Israël à l’Iran: notre Armée de défense «est prête à tout scénario»

Sur fond de tensions entre l’État hébreu et Téhéran, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu et le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif ont échangé des piques par déclarations interposées au sujet de la Syrie et des missiles israéliens tirés en direction du territoire de cette dernière.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a rejeté dimanche les allégations du chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif, qui a accusé l’État hébreu de mépriser le droit international en Syrie.

«J’ai entendu aujourd’hui des déclarations faites par le ministre iranien des Affaires étrangères, qui a accusé Israël de violer le droit international, a indiqué M. Netanyahu. C’est le chef de la diplomatie d’un pays qui envoie des drones armés contre Israël et des missiles contre l’Arabie Saoudite qui le dit», a-t-il lancé, s’exprimant dimanche lors d’une réunion d’état-major de l’armée israélienne.

Le chef du gouvernement israélien a par ailleurs affirmé qu’il «existe un énorme fossé entre les propos modérés» tenus par M. Zarif et les actions du Corps des Gardiens de la révolution islamique qui, selon lui, «cherchent à détruire Israël».

«Je ne suis pas impressionné par ces propos et je compte sur l’Armée de défense d’Israël, qui est prête à toute évolution de la situation et à tout scénario», a-t-il martelé.

Dans une interview diffusée dimanche par la chaîne CBS, Mohammad Javad Zarif a affirmé que «l’État hébreu continuait de violer le droit international, tout en comptant rester impuni grâce au soutien de Washington». Le responsable iranien a également affirmé que les tirs de missiles contre le territoire syrien contribuaient à l’escalade. «Ils doivent être conscients du fait que s’ils continuent à violer l’intégrité territoriale des autres pays, cela entraînera des conséquences», indiquait-il.

Un raid aérien mené le 9 avril contre une base aérienne située dans la province centrale syrienne de Homs a fait 14 morts parmi les militaires, dont sept conseillers iraniens. L’attaque a été réalisée depuis l’espace aérien libanais. Les responsables israéliens ont refusé de confirmer l’implication de leur pays dans le bombardement.

Source: Sputnik News

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s