L’Enlèvement de l’Eglise – Partie 2 et 3

Note de Nathaniel: Je publie ceci avec l’autorisation de Thérèse, que je remercie encore au passage. La 1ère partie sera, peut-être, publiée dans la journée ou demain. Le texte a été légèrement modifié pour qu’il soit compréhensible à l’écrit. Soyez bénis.

Nous avions commencé à parler de l’enlèvement la semaine dernière en disant que : bien que l’enlèvement soit un mystère et qu’on n’en trouve aucune trace de prophétie dans l’ancien testament, de même que l’Eglise, celui-ci contenait cependant 2 exemples d’enlèvement… Dieu avait prévu de nous encourager dans cette bienheureuse espérance en nous en donnant des exemples… Vous pouvez me rappeler les noms des 2 personnages qui ont fait l’objet d’un enlèvement et dont nous avons parlé?… Hénoc et le prophète Elie…

Note de Nathaniel: Il n’y a pas de traces de l’enlèvement de l’Eglise dans l’AT, cependant il y a de nombreuses allusions à cet événement. Prenons par exemple:

Que tes morts revivent ! Que mes cadavres se relèvent ! Réveillez-vous et tressaillez de joie, habitants de la poussière ! Car ta rosée est une rosée vivifiante, Et la terre redonnera le jour aux ombres.Va, mon peuple, entre dans ta chambre, Et ferme la porte derrière toi ; Cache-toi pour quelques instants, Jusqu’à ce que la colère soit passée. Car voici, l’Éternel sort de sa demeure, Pour punir les crimes des habitants de la terre ; Et la terre mettra le sang à nu, Elle ne couvrira plus les meurtres. Esaie 26:19-21

Concernant Hénoc dont je vous avais dit qu’il était l’arrière grand père de Noé, je voudrais rajouter quelques précisions à son sujet… d’abord dans Luc 3-21 à 37 on peut lire que la généalogie de Jésus passe par Hénoc (lire les versets 36 et 37), ce n’est donc pas n’importe quel patriarche … et Jude dit au verset 14:

« c’est aussi pour eux qu’Hénoc, le 7ème patriarche depuis Adam a prophétisé en ces termes : voici que le Seigneur est venu avec ses saintes myriades, pour exercer le jugement contre tous… »

On voit ici que les juifs connaissaient bien le livre d’Hénoc et ses prophéties car Jude parle ici des prophéties de la fin des temps… Hénoc a eu en vision toute l’histoire de l’humanité en commençant par le déluge, en passant par le salut dans le Messie, jusqu’aux jugements qui vont arriver avec la seconde venue de Jésus et il est dit qu’Hénoc a commencé à marcher avec Dieu à l’âge de 65 ans c’est-à-dire juste après la naissance de son fils Methuschélah, traduit plus souvent par Mathusalem.

On peut dire qu’il y a un tournant majeur dans la vie d’Hénoc à ce moment là surtout si l’on s’intéresse à ce que veut dire le nom de son fils « Methuschélah » … écoutez bien, il signifie : lorsqu’il mourra, cela arrivera…

Qu’est ce qui devait arriver ?… et bien le déluge car, en effet son fils Matusalem qui a vécu 969 ans est mort juste avant le déluge en l’an 1656 après Adam, le fils d’Hénoc a été donné par Dieu comme un signe prophétique et le fils de Methuschelah qui s’appelait Lémek est mort à 777 ans, juste avant le déluge également ainsi toute cette lignée depuis Adam est morte avant le déluge montrer le tableau.

Concernant les 2 dernières réunions où j’ai insisté sur le fait d’avoir une vision d’un grand Dieu, d’un Dieu tout puissant, d’un Dieu du miracle, j’ai retrouvé 2 versets qui nous montrent bien que sans cette vision notre foi est faible :

« afin que votre foi ne soit pas fondée sur la sagesse des hommes mais sur la puissance de Dieu » 1 Corinthiens 2:5

« car le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance » 1 Corinthiens 4:20

Maintenant, on va parler plus précisément de l’enlèvement qui doit bientôt arriver, celui qui nous concerne, de l’Eglise fidèle, la fiancée de Christ encore appelée l’Epouse, on va donc examiner tous les versets qui en parlent.

