Jésus a été puni afin que nous soyons pardonnés.

«Heureux l’homme à qui l’Éternel n’impute pas d’iniquité, Et dans l’esprit duquel il n’y a point de fraude.» (Psaume 32:2)

Pour recevoir le pardon, nous devons être absolument honnêtes envers Dieu, ne pas couvrir ni excuser nos péchés, ni retenir quoi que ce soit.

En référence à la reconnaissance de sa culpabilité pour avoir commis l’adultère et le meurtre dans l’affaire de Bethsabée, David continue son Psaume:

«Tant que je me suis tu, mes os se consumaient, je gémissais toute la journée; car nuit et jour ta main s’appesantissait sur moi, ma vigueur n’était plus que sécheresse, comme celle de l’été. Je t’ai fait connaître mon péché, je n’ai pas caché mon iniquité; j’ai dit: J’avouerai mes transgressions à l’Éternel! Et tu as effacé la peine de mon péché.» (Versets 3–5)

Comme beaucoup de monde, David avait refusé d’admettre son péché et avait tenté, en le dissimulant, de prétendre qu’il n’avait jamais eu lieu. Cependant, il se sentait constamment comme brûlant de fièvre. Sa «vigueur n’était plus que sécheresse» et ses «os se consumaient.» Le péché non pardonné peut avoir des effets psychiques.

Un psychiatre m’a raconté cette histoire. Un jour qu’il faisait des visites dans un hôpital, il a vu une femme dont la condition était désespérée. Ses reins avaient cessé de fonctionner, sa peau était décolorée et elle était dans le coma, attendant simplement de mourir. Un jour, le Saint-Esprit le poussa à dire: «Au nom du Seigneur Jésus-Christ, je vous pardonne vos péchés.» Environ une semaine plus tard, il fut abasourdi de voir cette femme marcher dans la rue, complètement guérie. Le péché non pardonné avait causé son délabrement physique. Lorsque ses péchés ont été pardonnés à travers l’intercession de cet homme, son esprit en a été dégagé devant Dieu et elle a été en mesure de recevoir la guérison.

Merci Jésus d’être mort pour moi sur la croix. Je demande la guérison physique qui découle du pardon et je proclame que Jésus a été puni afin que nous soyons pardonnés. Amen.

Derek Prince

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s