Nucléaire iranien: Londres conjure Trump de ne pas renoncer à l’accord

La Grande-Bretagne a conjuré Donald Trump de ne pas renoncer à l’accord nucléaire iranien, à quelques jours d’une décision du président américain à ce sujet, soulignant qu’il n’était pas parfait mais qu’il n’existait pas de meilleure alternative.

Dans une opinion publiée lundi dans le New York Times avant une rencontre avec des responsables de l’administration américaine, le secrétaire britannique au Foreign Office, Boris Johnson, estime qu’en « ce moment délicat, ce serait une erreur de s’éloigner de l’accord nucléaire et de lever les contraintes qu’il fait peser sur l’Iran ».

Les inspecteurs de l’Agence internationale de l’Energie atomique (AIEA) se sont vus octroyer des pouvoirs supplémentaires pour contrôler les installations nucléaires iraniennes « augmentant la possibilité de détection de toute tentative de fabriquer une arme », argumente le responsable britannique.

« Maintenant que ces menottes sont en place, je ne vois pas d’avantage éventuel à les mettre de côté. Seul l’Iran bénéficierait de renoncer à ces restrictions sur son programme nucléaire », écrit Boris Johnson.

« Je pense que préserver les contraintes de l’accord sur le programme nucléaire iranien permettra également de contrecarrer l’attitude agressive de Téhéran dans la région. Je suis convaincu d’une chose: toute alternative possible est pire. La meilleure ligne à suivre serait d’améliorer les menottes plutôt que de les rompre ».

Source: i24 News

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.