En commençant par 1 Corinthiens 15:51 à 53 que l’on avait déjà étudié:

« Voici je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. Car elle sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. Il faut en effet que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité »

Ici il est bien question que l’enlèvement est un mystère et on en a déjà parlé mais aujourd’hui on va aller plus loin. Nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil. Nous ne mourrons pas tous, il s’agit donc bien de vivants qui vont être enlevés, qui vont être changés, mais changés en quoi ?

Et bien on va le voir tout de suite car pour moi ce changement est grandiose et spectaculaire parce qu’il est question de revêtir en un instant, en un clin d’œil, un corps incorruptible c’est-à-dire qui ne peut plus vieillir, ni être malade, ni se corrompre en aucune façon et un corps immortel, c’est-à-dire qui ne peut plus mourir ! Est-ce que vous croyez que c’est possible ? Moi je le crois et c’est cela qui va faire notre force, c’est de croire en un Dieu de l’impossible.

Et malgré le côté extraordinaire de la chose, qu’est ce qui peut nous faire dire que ça parait logique ? Et bien parce que c’est ce que Christ lui-même a vécu après SA résurrection et de la même façon que Christ a retrouvé son corps de gloire après sa résurrection, le corps qu’il avait avant de s’incarner dans un corps de chair, ceux qui font partie de l’Eglise/Epouse vont retrouver également le corps de gloire que nous avions en Eden avant la chute.

Souvenez-vous de ce que je vous avais expliqué quand on lit dans la genèse qu’Adam et Eve ont eu peur de Dieu parce qu’ils étaient nus, c’est parce qu’ils avaient perdu le manteau de gloire de Dieu qui était sur eux en Eden et ainsi, en retrouvant son manteau de gloire, la fiancée va pouvoir s’unir à son époux. Un corps de gloire ne peut s’unir qu’à un autre corps de gloire. Mais je peux vous dire que pour cela il faut vraiment être OK avec le Seigneur, sans péché, pas forcément parfait mais sans péché !

Quant à la trompette dont il est question, il ne s’agit pas de la dernière trompette de l’apocalypse pour moi car l’apôtre Jean n’avait pas encore reçu ses visions lorsque Paul a écrit l’épitre aux Corinthiens. L’apocalypse n’avait pas encore été écrite.

Dans la Bible, le shofar était souvent utilisé pour réunir le peuple en vue d’un départ de camp comme pendant les 40 ans dans le désert où les hébreux se réunissaient par tribus au son du shofar, ou plus tard pour partir à la guerre et pour abattre les murs de Jéricho. Et dans 1 Thessalonciens 4 que nous allons lire il est question de la trompette de Dieu, ce n’est donc pas n’importe quelle trompette:

« Car le Seigneur lui-même, à un signal donné (un cri de commandement), à la voix d’un archange, au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel et les morts en Christ ressusciteront en premier lieu. Ensuite, nous les vivants, nous serons enlevés ensemble avec eux dans les nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur . Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles » 1 Thessaloniciens 4:16 à 18

Ici le verset attire notre attention sur d’autres détails qui complètent le verset précédent. Des détails tels que à un signal donné, à la voix d’un archange, au son de la trompette de Dieu et aussi sur le fait que c’est Jésus lui-même qui descend du ciel, que les morts ressuscitent d’abord et dans le verset précédent on a vu qu’ils ressuscitent incorruptibles… et nous les vivants, nous serons enlevés ensemble avec eux dans les nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs…

Il s’agit donc bien d’une montée dans le ciel, d’une ascension car Christ descend du ciel mais IL ne pose pas les pieds sur terre et en plus, ce verset se termine par Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles.

