Le transfert de l’ambassade, une condition nécessaire pour la paix – Greenblatt

Pour des haut responsables palestiniens, le transfert « est un acte hostile et illégal »

Quelques heures avant la cérémonie officielle de transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem, le négociateur pour la paix au Moyen-Orient du président américain Donald Trump a déclaré lundi que la décision est une « condition nécessaire » pour un accord de paix durable entre Israël et les Palestiniens.

L’envoyé spécial des États-Unis, Jason Greenblatt, assiste à une conférence de presse concernant l’accord sur l’eau entre Israël et l’Autorité palestinienne, le 13 juillet 2017 (Yonatan Sindel/Flash90)

Dans une apparente tentative de contredire les affirmations que la décision mettrait un terme à un processus de paix déjà moribond, Jason Greenblatt a écrit sur Twitter que « la démarche repoussée depuis longtemps de transférer notre ambassade n’est pas un retrait de notre engagement fort à faciliter un accord de paix durable ».

Dans une série de tweets, Greenblatt a dit que l’ambassade ne devrait pas changer les relations palestino-américaines.

« Comme le président l’a dit en décembre, la reconnaissance de Jérusalem comme la capitale d’Israël est simplement la reconnaissance de la réalité. Israël est un état-nation, et comme avec chaque autre état souverain, il a le droit de déterminer sa propre capitale », a écrit Greenblatt.

« Merci POTUS pour votre décision audacieuse, courageuse et historique », a-t-il conclu.

Saeb Erekat, le négociateur palestinien, a fustigé l’administration Trump à l’approche du transfert de l’ambassade, déclarant que Trump avait violé une promesse de décaler le transfert de l’ambassade pour laisser une chance aux négociations de paix et que son administration était basée « sur des mensonges ».

Erekat a dit que l’administration Trump est « devenue une partie du problème, pas une partie de la solution ».

Il a indiqué que l’équipe de Trump pour le Moyen-Orient n’était pas compétente, déclarant que « le monde a besoin de vrais dirigeants, et ceux [les officiels de la Maison blanche] sont des agents immobiliers, pas de dirigeants ».

Il a aussi qualifié le transfert de l’ambassade « d’acte hostile contre le droit international ».

Source: Times of Israël

Un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s