Trump recevra le président sud-coréen Moon Jae-in le 22 mai à Washington

La date et le lieu du sommet Trump-Kim ont été fixés et seront bientôt dévoilés

La Maison Blanche a annoncé vendredi que le président sud-coréen Moon Jae-in sera reçu le 22 mai à Washington par Donald Trump qui doit rencontrer le leader nord-coréen Kim Jong Un lors d’un sommet historique d’ici début juin.

« Le président Trump et le président Moon vont continuer leur étroite collaboration sur les développements concernant la péninsule coréenne suite au sommet intercoréen du 27 avril » au cours duquel les dirigeants des deux Corées s’étaient engagés pour la paix, a écrit la Maison Blanche dans son communiqué.

La date et le lieu de son sommet historique avec Kim Jong Un ont été fixés, assurant qu’un rappel d’une partie des soldats américains en Corée du Sud ne serait « pas sur la table ». Sans l’exclure à plus long terme.

« On a maintenant une date. Et on a un lieu » pour la rencontre avec le dirigeant nord-coréen, a déclaré le président des Etats-Unis, sans toutefois les dévoiler. « Nous allons les annoncer bientôt », a-t-il ajouté, entretenant le suspense comme à son habitude.

Jusqu’ici, Donald Trump a évoqué les échéances de fin mai et début juin, et s’est montré tenté par un sommet organisé dans la Zone démilitarisée à la frontière entre les deux Corées.

« Il y a quelque chose que j’aime bien dans cette idée », avait-il lancé lundi. « Si vous êtes sur place et si les choses se passent bien, il est possible d’avoir une grande célébration sur le site même, pas dans un pays tiers », avait-il justifié, quelques jours après les images fortes du sommet, à ce même endroit, entre Kim Jong Un et le président sud-coréen Moon Jae-in.

Le président américain avait aussi évoqué Singapour parmi les possibilités, tandis que la Mongolie, voire Genève, ont été citées par certains médias comme des pistes envisagées. Jeudi encore, des responsables américains avaient assuré que les tractations se poursuivaient à ce sujet.

M. Trump s’est à nouveau montré optimiste sur les négociations à venir en vue d’une « dénucléarisation » de la péninsule coréenne, après des années de tensions et d’escalade qui s’étaient accentuées après son arrivée à la Maison Blanche.

« Nous sommes en contact constant avec la Corée du Nord », « je pense que beaucoup de bonnes choses vont se passer », a-t-il affirmé, assurant que les discussions avec les Nord-Coréens se déroulaient « très bien sur le dossier des otages », en référence aux trois Américains détenus par Pyongyang.

Source: i24 News