Notre extraordinaire représentant

Jésus a souffert notre mort afin que nous recevions sa vie.

Lisons quelques versets qui nous expriment comment Christ s’est identifié à la race humaine et a expié ses fautes.

«Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est à dire le diable, et qu’il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude.» (Hébreux 2:14–15)

Lorsque Adam s’est rebellé, de roi il est passé à esclave, lié par satan, par la mort et la corruption. Il a perdu sa liberté. Toutefois, dans le but de délivrer les êtres humains de cet esclavage, Jésus a pris sur lui la forme de l’humanité, la nature adamique. Il a pris sur lui, une chair et un sang semblables aux nôtres afin que par sa mort, il puisse détruire celui qui détient la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable, et libérer tous ceux d’entre nous qui ont été esclaves de la crainte de la mort toute leur vie. Sur la croix, Jésus a pris sur lui la nature déchue de l’homme ainsi que ses péchés. Ceci est également énoncé en 1 Pierre 2:24: «lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris.»

Sur la croix, Jésus s’est complètement identifié à notre péché et à notre culpabilité. Il est devenu le dernier grand sacrifice qui a ôté le péché de l’humanité. Il a porté notre péché et notre punition. Nos meurtrissures sont devenues les siennes et il a souffert notre mort. Il a expié ce péché de rébellion en nous représentant, le dernier Adam, pendu à la croix, versant son sang de vie et se donnant totalement pour nous racheter.

Merci Jésus, pour ton œuvre sur la croix. Je proclame que tu t’es donné totalement pour me racheter et que Jésus a souffert ma mort afin que je puisse recevoir sa vie. Amen.

Derek Prince