Netanyahu: « l’Iran a menti, et sacrément ! »

Le Premier ministre a exposé des « preuves concluantes » d’un programme secret iranien pour se doter de l’arme nucléaire.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé lundi que son pays disposait de nouvelles « preuves concluantes » d’un programme secret iranien pour se doter de l’arme nucléaire.

Depuis le ministère de la Défense à Tel Aviv, le Premier ministre israélien, virulent détracteur de l’accord international sur les activités nucléaires de l’Iran, a présenté à la presse à Tel-Aviv, en anglais et en direct devant les télévisions israéliennes ce qu’il a décrit comme « les copies exactes » de dizaines de milliers de documents originaux iraniens obtenus il y a quelques semaines au prix d’une « formidable réussite dans le domaine du renseignement ».

Ces documents contenus sur papier ou sur CD, exposés sur l’estrade sur laquelle il se tenait, constituent des « preuves nouvelles et concluantes du programme d’armes nucléaires que l’Iran a dissimulé pendant des années aux yeux de la communauté internationale dans ses archives atomiques secrètes », a-t-il dit.

Ces documents montrent que, malgré les assurances des dirigeants iraniens affirmant n’avoir jamais cherché à avoir l’arme nucléaire, « l’Iran a menti, et sacrément ! », a-t-il déclaré.

M. Netanyahu s’exprimait à l’approche de la date butoir du 12 mai fixée par le président américain Donald Trump pour décider ou non de dénoncer l’accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015 par six grandes puissances, dont les Etats-Unis, avec la République islamique.

« Après avoir signé le JCPOA en 2015, l’Iran a multiplié ses efforts pour dissimuler les dossiers sur le nucléaire », a-t-il déclaré pendant la conférence de presse.

« En 2017, l’Iran a déplacé ses fichiers nucléaires vers un endroit secret en Iran », a-t-il dit en désignant une image d’archives en Iran.

Netanyahu a ajouté que les documents iraniens montraient que le programme nucléaire iranien consistait en des « essais » et incluait la « construction d’armes nucléaires ».

« Ces documents montrent que l’Iran ment effrontément quand elle dit ne pas avoir de programme nucléaire. Ces dossiers le prouvent. »

Il a ajouté que les États-Unis se sont portés garants de l’authenticité des archives qu’Israël s’est procuré, et que les documents seront mis à la disposition de l’agence atomique de l’ONU et à d’autres pays.

Netanyahu a expliqué que bien que l’Iran ait renoncé son programme nucléaire intitulé Amad, en 2013, il n’a pas pour autant renoncé à ses ambitions nucléaires.

« L’Iran avait prévu de continuer à travailler sur l’arme nucléaire sous couverture, avec le même personnel », a affirmé le Premier ministre.
Netanyahu a ensuite déclaré que l’Iran continue d’augmenter la capacité de ses missiles nucléaires.

« Ils peuvent atteindre Ryad, Tel Aviv, Moscou, mais ils travaillent sur des portées encore plus importantes. »

Il a fustigé le JCPOA, qu’il a qualifié de « terrible » et a accusé Téhéran de continuellement mentir sur ses ambitions nucléaires.

« Voilà le fond des choses : l’Iran continue à mentir », a-t-il dit, montrant une vidéo du ministre des Affaires étrangères iranien affirmant la semaine dernière que l’Iran n’avait jamais cherché à obtenir l’arme nucléaire.

« Si, vous l’aviez cherché », a lancé Netanyahu à la fin de la vidéo.
Il a ajouté que l’accord de 2015 laisse à l’Iran « le champ libre » pour obtenir l’arme nucléaire, « échoue complètement » dans la restriction du programme balistique et du programme nucléaire secret.

« C’est un très mauvais accord. Il n’aurait jamais dû être conclu », a affirmé Netanyahu.

Le Premier ministre est assuré que Trump fera « ce qu’il faut faire » quant à sa décision de se retirer ou non du JCPOA. Il a ajouté que sortir de l’accord sera une bonne chose pour les États-Unis et Israël.

« Je suis sûr qu’il fera ce qu’il faut », a conclu Netanyahu. « Ce qu’il faut pour les États-Unis. Ce qu’il faut pour Israël. Et ce qu’il faut pour la paix dans le monde. »

Source: Times of Israël