L’enlèvement est donc une consolation. Il n’a rien à voir, comme certains le pensent, avec Apoc 12 qui parle d’une femme qui est emmenée au désert pour être gardée pendant un temps… on va lire ce passage au verset 6…

« et la femme s’enfuit au désert où elle avait un lieu préparé par Dieu, afin d’y être nourrie pendant 1260 jours »

Le verset 14 confirme en disant:

« alors les deux ailes du grand aigle furent donnés à la femme pour s’envoler au désert, vers son lieu, où elle est nourrie un temps, des temps et la moitié d’un temps, loin de la face du serpent »

Ici, il est question d’une femme, emmenée au désert pour être gardée de satan pendant 3 ans et ½. Ca ne ressemble en rien à un enlèvement comme nous venons de le lire, on ne peut pas confondre ces 2 versets avec l’enlèvement décrit dans l’épitre aux Thessaloniciens.

Ici la femme c’est Israël, et ceux qui s’enfuient représentent les juifs qui auront reconnu Jésus comme leur Messie pendant la 1ère partie des 7 ans de tribulations encore appelées dernière semaine qui ont été prophétisées par Daniel sur « ton peuple et sur ta ville sainte».

Ecoutez Daniel 9:24 :

« 70 semaines ont été fixées sur ton peuple et sur ta ville Sainte, pour faire cesser les crimes et mettre fin aux péchés, pour expier la faute et amener la justice éternelle, pour accomplir la vision et la prophétie et pour oindre le Saint des Saints »…

Car c’est après la 1ère moitié des sept ans que l’antichrist doit venir s’assoir dans le temple qui aura été reconstruit, et se faire passer pour Dieu, donc ceux qui ne l’accepteront pas seront persécutés à mort et ceux-là ce seront les juifs qui auront reconnu Jésus au travers des 2 témoins qui doivent prophétiser pendant 3 ans et ½ ainsi qu’au travers des 144000. Voilà pourquoi Dieu a prévu de les mettre à part pour échapper à satan et à Sa colère.

Allons voir maintenant les versets qui nous assurent que nous ne subirons pas la colère de Dieu.

1 Thessaloniciens 5:9 qui est le plus connu:

« Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à la possession du salut par notre Seigneur Jésus Christ… » …

Apocalypse 3:0 nous en donne une confirmation sous une autre forme et s’adresse à l’église de Philadelphie:

« Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai moi aussi, de l’heure de l’épreuve (ou tentation ou encore tribulation) qui va venir sur le monde entier pour éprouver les habitants de la terre »…

Et nous avons encore un verset qui nous le confirme 1 Thessaloniciens 1:10b :

… et pour attendre des cieux son fils qu’il a ressuscité d’entre les morts, Jésus, qui nous délivre de la colère à venir »…

L’enlèvement a donc lieu pour nous épargner la colère de Dieu.

Quand on parle de la colère de Dieu on dit souvent : la coupe de la colère.

Or qu’a bu Jésus au jardin de Getsémané juste avant sa crucifixion ? C’est la coupe de la colère de Dieu.

On comprend mieux pourquoi, à 3 reprises, IL a demandé à Dieu : « si cette coupe peut s’éloigner de moi »… IL l’a bue à notre place cette coupe de la colère de Dieu qui nous était destinée, mais tous ceux qui croient en LUI et en son sacrifice à la croix n’ont plus à boire cette coupe.

IL est venu subir le châtiment à notre place ! Mais pour tous ceux qui ne croient pas, ils subiront cette coupe de colère et c’est ce qui est prophétisé dans l’apocalypse.

Voyez-vous, il ne faut pas confondre ce que j’appelle le jour de Christ qui est l’enlèvement, avec le jour de l’Eternel au sujet duquel la plupart des prophètes ont prophétisé qu’il sera terrible car c’est celui-là le jour de la colère et il est réservé pour Israël et pour les incrédules de toutes les nations.

