Jésus a enduré le rejet à notre place afin que nous soyons, comme lui, accueillis auprès du Père.

Je pense que le premier résultat du rejet est l’incapacité de recevoir ou de communiquer l’amour. Aucun de nous ne peut communiquer l’amour s’il ne l’a pas tout d’abord reçu. Jean expose ce concept dans le Nouveau Testament, lorsqu’il écrit: «Quant à nous, nous aimons parce que Dieu nous a aimés le premier» (Version Semeur: 1 Jean 4:19). Je pense que personne ne peut aimer s’il n’a pas été aimé auparavant. Ainsi donc, une personne qui n’a jamais été aimée est incapable de transmettre de l’amour.

Parmi les résultats secondaires du rejet, il y a trois types de réactions communément constatées: Premièrement, il y a ceux qui capitulent, deuxièmement, ceux qui tentent de rester impassibles et troisièmement, ceux qui rendent coup pour coup. Ces trois manières de réagir au rejet ont une chose en commun. Elles sont toutes les trois défensives et font office de méthodes pour occulter la blessure. Aucune d’entre elles ne fournit de solution positive. Cependant, Dieu possède une solution positive.

En Esaïe 61:1, nous trouvons une promesse qui a été accomplie par la venue de Jésus, le Messie: «L’esprit du Seigneur, l’Éternel, est sur moi, car l’Éternel m’a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux; il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté, Et aux prisonniers la délivrance.»

Dans l’accomplissement de cette promesse, Dieu nous a procuré un remède contre le rejet, celui-ci nous est donné à travers Jésus et la croix. Le dessein éternel de Dieu, même avant la création, était que nous puissions devenir ses enfants, ses fils et ses filles. Lorsque Jésus a porté notre péché et souffert le rejet à notre place, il a ouvert la voie pour que nous soyons acceptés par l’unique personne dont l’acceptation compte vraiment.

Merci Jésus, pour ton œuvre sur la croix. Je proclame que je renonce aux résultats du rejet, en recevant à la place le remède que Dieu m’a procuré en Jésus-Christ, le Messie. Je proclame que Jésus a enduré le rejet à ma place pour me permettre d’être, comme Lui, accueilli auprès du Père. Amen.

Derek Prince

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s