L’Afrique du sud rappelle son ambassadeur en Israël suite aux décès de Palestiniens à Gaza

L’Afrique du Sud a décidé lundi de rappeler son ambassadeur en Israël après la mort de 55 Palestiniens à Gaza lors de manifestations contre le transfert de l’ambassade américaine à Jerusalem, a annoncé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

« En raison du caractère grave et aveugle de la dernière attaque israélienne, le gouvernement sud-africain a décidé de rappeler l’ambassadeur Sisa Ngombane avec effet immédiat », a-t-il ajouté.

« Les victimes étaient en train de participer à des manifestations pacifiques contre l’inauguration de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem qui constitue une provocation », ajoute le texte qui condamne « l’agression violente des forces armées israéliennes ».

« Cette dernière attaque a eu pour conséquence que de nombreux autres palestiniens ont été blessés et la destruction gratuite de biens », peut-on encore lire.

Suite aux événements à Gaza, la Turquie a également annoncé qu’elle avait rappelé ses ambassadeurs en Israël et aux Etats-Unis.

Les violences ont eu lieu le jour du transfert de l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem. Il s’agit des plus graves violences dans le cadre du conflit israélo-palestinien depuis la guerre à Gaza en 2014.

Plus de 2.400 Palestiniens ont été blessés lundi et parmi les morts se trouvent huit enfants de moins de 16 ans, selon l’ambassadeur palestinien à l’ONU.

Le président de l’Autorité palestinienne a quant à lui dénoncé lundi un « massacre » israélien dans la bande de Gaza.

« Les Etats-Unis ne sont plus un médiateur au Moyen-Orient », a déclaré Mahmoud Abbas à Ramallah, devant la direction palestinienne, qualifiant l’ambassade américaine de « nouveau poste avancé de la colonisation ».

Il a par ailleurs annoncé trois jours de deuil dans les Territoires et une grève générale mardi, jour où les Palestiniens marquent la « Nakba », la catastrophe que représente pour eux la création en 1948 de l’Etat d’Israël.

Source: i24 News