Alors qu’Israël a approuvé mercredi la construction de 1.958 nouveaux logements en Cisjordanie, la Maison Blanche a publié une déclaration quelques heures plus tard, demandant à l’Etat hébreu qu’il freine le développement de nouvelles implantations dans cette région. 

Un palestinien sur un chantier dans les colonies israéliennes de Har Homa à Jérusalem-Est, le 29 octobre 2014
Ahmad Gharabli (AFP)

Une requête faite par les Etats-Unis pour éviter d’envenimer la situation entre Israéliens et Palestiniens, déjà très tendue.

« Le président [américain] a clairement exprimé sa position sur les nouvelles activités de colonisation et nous encourageons toutes les parties à continuer à œuvrer pour la paix », a indiqué le porte-parole américain du Conseil de sécurité nationale.

Jeudi, le ministère israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, avait annoncé apporter son soutien à la construction immédiate de nouvelles unités d’habitation dans des implantations juives en Cisjordanie.

« Les 2.500 nouveaux logements que nous allons approuver lors du comité de planification la semaine prochaine seront construits immédiatement en 2018 », avait-t-il expliqué dans un communiqué.

En Israël, c’est en effet le ministre de la Défense qui est habilité à décider de nouvelles constructions dans les zones de Cisjordanie.

« La plupart des logements se trouveront dans les ‘grands blocs’ des implantations, qui pourraient être annexés à Israël, même en cas d’un processus de paix, moyennant des échanges de territoires », précise Dror Even-Sapir, analyste politique pour i24NEWS.

D’autres constructions se trouveront quant à elles « dans des implantations isolées ».

D’après la proposition initiale 460 unités devraient être construites à Ma’ale Adumim à l’est de Jérusalem, alors que 400 unités seront bâties à Ariel, en Cisjordanie.

L’implantation d’Halamish, où trois membres d’une même famille avaient été assassinés au couteau par un terroriste palestinien en juillet dernier, devrait accueillir 180 nouveaux logements.

Critiques arabes

Comme à chaque annonce semblable, la direction palestinienne avait dénoncé la semaine dernière des « agissements illégaux » au regard du droit international, encouragés selon elle par le « parti pris pro-israélien de l’administration américaine ».

« La poursuite de la colonisation, les déclarations de soutien de la part de responsables américains et les incitations à la haine de la part des ministres israéliens ont signé la fin de la solution à deux Etats et de tout rôle américain dans la région« , a dit le porte-parole de la présidence palestinienne, Nabil Abou Roudeina, cité par l’agence de presse palestinienne Wafa.

« Les mesures unilatérales israéliennes, notamment les projets de colonisation visent systématiquement à torpiller toute perspective de paix » dans la région, avait dénoncé dans un communiqué le ministre jordanien de l’Information, Mohamed Momani, dont le pays est signataire d’un traité de paix avec l’Etat hébreu.

Vue d’une partie de la Cisjordanie en mai 2013 avec en premier plan des implantations juives et des habitations appartenant à des Palestiniens
Hazem Bader (AFP/Archives)

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou et Avigdor Lieberman ont signifié qu’Israël continuerait à construire en Cisjordanie.

« Nous maintenons la dynamique de développement des implantations », a twitté M. Netanyahou, ajoutant que l’Etat hébreu approuvera « bientôt davantage d’unités ».

M. Lieberman a promis que des « milliers d’autres unités » de logement seraient soumises à validation « dans les prochains mois ».

Source: i24 News

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s