Nous sommes acceptés!

Jésus a enduré le rejet à notre place afin que nous soyons, comme lui, accueillis auprès du Père.

Par simple définition, le rejet est le sentiment de ne pas être désiré ou bien de ne pas être aimé, malgré votre désir de l’être. Ou encore, cela peut être le désir d’appartenir à un groupe duquel vous vous sentez exclus, il vous semble être toujours en dehors du cercle, sans pouvoir y pénétrer. L’une des raisons pour lesquelles tant de gens semblent souffrir d’un problème de rejet aujourd’hui est la forme de notre société et les pressions qu’elle engendre, particulièrement celles qui causent les déchirures familiales.

Quel est l’opposé du rejet? L’acceptation. J’aime la dernière partie d’Ephésiens 1:6, qui dit «Sa grâce qu’il nous a accordée en son bien-aimé.» Jésus, le véritable et unique Fils de Dieu a été rejeté afin que nous, indignes rebelles, soyons acceptés comme lui par le Père. Le remède le plus sûr à nos problèmes est de croire que Jésus a porté notre rejet afin que nous soyons accueillis auprès du Père, tout comme lui.

La famille de Dieu est la meilleure famille qui soit. Elle est sans pareille. Même si votre famille n’a pas eu soin de vous – peut-être vous avez été rejeté par votre père, ou votre mère n’avait jamais du temps pour vous – Dieu veut toujours de vous. Vous êtes acceptés. Vous êtes l’objet de son attention et de ses soins particuliers. Tout ce qu’il fait dans l’univers tourne autour de vous.

Lorsque Dieu dit que nous sommes acceptés, il ne veut pas dire que nous sommes juste tolérés. Nous ne prenons jamais trop de son temps. La seule chose qui le chagrine c’est quand nous restons éloignés trop longtemps. Il ne nous repousse pas dans un coin en disant: «attends, je suis trop occupé, je n’ai pas le temps pour toi.» Mais, il dit plutôt: «je m’intéresse à toi. Je veux de toi. Tu es le bienvenu. Entre, je t’en prie. Je t’attends depuis longtemps.»

Merci Jésus, pour ton œuvre sur la croix. Je proclame que «Dieu m’a rendu acceptable par le Bien-aimé,» et il m’accueille. Jésus a enduré le rejet à ma place pour me permettre d’être, comme lui, accueilli auprès du Père. Amen.

Derek Prince