Sebastian Kurtz en Israël « C’est la première fois depuis l’Holocauste que l’Autriche assume sa responsabilité. Nous nous engageons à soutenir toujours Israël »

Le chancelier autrichien Sebastian Kurtz s’est rendu en Israël après avoir annoncé  la fermeture de sept mosquées et l’expulsion de 60 religieux musulmans extrémistes d’Autriche.

Ici, en Israël, il s’est rendu au Mur des Lamentations, en contradiction avec la position officielle de l’Union Européenne. Kurtz a prié, a écrit des mots magnifiques et inattendus dans le livre d’or: « C’est un honneur de visiter le Mur des Lamentations, un lieu de sainteté et de paix, un lieu d’importance éternelle pour tout le peuple juif ».

Le discours historique du plus jeune leader chef d’Etat

Le vrai moment historique a eu lieu le lendemain, lors d’une réunion de l’Organisation de l’AJC, pendant le discours de Kurtz, le plus jeune chef d’Etat démocratique (31 ans) dans le monde, qui a formé une coalition  avec le Parti nationaliste Liberté  avec lequel Israël n’a pas de contact. mais notez ce qu’il a dit:

« La première fois que j’ai eu l’honneur de parler aux survivants de l’Holocauste c’était quand j’étais au lycée. Je me souviens très bien de cette rencontre. C’était douloureux et difficile mais nécessaire. Ma génération est la dernière à pouvoir mener de telles conversations avec des survivants, et nous devons écouter. »

Après des applaudissements fournis, Kurtz a détaillé les champs d’action : la législation, l’éducation, la commémoration, une guerre constante contre l’antisémitisme et d’autres mesures importantes.

Il aurait pu finir par ça , mais il a enchaîné d’une voix claire

« Ca ne suffit pas. Notre responsabilité ne se limite pas à l’intérieur de nos frontières, nous avons la responsabilité de l’Etat d’Israël pour la première fois, nous nous engageons à soutenir toujours l’Etat juif. Nous soutiendrons Israël chaque fois qu’il se sent menacé….. . nos voisins sont le Liechtenstein et la Suisse, vos voisins sont un peu différents. »

« C’est notre devoir, c’est notre intérêt national non pas pour des raisons politiques et économiques, mais comme un devoir moral et humain. Israël ne peut pas se permettre de perdre  une seule bataille. L’Autriche va le clarifier à ses partenaires au Moyen-Orient… Vous êtes ici pour rester. »

Source: Défense Médias Israël