Les Palestiniens utilisent des cerfs-volants brûlants pour paralyser l’économie israélienne.

Les fermiers israéliens ont reçu des incitations financières de la part des ministères de l’Agriculture et des Finances pour récolter leurs champs plus tôt à la lumière du terrorisme agricole croissant, selon des rapports du 22 mai.

Le « terrorisme avec les cerf-volants de la Bande de Gaza », où les habitants de la Bande de Gaza ont littéralement enflammé des cerfs-volants et les ont laissés traverser des champs juifs dans le Néguev, devient rapidement une arme terroriste dévastatrice.  Ce phénomène du terrorisme agricole découle des violences qui ont eu lieu à la frontière de la Bande de Gaza depuis le début des manifestations du mois de mars.  Le Times d’Israël a déclaré : « Depuis plusieurs semaines, les Gazaouis font régulièrement voler des cerfs-volants équipés de récipients, comprenant souvent du charbon de bois et des sacs de sucre pour assurer une combustion longue et lente ».

Le but du Hamas est de détruire complètement Israël et paralyser l’économie d’Israël en brûlant ses récoltes est un moyen efficace de le faire.  Les Palestiniens veulent effacer la frontière.  Le Times d’Israël rapporte qu’un des manifestants masqués palestiniens a déclaré : « Ce sont nos terres, et nous avons le droit d’y retourner…. Nous allons brûler vos champs que vous récoltez pour payer les balles que vous utilisez pour tirer sur des enfants et des manifestants pacifiques non armés ».  L’homme a continué à parler de la genèse du terrorisme avec des cerf-volants brûlants et a dit : « C’est la volonté d’Allah !  Ils vont allumer et brûler les champs et les maisons.  Ils arriveront à un endroit où ils brûleront une grande surface ».

Lundi, des images de drones ont été publiées montrant des centaines d’acres brûlés par les cerfs-volants de la Bande de Gaza.

Ajoutant au danger apparent, on ne sait pas où ces cerfs-volants flamboyants vont atterrir.  Bien qu’aucune vie humaine n’ait été perdue par les flammes, on estime que des terres valant des centaines de milliers de shekels ont été brûlées. Le Jerusalem Post a rapporté que des centaines d’hectares de cultures ont été incendiés en quelques semaines, consommant des cultures qui auraient pu faire vivre de nombreux agriculteurs et leurs familles.

Pour aider à lutter contre ce terrorisme particulier, le gouvernement israélien a promis jusqu’à 2 millions de shekels (plus de $500.000) aux agriculteurs pour récolter leurs récoltes avant juillet (la saison des récoltes habituelle), dans l’espoir de limiter la quantité de produits brûlés.

L’armée israélienne est également intervenue pour contrer le comportement pyromane du Hamas.  Le 6 mai, un avion militaire israélien a frappé un site du Hamas avec des drones en réponse aux cerfs-volants brûlants.  La veille, les champs du kibboutz Afikim ont été incendiés, incinérant des centaines de balles de foin prêtes à être transportées.

Les agriculteurs et les citoyens israéliens appellent à l’action.  Le conseil principal où se trouve le kibboutz a déclaré : « C’est le visage hideux du terrorisme agricole.  Un champ de blé où quelqu’un avait mis beaucoup de travail dans la culture, la récolte et la cueillette ont été vandalisées avec le feu en quelques secondes.  Les Ministres de l’Agriculture et de la Sécurité Publique doivent commencer à montrer des résultats à leurs actions.  Les discussions interminables que nous avons entendues ne sont tout simplement pas en train de les arrêter ».  Ils prétendent que tant que cette menace ne sera pas confrontée à une opposition plus forte, ces pertes de récoltes ne seront pas signalées.

Le Jerusalem Post a déclaré : « Il est temps que l’état revienne à la raison et forme une branche spéciale au sein de la police pour lutter contre le terrorisme agricole, ou du moins que le Ministère de l’Agriculture finance les patrouilles de la même manière que les agents de sécurité protègent les autobus, les centres commerciaux, les hôpitaux et les écoles ».

Le terrorisme par cerfs-volants n’est qu’une tentative de plus des Palestiniens pour vaincre Israël et contrôler Jérusalem.  Cette « ville de paix » n’a jamais connu la paix à cause du conflit israélo-palestinien.  La prophétie de Osée 5:13 est sur le point de se réaliser : « Éphraïm voit son mal, et Juda ses plaies ; Éphraïm se rend en Assyrie, et s’adresse au roi Jareb ; Mais ce roi ne pourra ni vous guérir, ni porter remède à vos plaies. »  Ces « plaies » font référence au pacte de paix entre les Arabes et les Juifs.  Ce plan de paix à deux états ne réglera rien ; C’est tout simplement un bandage inutile qui couvre une blessure, mais, qui ne peut pas la guérir.  Seul Dieu peut guérir la blessure de Juda et sauver Israël.  Mais, Israël continue de se tourner vers ses ennemis pour obtenir de l’aide ; Finalement, Israël se tournera vers l’Allemagne pour obtenir la protection contre les Arabes.

Dans sa brochure Jerusalem dans la Prophétie, Gerald Flurry discute de la blessure de Juda :

« La vraie blessure est spirituelle, un manque de foi en Dieu.  Les Juifs continuent d’essayer de se guérir eux-mêmes en concluant des pactes de paix.  Ils étaient forts quand ils avaient confiance en Dieu.  Même l’histoire récente prouve cette vérité.  Il y a quelques années, ils étaient une terreur pour les Arabes.  Maintenant, les Arabes sont une terreur pour les Juifs.  Un retournement complet en si peu de temps !  Pourquoi ? »

« Les Israéliens verront finalement que leur pacte de paix avec les Palestiniens a échoué.  Les Juifs ne voient vraiment que l’effet de leur blessure.  Ils ne voient pas la cause.  C’est pourquoi ils se tournent vers l’Allemagne pour un autre pacte de paix !  Cette fois, ils placent leur confiance dans un ennemi encore plus grand !  Une fois de plus, ils échouent à faire confiance à Dieu.  Cela mènera au pire désastre de la longue histoire des souffrances des Juifs. »

Gerald Flurry écrit aussi dans sa brochure :

« Dieu a choisi Jérusalem dès le début.  Dieu a fondé cette ville en paix.  Elle a été fondée pour être une ville de paix pour toujours !  Vous pouvez être certains que Dieu accomplira Son plan.  Si vous comprenez l’objectif de Dieu, vous savez que la signification du nom de la ville contient une prophétie de son futur magnifique ! »

Malgré l’histoire sanglante de Jérusalem et la situation actuelle, il y a de l’espoir pour cette ville.  Dieu utilisera cette ville à l’avenir pour établir son siège du gouvernement et gouverner l’univers entier en paix.

Source: The Trumpet

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s