On va lire ces versets qui font peur à la plupart des chrétiens qui n’ont pas reçu d’enseignements sur les prophéties:

« voici : moi-même je vous enverrai le prophète Elie avant la venue du JOUR DE L’ETERNEL, jour grand et redoutable »… Malachie 3:23

« Il est proche le grand jour de l’Eternel, il est proche, il arrive en toute hâte ; au bruit du jour de l’Eternel, le héros pousse des cris amers. Ce jour est un jour de courroux, un jour de détresse et d’angoisse, un jour de dévastation et de ravage, un jour de ténèbres et d’obscurité, un jour de nuée et de brouillard, un jour où retentiront le cor et la clameur contre les villes fortes et contre les tours élevées. Je mettrai les humains dans la détresse, et ils marcheront comme des aveugles, parce qu’ils ont péché contre l’Eternel ; leur sang sera répandu comme de la poussière, et leur chair comme de l’ordure. Ni leur argent ni leur or ne pourront les délivrer au jour du courroux de l’Eternel ; par le feu de sa jalousie toute la terre sera consumée, quand il provoquera l’extermination, combien épouvantable, de tous les habitants de la terre » Sophonie 1:14-18

Quand je lis contre les villes fortes et contre les tours élevées ceci me fait penser aux royaumes actuels comme la Chine, les 2 Corée, la Russie, l’Amérique et à la tour de Babel reconstituée par l’Europe)

« Malheur à ceux qui désire le jour de l’Eternel ! qu’attendez-vous du jour de l’Eternel ? il sera ténèbres et non lumière » Amos 5:18

Nous ne sommes plus sous la malédiction…

« Voici le jour de l’Eternel qui arrive, jour cruel, jour de courroux et d’ardente colère, qui réduira la terre en désolation, qui en exterminera les pêcheurs » Esaïe 13:9

Nous ne faisons plus partie des pécheurs mais des rachetés de l’Eternel…

« Malheur ! car ce jour est grand, aucun autre n’est comme lui. Car c’est un temps d’angoisse pour Jacob ; mais il en sortira sauvé »Jérémie 30- 7

Jacob étant Israêl

« En ce temps là se lévera Michel, le grand chef, celui qui tient bon en faveur des fils de ton peuple. Et ce sera un temps d’affliction, tel qu’il n’y en a pas eu depuis que les nations existent jusqu’à ce temps-ci. En ce temps là ton peuple échappera, quiconque sera trouvé inscrit dans le livre » Daniel 12- 1

Voyez-vous voilà 2 versets dans lesquels on lit « il en sera sauvé… ton peuple échappera… » ça c’est, pour moi, Apocalypse 12, ceux qui vont reconnaître et croire en CELUI qu’ils ont percé pendant la 1ère moitié des 7 ans de jugements et être mis à part pendant 1260 jours soit la 2ème moitié…

Quand on lit tous ces versets on voit bien que ce jour de la colère concerne les pécheurs d’Israël et des nations qui ne voudront pas de Christ, alors que l’Eglise/ Epouse qui n’est encore que la fiancée attend une bienheureuse espérance… ce n’est pas la même chose …

Pour moi il était très important d’étudier tous ces passages pour bien discerner le jour de Christ qu’est l’enlèvement et donc une bienheureuse espérance, du jour de l’Eternel qui est le jugement des pécheurs et qui sera terrible, car l’enlèvement est prévu pour nous éviter cette colère tout comme Hénoc a été enlevé pour échapper au déluge.

Inutile de chercher une date mais accrochons-nous fermement aux promesses de Christ. Regardons les signes qui marquent notre saison car Jésus ne viendra pas comme un voleur pour ceux qui l’attendent et se préparent à sa venue dans les nuées.

A-t-on déjà vu un Époux qui ne connaît pas la date de sa réunion avec Sa Promise ? Et une Promise qui n’est pas avertie de la date de sa réunion avec Son Promis !

