Israël/Gaza: le point de passage de Kerem Shalom fermé à partir de dimanche

Le point de passage de Kerem Shalom, situé entre Israël et Gaza et réservé au passage de marchandises, fermera dimanche, a indiqué l’armée israélienne dans un communiqué.

Cette décision, approuvée par le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, intervient « en raison de la destruction et de l’incendie du passage humanitaire de Kerem Shalom du côté palestinien dans la bande de Gaza par des dizaines d’émeutiers violents sous les auspices de l’organisation terroriste du Hamas », a précisé l’armée.

Le point de passage sera fermé à partir de demain et ce jusqu’à nouvel ordre. Il pourra toutefois être ouvert pour des cas humanitaires approuvés, au cas par cas seulement.

L’armée israélienne a indiqué que le passage restera fermé au moins « jusqu’à ce que les dommages causés par les émeutes soient réparés » et après « réévaluation de la situation ».

« L’organisation terroriste du Hamas, qui a utilisé le prétexte de manifestations pour perpétrer des attaques ces dernières semaines, nuit au bien-être des Gazaouïs et paralyse leur capacité à mener une vie quotidienne normale », a souligné Tsahal.

« Israël et de nombreux pays du monde travaillent à fournir des biens tels que de la nourriture, de l’équipement et du carburant aux citoyens de Gaza, initiatives qui sont empêchées par les actions de l’organisation terroriste du Hamas », a déploré l’armée, ajoutant que « l’organisation terroriste du Hamas est  responsable de tout ce qui se passe dans la bande de Gaza, à la fois au-dessus et au-dessous du sol, et qu’elle] supportera les conséquences de ses actes[« .

Les émeutiers palestiniens enflamment des pneus, lancent des pierres et font voler de l’autre côté de la barrière des dizaines de cerfs-volants portant des engins incendiaires, qui enflamment les champs israéliens.

Pour l’Etat hébreu les manifestants sont instrumentalisés par le Hamas. L’armée israélienne affirme que ses soldats ne tirent à balles réelles qu’en dernier recours, quand les moyens non létaux ont été épuisés, afin d’empêcher des infiltrations ou parer à un danger pour les soldats et les civils israéliens riverains de l’enclave palestinienne.

Depuis le 30 mars, 53 manifestants – parmi lesquels de nombreux membres du Hamas et du Djihad islamique – ont été tués lors des manifestations de la ‘Marche du retour’, organisées par les Palestiniens pour commémorer la Nakba.

Des milliers de Gazaouïs sont attendus près de la barrière de sécurité lundi, date à laquelle l’inauguration de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem doit avoir lieu.

Son transfert depuis Tel Aviv concrétise la promesse du président Donald Trump de reconnaître la ville sainte comme capitale d’Israël.

Cette décision a ulcéré les Palestiniens, qui considèrent la partie orientale de Jérusalem comme la capitale de l’Etat auquel ils aspirent.

Source: i24 News

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s