Je suis enfant de Dieu.

Un jour, où j’étais réellement préoccupé par mon état spirituel, j’ai demandé à Dieu de rendre le ciel plus réel pour moi. Je crois que le ciel est le foyer de tout enfant de Dieu.

Je n’ai jamais rencontré d’enfant qui n’avait pas une claire conception de son foyer. Un enfant peut ne pas connaître le monde extérieur, mais il connaît son foyer. Je pense que l’un de nos traits caractéristiques en tant qu’enfants de Dieu, c’est que le ciel représente notre chez nous. La terre est magnifique, la vie est intéressante. Mais, ce monde n’est pas notre dernière demeure.

Les grands saints de Dieu regardaient en avant, au-delà du temps, dans l’éternité, et ils entrapercevaient ce qui était à venir. La mort physique ne représentait pas le grand saut dans l’inconnu. Ils avaient une claire révélation de ce à quoi s’attendre. Je me réjouis d’avance pour le temple. J’anticipe avec joie la rencontre avec les anges. Et je jubile à l’idée de connaître les quatre êtres vivants. Je me réjouis tellement, à l’idée de tant de choses. Je me figure la mer de verre, semblable à du cristal comme une chose très exaltante. (Lire, par exemple en Apocalypse 3:5; 4:6–8; 7:15.) Rien ne sera monotone au ciel.

Merci Jésus de nous avoir rachetés. Je proclame que le ciel est le véritable foyer de tout enfant de Dieu, et pour moi, car je suis enfant de Dieu. Amen.

Derek Prince

Commenter cet article

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s