Adopté!

Je suis enfant de Dieu.

J’aime la traduction Semeur d’Ephésiens 1:5 à cause d’un mot en particulier: «adopter». «Puisqu’il nous a aimés, il nous a destinés d’avance à être ses enfants qu’il voulait adopter par Jésus–Christ. Voilà ce que, dans sa bonté, il a voulu pour nous afin que nous célébrions la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son Fils bien–aimé.».

Encore une fois, lorsque Dieu dit que nous sommes adoptés, cela ne signifie pas que nous sommes juste tolérés, mais que nous sommes très favorisés. Nous sommes l’objet de son attention personnelle et de ses soins aimants. Nous sommes numéro Un sur sa liste de choses à faire dans l’univers. Il ne nous repousse pas dans un coin en disant: «Attend, je suis occupé,» ou «je n’ai pas le temps pour toi maintenant,» ou «Ne fais pas de bruit, papa dort.» Il dit: «Je m’intéresse à toi, je te veux. Tu es le bienvenu, j’ai attendu longtemps que tu viennes.»

C’est comme le père dans l’histoire du fils prodigue. Il attendait dehors que son fils revienne. Les autres n’ont pas eu besoin de dire: «Tu sais, ton fils revient à la maison.» Le premier à le savoir a été le père. Il l’a su avant le reste de la famille. L’attitude de Dieu envers nous à travers Christ est pareille. Nous ne sommes pas des rejetés. Nous ne sommes pas des citoyens de seconde zone. Et nous ne sommes pas des serviteurs.

Lorsque le fils prodigue est revenu, il voulait être un serviteur. Il a dit: «Père, traite-moi comme l’un de tes mercenaires». Mais si vous lisez l’histoire attentivement, vous remarquerez que lorsque le fils a confessé ses péchés, le père l’a interrompu, il ne lui a pas permis de finir. Il ne l’a pas autorisé à redire: «Père, traite-moi comme l’un de tes mercenaires.» Au contraire, il a dit: «Apportez vite la plus belle robe, et l’en revêtez; mettez-lui un anneau au doigt, et des souliers aux pieds. Amenez le veau gras, et tuez-le. Mangeons et réjouissons-nous; car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie; il était perdu, et il est retrouvé.» (Luc 15:22–24). Loué soit Dieu!

Merci Jésus de m’avoir racheté. Je proclame que par la grâce de Dieu, je suis «adopté en le bien-aimé.» Je proclame que je suis enfant de Dieu. Amen.

Derek Prince

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.