Les excuses de Mahmoud Abbas après des propos jugés antisémites

« Abou Mazen est un pauvre négationniste et ses excuses ne sont pas acceptées » (Avigdor Liberman)

Le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas a présenté des excuses vendredi après des propos très largement dénoncés comme antisémites sur les causes des massacres perpétrés contre les Juifs dans le passé.

Le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah en Cisjordanie, le 22 mars 2018
ABBAS MOMANI (AFP/Archives)

« Si mes propos devant le Conseil national palestinien ont offensé des gens, en particulier des gens de confession juive, je leur présente mes excuses », a déclaré M. Abbas dans un communiqué.

Les Juifs ont été victimes de la Shoah non pas à cause de leur religion et de l’antisémitisme, mais à cause de leur « attitude sociale » notamment en matière d’argent, avait lancé lundi le président de l’AP.

« Je voudrais assurer au monde entier que ce n’était pas mon intention (d’offenser), et je tiens à témoigner à nouveau mon profond respect pour la religion juive, ainsi que pour les autres religions monothéistes », a insisté Abbas vendredi.

« Je voudrais également réitérer notre condamnation de l’Holocauste, en tant que crime le plus odieux de l’histoire, et exprimer notre compassion à l’égard de ses victimes », a-t-il ajouté.

Les excuses du président de l’AP ont immédiatement été rejetées par le ministre israélien de la Défense.

« Abou Mazen est un pauvre négationniste et ses excuses ne sont pas acceptées », a protesté Avigdor Liberman.

M. Abbas s’était attiré de multiples condamnations de la part des Israéliens, des Américains, des Européens et de l’ONU après les propos prononcés lundi soir devant le Conseil national palestinien.

Mercredi, le secrétaire général de l’OLP avait rejeté les accusations d’antisémitisme faites à l’encontre du Président de l’AP.

« Nous rejetons les accusations israéliennes indiquant que les propos de Mahmoud Abbas étaient antisémites et qu’il s’oppose aux négociations alors qu’il croit en la paix et qu’il vit en paix avec Israël », a indiqué Saeb Erekat.

Ce n’est pas la première fois que Mahmoud Abbas exprime publiquement des opinions négationnistes. En janvier, quelques semaines après la déclaration américaine reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël, le chef de l’AP avait jugé que l’Etat hébreu était « un projet colonial qui n’a rien à voir avec les Juifs », accusant les Européens d’avoir « placé les Juifs ici pour défendre leurs intérêts dans la région ».

« Un négationniste restera un négationniste », a fustigé mercredi le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou.

Vendredi, Mahmoud Abbas revendiquait cependant « notre condamnation de l’antisémitisme sous toutes ses formes, et confirmons notre attachement à la solution à deux États, afin de vivre côte à côte dans la paix et la sécurité ».

Source: i24 News

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s