Le jour exact n’est pas toujours défini très à l’avance pour un mariage. Noé lui-même, un autre type de sauvé, n’a su que 7 jours avant le déluge la date de son entrée dans l’arche. Mais Le Saint-Esprit nous l’annoncera en son temps car c’est LUI qui est chargé de nous préparer et c’est Dieu lui-même qui nous appellera !

Déjà à l’époque de Sa 1ère venue, Jésus a traité les Pharisiens d’hypocrites parce qu’ils n’ont pas reconnu les temps annoncés pour Sa venue sur la terre! C’est pourquoi étudions les prophéties et Ses promesses, sachons reconnaître les temps actuels et ne faisons pas partie de ceux qui n’auront pas su discerner Son retour car notre départ en dépend… faisons partie de ceux qui disent comme il est écrit dans Apocalypse 22-17 « et l’Esprit et l’Epouse disent viens »

Fin de la 2ème partie (Pour info, la 3ème partie a été donné un autre jour.

On va relire les versets qui nous parlent de l’enlèvement et je vais vous conseiller de bien les connaitre afin de ne pas vous faire voler cette merveilleuse promesse qui est une bien heureuse espérance pour le chrétien :

« Voici je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. Car elle sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. Il faut en effet que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité » 1 Corinthiens 15:51-53

« car le Seigneur lui-même, à un signal donné (un cri de commandement), à la voix d’un archange, au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel et les morts en Christ ressusciteront en premier lieu. Ensuite, nous les vivants, nous serons enlevés ensemble avec eux dans les nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur . Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles » 1 Thessaloniciens 4:16-18

Oui, on peut dire que c’est une consolation de savoir que l’on va être enlevé pour échapper à la colère de Dieu.

On peut donc dire qu’on ne peut pas confondre avec autre chose qu’une montée dans les airs à la rencontre du Seigneur surtout que l’on a également étudié les 2 exemples de personnages bibliques, Hénoc et Elie, qui ont été enlevés dans les airs et dont on n’a pas retrouvé les corps.

Et pour que l’on ne confonde pas non plus avec Apocalypse 12:6 « et la femme s’enfuit au désert où elle avait un lieu préparé par Dieu, afin d’y être nourrie pendant 1260 jours »

On va étudier maintenant les 2 exemples que Jésus nous donne pour bien distinguer l’état de l’humanité dans les temps, ou l’époque qui précédera l’enlèvement.

On va commencer par Matthieu 24:37-39 qui compare avec le temps de Noé

« Comme aux jours de Noé ainsi en sera-t-il à l’avènement du fils de l’homme. Car dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vienne et les emporte tous ; il en sera de même à l’avènement du fils de l’homme »

Pour comparer correctement, allons voir dans la Bible comment c’était en ce temps là. Pour cela on va lire Genèse 6: 4-7:

« Les géants ( ex Zeus, goliath) étaient sur la terre en ces temps-là, après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu’elles leur eurent donné des enfants: ce sont ces héros qui furent fameux dans l’antiquité. L’Eternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal. .. »

Note: Hénoc parle des géants dans son livre.

Ne croyez-vous pas que nous en sommes là ? Haine, violence, horreur et corruption politique et sexuelle font la une des journaux chaque jour et sont en augmentation chaque jour et malgré cela, le monde fait l’autruche ou joue le jeu des médias qui sont payés pour désinformer et manipuler les consciences des peuples dans le sens que veulent ceux qui nous dirigent,  donc ceux là ne se douteront de rien.

Vous savez que la plupart des gens ne pensent plus par eux-mêmes mais ils se laissent penser par tout ce qu’ils voient, entendent ou lisent au travers de la télé, des médias, de la pub, des lois nouvelles et d’internet qui accélère les choses vers le mal, loin des valeurs morales de Dieu… bref, ce monde est sous la pensée de l’antichrist ou de la Babylone ancienne appelée aujourd’hui N.O.M qui va bientôt se révéler.

