Libérés de la honte

Jésus a porté notre ignominie afin que nous puissions partager sa gloire.

La honte est un sentiment cruel et terrible et il touche même les chrétiens. Elle est souvent le résultat d’un abus sexuel ou émotionnel, comme par exemple le fait d’avoir été ridiculisé à l’école.

Un jour, j’ai lu une histoire à propos d’un professeur qui avait pointé du doigt un garçon en lui disant de se lever, puis il avait dit devant toute la classe: «Tout le monde à réussi son examen sauf lui.» Comment ce jeune homme aurait-il pu ressentir autre chose que de la honte? De nombreuses choses expérimentées durant l’enfance peuvent engendrer la honte. Les plus anciennes sont parfois les plus difficiles à déraciner. Ce qui est entré le plus tôt est souvent le dernier à sortir.

Dans notre civilisation occidentale, la source de honte peut-être la plus commune est l’abus sexuel (même par des gens se disant chrétiens) Je me suis occupé de quantité de victimes de ce genre. Ce n’est qu’en venant à la croix qu’ils sont libérés de cette honte.

Cette parole prophétique décrit ce que Jésus a fait pour nous:

«Le Seigneur, l’Éternel, m’a ouvert l’oreille, et je (Jésus) n’ai point résisté, je ne me suis point retiré en arrière. J’ai livré mon dos à ceux qui me frappaient, Et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe; je n’ai pas dérobé mon visage Aux ignominies et aux crachats.» (Esaïe 50:5–6)

Jésus a dit, «J’ai livré mon dos.» Il aurait pu se sauver lui-même, il aurait pu faire appel à des légions d’anges pour le sauver. (Lire Matthieu 26:53) Mais, il ne l’a pas fait. Il a livré son dos. Les représentations que nous avons des coups de fouet que Jésus a reçus n’ont pas grand-chose à voir avec ce que nous voyons d’habitude. La scène était horrible à voir parce que les lanières des fouets étaient incrustées de petits morceaux de métal ou d’os. Lorsqu’elles s’abattaient sur le corps d’un homme, elles déchiraient la peau et mettaient la chair à nu. Voilà ce que Jésus a enduré pour nous. Et il n’a pas détourné son visage de la honte et des crachats. Sur la croix, Jésus a porté notre honte.

Merci Jésus, pour ton œuvre sur la croix. Je proclame que sur la croix, Jésus m’a libéré de la honte, parce qu’il a porté mon ignominie afin que je puisse partager sa gloire. Amen.

Derek Prince

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s