Jésus a souffert notre mort afin que nous recevions sa vie.

Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait sa propre voie. (Esaïe 53:6)

Ce passage peut être synthétisé en un seul mot: la rébellion. C’est le péché commun à toute l’humanité.

Le prophète continue: «Et l’Éternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous» (verset 6). Le mot iniquité (en hébreu, avon) signifie «rébellion,» «Le châtiment pour la rébellion» et «toutes les mauvaises conséquences de la rébellion.» Sur la croix, Jésus (notre substitut, le dernier Adam) est devenu rebelle de notre rébellion, et a enduré toutes les mauvaises conséquences de la rébellion.

Ceci est la porte qui ouvre la maison aux trésors de Dieu, si tant est que nous le comprenions. Voici l’échange: tout le mal que notre rébellion méritait est venu sur Jésus afin que tout le bien que lui méritait (à cause de sa parfaite obéissance) puisse nous être donné. Quel que soit l’angle duquel nous considérons cet échange, il a été absolu. Jésus a été puni afin que nous puissions être pardonnés. Il a été meurtri afin que nous puissions être guéris. Il a porté nos péchés afin que nous puissions partager sa justice. Il a souffert notre mort afin que nous puissions partager sa vie. Il a été fait malédiction afin que nous recevions la bénédiction. Il a enduré notre pauvreté afin que nous recevions l’abondance. Il a porté notre honte, afin que nous puissions jouir de sa gloire. Il a supporté le rejet dont nous étions l’objet afin que nous soyons acceptés comme lui.

Imaginez simplement le rebelle sur la croix, et sachez que c’est vous (oui, vous devriez être pendu là-bas.) Mais Jésus a pris votre place. Non seulement il a porté votre rébellion mais il a également porté ses mauvaises conséquences afin que vous puissiez entrer dans toutes les bénédictions dues à sa parfaite obéissance. C’est l’œuvre de la grâce. Vous ne pouvez pas la gagner, vous ne la méritiez pas et vous n’aviez aucun droit de la revendiquer. Il n’y a qu’une manière de la recevoir, et c’est par la foi. Croyez simplement.

Merci Jésus, pour ton œuvre sur la croix. Je proclame que Jésus a souffert ma mort afin que je puisse recevoir sa vie. Amen.

Derek Prince

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s