Bref, j’estime que nous en sommes comme du temps de Noé et comme il est écrit dans Matthieu 24 « … et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vienne et les emporte tous… »

Si nous devions passer par la grande tribulation, ne croyez-vous pas que nous les chrétiens, nous serions vraiment à l’attendre car nous aurions vu paraitre l’antichrist ainsi que les 2 témoins et nous serions dans une angoisse terrible parce que nous, nous savons ce qui doit arriver… ce jour serait donc très attendu plutôt que de nous surprendre comme un voleur, surtout après ce que nous venons de lire : « et ils ne se doutèrent de rien… » !!!

Et maintenant allons lire genèse 7 – 1 à 7 pour voir comment ça s’est passé du temps de Noé:

« L’Éternel dit à Noé: Entre dans l’arche, toi et toute ta maison; car je t’ai vu juste devant moi parmi cette génération. Tu prendras auprès de toi sept couples de tous les animaux purs, le mâle et sa femelle; une paire des animaux qui ne sont pas purs, le mâle et sa femelle; sept couples aussi des oiseaux du ciel, mâle et femelle, afin de conserver leur race en vie sur la face de toute la terre. Car, encore sept jours, et je ferai pleuvoir sur la terre quarante jours et quarante nuits, et j’exterminerai de la face de la terre tous les êtres que j’ai faits. Noé exécuta tout ce que l’Éternel lui avait ordonné. Noé avait six cents ans, lorsque le déluge d’eaux fut sur la terre. Et Noé entra dans l’arche avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils, pour échapper aux eaux du déluge. »

Puis le verset 10 et 16:

« Sept jours après, les eaux du déluge furent sur la terre. »

« Puis l’Éternel ferma la porte sur lui. »

On voit bien dans ces 2 derniers versets que Noé est entré dans l’arche à la demande de Dieu 7 jours avant que commence le déluge pour échapper au déluge et, petit détail mais qui a son importance : c’est Dieu qui a fermé la porte de l’arche.

Alors maintenant quels parallèles peut-on faire avec l’enlèvement de l’Eglise car c’était le but de Jésus lorsqu’il a donné ces paroles…?

Pour cette période de Noé, il s’agit d’un évènement mondial au niveau du jugement (comme pour notre temps, Dieu va juger tous ceux qui n’ont pas reçu l’amour de la Vérité).

C’est l’Eternel qui donne l’ordre de rentrer dans l’arche (nous, c’est au son de la trompette de Dieu que nous serons enlevés), ensuite il dit à Noé de rentrer dans l’arche 7 jours avant le déluge (donc l’enlèvement va avoir lieu avant la grande tribulation pour que nous échappions à la colère de Dieu et de la même façon que Noé ne savait pas quand il devrait entrer dans l’arche, l’Eglise ne sait pas non plus mais elle sera également prévenue juste quelques temps ou quelques heures avant, mais nous entendrons la voix de Dieu).

C’est l’Eternel qui ferme la porte de l’arche (c’est Dieu qui ouvrira le ciel pour nous et le fermera ensuite)… Noé a prêché « la justice » pendant 120 ans (l’église prêche l’évangile de l’amour et du salut de Dieu depuis 2000 ans).

L’arche ne présentait qu’une fenêtre en haut c’est à dire qui donne sur le ciel et est restée toujours au dessus des eaux (l’église est au ciel avec Jésus au dessus des eaux de la mer, c’est-à-dire au dessus de la marée humaine qui grouille et s’agite avec tumulte ces derniers temps).

Et lorsque Noé sort de l’arche, il recommence une nouvelle humanité (après les jugements, Christ revient avec son Epouse et instaure son royaume sur la terre et l’Eglise règne avec LUI ).

