« L’Europe peut aller mille fois en enfer » (ministre israélien de l’Énergie)

« L’UE cire les bottes des Iraniens et va aider Téhéran face aux sanctions américaines »

« L’Europe peut aller mille fois en enfer », a déclaré mercredi le ministre israélien de l’Énergie, Yuval Steinitz lors d’une interview accordée à une station de radio locale, a rapporté le quotidien israélien Haaretz.

M. Steinitz est en colère après l’appel lancé par l’UE à Israël pour qu’une enquête soit ouverte après des « brutalités policières » auxquelles auraient été confrontés des centaines d’Arabes israéliens lors de manifestations vendredi et dimanche derniers à Haïfa, dans le nord d’Israël.

Yuval Steinitz, le ministre de l’énergie israélien à Jérusalem le 13 août 2015
Menahem Kahana (AFP/File)

Dimanche soir, ces manifestants ont dénoncé la « guerre contre la bande de Gaza » après la mort de plus de 60 Palestiniens – dont 50 étaient des terroristes du Hamas – par des soldats israéliens lundi 14 mai, lors de protestations.

Aux cris de « A bas l’occupation » ou « Halte au fascisme », les manifestants ont également dénoncé la « répression » exercée par la police qui avait arrêté 19 personnes vendredi à Haïfa lors d’un précédent défilé organisé en solidarité avec les habitants de la bande de Gaza.

Une manifestation en soutien à Gaza à Haïfa
i24NEWS

Dans son communiqué, l’UE appelle Israël « à mener rapidement une enquête sur les récents évènements à Haïfa », et cite notamment le fait que Jafar Farah, un arabe israélien, employé d’une ONG, ait été blessé.

« Que l’Europe aille mille fois en enfer », a réagi M. Steinitz, ajoutant que « l’UE cire les bottes des Iraniens et va aider Téhéran face aux sanctions américaines ».

La déclaration de l’UE montre seulement combien elle est vile. C’est le comble du cynisme, » a-t-il fustigé.

« L’Iran exécute et torture les homosexuels, viole les droits des femmes, ne parle pas de ce qu’il fait au Moyen-Orient, soutient le terrorisme et Assad qui utilise des armes chimiques contre son peuple mais l’UE choisit de s’en prendre à Israël, » a-t-il martelé.

Le ministre de la Sécurité publique, Gilad Erdan, avait déjà réagi mardi au communiqué de l’UE, déclarant, selon le Haaretz, qu' »Israël est la seule démocratie du Moyen-Orient et n’a pas besoin d’avertissements moralistes venant d’une institution biaisée et obsédée comme l’UE ».

Début mai, M. Steinitz avait déclaré que l’Etat hébreu pourrait tuer Bachar al-Assad et renverser son gouvernement si l’Iran, qui le soutient, venait à utiliser le territoire syrien pour attaquer Israël.

« Israël n’a pas été impliqué dans la guerre civile [syrienne] jusqu’à présent », avait précisé Yuval Steinitz au site d’information israélien Ynet.

« Si le président syrien Bachar al-Assad continue d’autoriser l’Iran à opérer en territoire syrien, Israël le liquidera et renversera son régime », avait-il précisé.

« L’UE est un organisme qui n’est dirigé par personne et qui ne changera probablement pas sa position vis-à-vis d’Israël même si les pays européens ont renforcé leurs liens avec l’Etat juif, » a souligné M. Steinitz.

La déclaration de l’UE intervient alors qu’elle s’efforce de sauver l’accord nucléaire iranien à la suite du retrait des États-Unis de ce texte au début du mois.

Le président Emmanuel Macron (g) et son homologue russe Vladimir Poutine au château de Versailles, près de Paris, le 29 mai 2017
STEPHANE DE SAKUTIN (AFP/Archives)

Le président français est actuellement en Russie, et a affirmé avec Poutine, leur détermination à sauver l’accord sur le nucléaire iranien.

Mais ils divergent sur la stratégie. Moscou, qui s’est rapproché de Téhéran, réclame qu’il reste en l’état, tandis que Paris veut un nouvel « accord élargi » prenant en compte le contrôle de l’activité nucléaire après 2025, le programme balistique de l’Iran ainsi que la situation en Syrie et au Yémen.

M. Steinitz a estimé qu’un accord amélioré qui traitait du problème des missiles balistiques de l’Iran ne serait « bénéfique » que pour l’Europe.

Source: i24 News