Libres du légalisme

J’ai été pardonné et libéré de mes péchés.

En Romains 8:15, Paul s’adressait aux chrétiens baptisés dans le Saint-Esprit en disant: «Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte».

Esprit de servitude signifie esclavage. Paul avertissait les chrétiens de ne pas laisser le diable les reprendre en esclavage. Et il suggère très clairement que la forme d’esclavage sous laquelle ils seraient tentés de retourner serait la religiosité (l’asservissement à la loi dont ils avaient été délivrés lorsque Jésus est mort sur la croix).

Toute l’épître aux Galates traite de cette question essentielle de ne plus se laisser asservir par le légalisme religieux après avoir été libérés par l’évangile et par la puissance du Saint-Esprit. En fait, Paul a traité ce problème comme une chose bien plus grave et dangereuse même que les péchés sexuels, comme la fornication ou l’adultère. Ce qui est assez remarquable, c’est que l’épître aux Galates est la seule parmi ses épîtres que Paul ne débute pas en remerciant Dieu pour les gens à qui il écrit. Il était tellement contrarié par leurs actes qu’il a abordé le sujet sans détour: «Je m’étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Évangile.» (Galates 1:6).

Ceci est une allusion claire aux démons religieux qui ramènent les gens dans l’esclavage du légalisme. Soyons attentifs à l’avertissement sur lequel Paul insiste: «Ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude .» (Galates 5:1)

Merci Seigneur, pour ton pardon. Je proclame que je ne me laisserai pas asservir par le légalisme religieux après avoir été libéré par l’évangile et par la puissance du Saint-Esprit. J’ai été pardonné et libéré de mes péchés. Amen.

Derek Prince