Et pour bien montrer qu’il s’agit d’un enlèvement Jésus donne encore quelques indications qui ne trompent pas… on vient de lire « et ils ne se doutèrent de rien… » et Jésus enchaîne dans Matthieu 24 aux versets 40 à 42 en disant:

« Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé, de deux femmes qui moudront à la meule l’une sera prise et l’autre laissée. Veillez donc puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra »

Et tout de suite on va aller dans Luc 17 qui parle de la même chose c’est à dire des 2 femmes qui sont à la meule, des 2 hommes qui sont au champ mais il est rajouté un autre exemple au verset 34

« … je vous le dis, en cette nuit là, de deux personnes qui seront dans un même lit, l’une sera prise et l’autre laissée »

On a ici la confirmation qu’il s’agit bien de personnes vivantes, et que cela se fera en un clin d’œil et que c’est mondial. Quel est l’indice qui nous permet de le dire ? Le fait que certains sont au travail, donc pendant le jour, alors que d’autres dorment, donc pendant la nuit, c’est le décalage horaire.

L’événement se fera donc de manière subite et mondiale.

Dites-vous bien que les mots et les exemples utilisés par Jésus ne sont jamais anodins et ils nous sont donnés pour saisir les mystères de Dieu, pour mieux les comprendre… et si vous avez bien saisi tous ces parallèles avec le temps de Noé alors maintenant on va étudier le second exemple donné par Christ pour nous donner les caractéristiques des temps qui vont précéder son avènement.

Il s’agit de Loth au temps de Sodome et Gomorrhe… on reste dans l’évangile de Luc 17 et on va lire les versets 28 et 29:

« Il en sera comme au temps de Loth. On mangeait, on buvait, on achetait et vendait, on plantait et on bâtissait. Le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de soufre venue du ciel les fit tous périr. Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme sera révélé. En ce jour-là, que celui qui sera sur la terrasse, et aura ses affaires dans la maison, ne descende pas pour les prendre. Et que celui qui sera aux champs ne retourne pas non plus en arrière. Souvenez-vous de la femme de Lot. »

Pour faire le parallèle correctement, on va faire comme avec l’exemple de Noé et aller lire comment ça s’est passé exactement pour Lot. On le trouve au chapitre 19 du livre de la Genèse du verset 1 à 26:

