomber dans le piège anti-israélien tendu cette fois.

Même si personne au CSA, au gouvernement et jusqu’au président Macron qui promet de lutter contre les Fake News, ne réagira.

Des réactions si prévisibles

L’accusation de « riposte disproportionnée » a du plomb dans l’aile et le son d’un disque rayé.

Et une chose est aussi certaine que la mort succède à la vie : ceux qui accusent Israël de riposte disproportionnée seraient les premiers à déplorer les massacres d’innocents israéliens si une riposte proportionnée avait permis aux terroristes de s’infiltrer en Israël et de commettre les atrocités que chacun peut imaginer.

Je ne vous étonnerai pas en vous disant que j’éprouve un grand soulagement à entendre leurs accusations plutôt que leurs condoléances.

Deux poids deux mesures

Les réactions d’effrois étaient prévisibles.

Avez-vous remarqué que les médias, les politiciens et les diplomates ne se réveillent que lorsqu’un juif est impliqué dans la mort d’un Palestinien ?

Vous doutez ?

  • Selon un décompte d’Al Jazeera publié en 2016 (1), 3 274 Palestiniens ont été tués par le régime syrien pendant le conflit. Avez-vous vu des gros titres dans les journaux ? Des dénonciations ? Des appels à la nomination d’une commission d’enquête de l’ONU, une réunion d’urgence du Conseil de Sécurité ? Les cris de Mélenchon et les manifestations dans les rues de France ? Et là, pour 15 Palestiniens, le monde est en ébullition ! Parce que ce sont des juifs qui les ont tués.
  • En 2016, en un raid aérien, Assad a tué 6 civils palestiniens, dont un enfant (Source Al Jazeera). Vous n’en avez probablement même jamais parler. Vos journaux sont restés silencieux, ça ne les intéressait pas, ils ne pouvaient pas blâmer Israël. Car s’ils vous mentent, c’est parce qu’ils ont détourné l’information pour en faire une arme politique.
  • Dans la nuit du 12 au 13 mars dernier, au moins 40 civils ont été tués par des assaillants dans plusieurs villages au bord du lac Albert, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (2). Vous avez entendu Mélenchon ? Pourquoi ? 40 Africains valent moins que 15 Palestiniens ? Non. Parce que tout cela est démagogie.

Heureusement, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a fait l’éloge et salué le courage des forces militaires israéliennes qui ont assuré la protection de la population civile contre une invasion de terroristes du Hamas. Voilà un bon dirigeant politique, un Premier ministre.

Le pedigree des « innocentes victimes palestiniennes » que France Info ne montrera pas

10 des victimes palestiniennes présentées comme innocentes par les médias ont été jusqu’à présent identifiées :

  1. Matsaab Salul, un résident de Zuwayda âgé de 23 ans et membre de l’aile militaire du Hamas. Il a mené une attaque armée contre les forces israéliennes avec un autre terroriste dans le nord de la bande de Gaza.
  2. Sari Abu ‘Oudah – 28 ans, résident de Beit Hanun, activiste de l’aile militaire du Hamas dans le bataillon Beit Hanoun à Nohba.
  3. Gihad Farina, 35 ans, résident de Sheikh Radwan, commandant d’une compagnie militaire du Hamas.
  4. Ahmad ‘Oudah, 19 ans, résident de Gaza City, militant du Hamas dans la brigade Shati.
  5. Hamdan Abu ‘Amsah, 25 ans, résident de Beit Hanoun, combattant du Hamas.
  6. Mahmoud Rahmi, 33 ans, résident de Saja’iya Turkman, activiste du Hamas.
  7. Muhammad Abu ‘Amru, 27 ans, résident de Saja’iya Turkman, combattant du Hamas et impliqué dans l’excavation des tunnels terroristes.
  8. A’Fatah a’Nabi, 20 ans, résident de Beit Lahiya, activiste de l’aile militaire du Hamas.
  9. Ibrahim Abu Sha’ar, 29 ans, résident de Rafah, jihadiste recherché.
  10. Gihad Zahir Salman Abu Gammus – 30 ans, résident de Bani Suheila, combattant du groupe terroriste Shuhada al-Aqsa.

Antisémitisme en trame de fond

Ça aussi, les Français l’ont compris : l’antisémitisme fait rage à l’extrême gauche.

Nathalie Arthaud, de Lutte ouvrière, a osé un odieux tweet : « L’armée de l’État d’Israël répond par le massacre aux protestations légitimes des Palestiniens ». Car les demandes légitimes du Hamas sont connues de Nathalie Arthaud : c’est tuer tous les juifs israéliens et voler leur terre. C’est cela, des « demandes légitimes », pour Lutte Ouvrière.

Mais la chute est cependant tragique : quelqu’un, une vieille dame juive de Belleville ou de Saint-Denis, un enfant juif à Toulouse, un rabbin dans le 19e, va payer le prix des propos irresponsables de Mélenchon, de Plenel et des extrémistes de la gauche anti-israélienne. Je sais, ils y sont indifférents, pour eux cela ne compte pas, l’idéologie passe avant la vie humaine. 100 millions de morts du communisme ne les ont pas éloignés d’un centimètre de ce dogme criminel.

Les propos de personnalités politiques comme Mélenchon, les gros titres de BFM et de Mediapart ne sont pas neutres. Ce sont des fortes incitations à la haine et à la vengeance. Si fortes, qu’une autre madame Knoll ou une Sarah Halimi en paiera le prix. Par leurs propos de haine, ils « radicalisent » encore un peu plus les « radicalisés » déjà tentés par le passage à l’acte. Ils justifient le désir de faire payer les juifs pour leurs frères palestiniens. Exactement ce que disait le gentil Mohamed Merah.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) https://www.aljazeera.com/news/2016/07/palestinian-refugees-killed-syria-khan-eshieh-camp-160701160957338.html

(2) http://french.xinhuanet.com/2018-03/14/c_137037207.htm

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s