Entretien téléphonique entre Netanyahou et Trump sur l’Iran

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou s’est entretenu samedi au téléphone avec Donald Trump au sujet de la menace iranienne, a indiqué dimanche la Maison Blanche, alors que l’ultimatum lancé par Washington aux grandes puissances pour réviser l’accord nucléaire arrive à échéance.

Le président américain Donald Trump et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu discutent à l’aéroport international Ben Gurion à Tel-Aviv, le 22 mai 2017
JACK GUEZ (AFP)

« Les deux leaders ont discuté des menaces et des défis persistants auxquels est confrontée la région du Moyen-Orient, en particulier les problèmes posés par les activités déstabilisatrices du régime iranien », selon un communiqué.

La conversation entre les deux dirigeants est intervenue quelques heures seulement avant l’arrivée du nouveau chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, en Israël.

Le nouveau secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors d’une conférence de presse le 29 avril 2018 à Tel-Aviv
Thomas COEX (AFP)

Au cours de leur première rencontre, MM. Pompeo et Netanyahou ont rappelé les préoccupations communes de leurs pays vis-à-vis de l’Iran, abordé plusieurs sujets dont les défis régionaux, et se sont félicité du transfert à venir de l’ambassade américaine à Jérusalem.

« Nous sommes préoccupés face à l’escalade des menaces de l’Iran envers Israël et la région et son ambition de dominer le Proche-Orient qui reste vivace. Les Etats-Unis sont aux côtés d’Israël dans ce combat et nous soutenons fortement le droit souverain d’Israël de se défendre lui-même », a déclaré M. Pompeo lors d’une conférence de presse à Tel-Aviv.

« La reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël est un rêve qui devient réalité, une réalité indéniable », a-t-il ajouté.

Concernant l’accord sur le nucléaire iranien, M. Pompeo l’a rappelé: « le président Trump a été très clair: cet accord est très imparfait. Il a ordonné à l’administration d’essayer de l’arranger, et si nous ne pouvons pas l’arranger, il se retirera de l’accord », précisant toutefois que Donald Trump n’avait encore pris sa décision.

« Il n’y a pas encore de décision à ce sujet », a de son côté renchéri dimanche auprès des médias le conseiller à la sécurité nationale John Bolton.

Hostile à l’accord sur le nucléaire iranien signé en juillet 2015, Donald Trump doit annoncer le 12 mai s’il « déchire » ce texte âprement négocié entre l’Iran et les grandes puissances (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne), comme il l’a maintes fois promis.

Source: i24 News

Un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s