Des milliers de chrétiens sont tués au Myanmar et les médias y compris l’ONU restent silencieux

L’ONU a refusé de reconnaître qu’il y avait un génocide contre les chrétiens, alors qu’ils sont durement touchés et ils sont le groupe le plus atteint par les meurtres.

Le monde entier a parlé ces derniers mois de la persécution généralisée des musulmans Rohingyas par l’armée du Myanmar. Classé comme « génocide » et « nettoyage ethnique » par l’ONU, il a été condamné de la même manière par le pape François, qui a visité le pays en 2017.

Cependant, l’ethnie Kachin, principalement chrétienne, est confrontée à un « génocide silencieux », avec des milliers de morts ces derniers mois, pourtant les médias ne montent pas au créneau et ignorent volontairement le problème. Une situation très similaire à celle de la guerre en Syrie et en Irak, où l’Etat islamique a massacré toutes les minorités religieuses, mais seul ce qui s’est passé avec les yazidis a retenu l’attention.

À l’époque, l’ONU refusait même de reconnaître qu’il y avait un génocide contre les chrétiens, bien que ce soit le groupe le plus touché.

Enfin, réseau de télévision européen Sky News rompt le silence sur la situation des chrétiens au Myanmar. Dans la nuit du mardi 5 juin, un rapport d’enquête a révélé que, dans les régions les plus isolées du Myanmar, la minorité Kachin est en train d’être décimée.

L’équipe d’enquête a pu voyager et documenter la situation, montrant des témoignages de résidents locaux qui ont parlé de la « campagne du second génocide » en cours. La station dit que le gouvernement essaie de rendre difficile l’accès aux journalistes et aux agences d’aide, à la région.

Les Kachin, qui se sont battus pour leur droit à l’autodétermination, ont déjà formé des groupes paramilitaires pour se défendre, ce qu’on appelle l’Armée indépendante du Kachin, qui lutte contre les attaques des forces militaires soutenues par le gouvernement et dirigées par des nationalistes bouddhistes.

Les villages sont envahis, les maisons incendiées, les enfants même ne sont épargnés du massacre.

« Je suis convaincu que le gouvernement procède à un nettoyage ethnique du peuple Kachin », a déclaré Lashi Ókawn Ja, mère de quatre enfants.

« Chaque fois qu’ils identifient quelqu’un de notre peuple, ils essaient de nous tuer. Ils violent les femmes, même celles qui sont enceintes. »

Le général Sumlut Gunmaw, vice-président du Conseil de l’indépendance du Kachin, souligne que le gouvernement soumet son peuple à une grande persécution.

« Peut-être que vos actions contre nous ne sont pas aussi intenses que la violence contre les Rohingyas, mais leurs intentions sont les mêmes. Ils veulent nous éliminer », a-t-il déploré.

La mission Open Doors, qui place le Myanmar à la 24ème place du classement des pays où les chrétiens subissent les pires persécutions dans le monde, a déjà mis en garde contre la grande violence contre les Kachin.

Les résidents de la région signalent que les attaques ont considérablement augmenté depuis

Aujourd’hui, des centaines de milliers d’entre eux sont contraints de vivre dans des camps de réfugiés internes sans accès permanent à la nourriture et à soins de santé.

Selon les OpenDoors, les mouvements bouddhistes radicaux, tels que Ma Ba Tha, ciblent les disciples du Christ considérés comme ennemis.

L’activiste des droits humains San Htoi a averti qu’une « guerre invisible » était en cours et a accusé les médias internationaux de se concentrer uniquement sur la crise Rohingya, ignorant la situation des Kachin.

Sources: Christian Post GospelPrimeOpenDoors

Via: Chrétiens 2000

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.