« Les deux anges arrivèrent à Sodome, le soir. Loth était assis à la porte de Sodome ; il les aperçut, se leva pour aller à leur rencontre et se prosterna, face contre terre. Il dit : « De grâce, mes seigneurs, faites un détour par la maison de votre serviteur ; vous y passerez la nuit, vous vous laverez les pieds et vous vous lèverez de bon matin pour reprendre votre route. » Ils répondirent : « Non ! nous passerons la nuit sur la place. » Mais il insista tellement auprès d’eux qu’ils firent le détour et entrèrent dans sa maison. Il leur prépara un festin, fit cuire des pains sans levain, et ils mangèrent. Ils n’étaient pas encore couchés que les hommes de la ville, ceux de Sodome, cernèrent la maison, des plus jeunes aux plus vieux, toute la population sans exception. Ils appelèrent Loth et lui dirent : « Où sont les hommes qui sont venus chez toi cette nuit ? Amène-les : nous voulons nous unir à eux. » Loth s’avança vers eux, à l’entrée, et ferma la porte derrière lui. Il dit : « De grâce, mes frères, ne commettez pas le mal ! Voici, j’ai deux filles qui ne se sont unies à aucun homme. Je vais vous les amener, et vous leur ferez ce que bon vous semblera. Mais à ces hommes ne faites rien : ils sont venus s’abriter sous mon toit. » Ils répliquèrent : « Ôte-toi de là ! » Et ils ajoutèrent : « Lui, le seul étranger, il voudrait juger ! À toi, nous ferons plus de mal qu’à eux ! » Ils bousculèrent Loth et s’approchèrent pour enfoncer la porte. Mais les deux hommes étendirent la main et firent rentrer Loth dans la maison, auprès d’eux. Et ils refermèrent la porte. Ils frappèrent de cécité les hommes qui se trouvaient à l’extérieur de la maison, du plus petit au plus grand, si bien que ceux-ci ne purent trouver l’entrée. Les deux hommes dirent à Loth : « Qui as-tu encore ici avec toi ? Gendre, fils, filles, tous ceux qui sont avec toi dans la ville, fais-les sortir de ce lieu. Car nous allons le détruire. Elle est grande à la face du Seigneur, la clameur qui s’est élevée contre ses habitants, et le Seigneur nous a envoyés pour détruire ce lieu. » Loth sortit parler à ses gendres, ceux qui allaient épouser ses filles, et dit : « Debout ! Sortez de ce lieu car le Seigneur va détruire la ville ! » Mais, aux yeux de ses gendres, il parut plaisanter. À l’aurore, les deux anges pressèrent Loth, en disant : « Debout ! Prends ta femme et tes deux filles qui se trouvent ici, et va-t’en, de peur que tu ne périsses à cause des crimes de cette ville. » Comme il s’attardait, ces hommes le saisirent par la main, ainsi que sa femme et ses deux filles, parce que le Seigneur voulait l’épargner. Ils le firent sortir et le conduisirent hors de la ville. Une fois sortis, ils dirent : « Sauve-toi si tu tiens à la vie ! Ne regarde pas en arrière, ne t’arrête nulle part dans cette région, sauve-toi dans la montagne, si tu ne veux pas périr ! » Loth leur dit : « Non, je vous en prie, mes seigneurs ! Votre serviteur a trouvé grâce à vos yeux, et vous m’avez fait une grande faveur en me laissant la vie. Mais je n’ai pas le temps de me sauver dans la montagne : le malheur va me rattraper et je mourrai. Voici une ville assez proche pour y fuir – elle est si petite ! – Permettez que je me sauve là-bas afin de rester en vie ! » Ils lui répondirent : « Pour te faire plaisir cette fois encore, je ne détruirai pas la ville dont tu parles. Vite, sauve-toi là-bas, car je ne puis rien faire avant que tu y sois arrivé. » C’est pour cela qu’on a donné à cette ville le nom de Soar (ce qui veut dire : Petite). Le soleil se levait sur le pays et Loth entrait à Soar, quand le Seigneur fit tomber du ciel sur Sodome et Gomorrhe une pluie de soufre et de feu venant du Seigneur. Dieu détruisit ces villes et toute la région, avec tous leurs habitants et la végétation. Or, la femme de Loth avait regardé en arrière, et elle était devenue une colonne de sel. »

Pour Noé, l’accent est mis sur la méchanceté et le mal alors que pour Loth il est question d’une période de perversion et de débauche sexuelle incroyable, vous avez bien entendu jeunes et vieux (comme pour nous aujourd’hui, homosexualité, drag queen, etc…), mais tout le reste est différent de la période de Noé.

Ici ce sont des anges qui viennent l’avertir. Loth doit fuir un déluge de feu qui tombe sur DEUX villes seulement Sodome et Gomorrhe et non sur le monde entier comme pour Noé.

De plus, Il fuit. Les anges sont même obligés d’insister auprès de Loth qui négocie pour aller à Tsoar plutôt que dans la montagne ( Y a-t-il un symbole là dedans ? a-t-il peur de se retrouver sur la montagne de l’Eternel ?) alors que pour Noé, l’entrée dans l’arche n’a pas été précipitée puisqu’il est entré 7 jours avant que le déluge tombe et c’est Dieu LUI-même qui lui a parlé et non des anges. De plus, la femme de Loth n’ayant pas obéi à l’ordre des anges, ne fut pas sauvée.

Donc si on récapitule, on voit que Loth ne se doutait de rien, il n’attendait rien, au contraire il subissait ce qui se passait dans Sodome, il discute avec les anges qui sont obligés de le pousser à partir comme s’il mettait en doute ce que les anges lui ont annoncé et il ne semble pas marcher par la foi puisqu’il ne veut même pas aller jusqu’à la montagne.

Et ensuite Dieu ne fait aucune alliance avec lui et ne lui demande pas de recommencer quelque chose. IL ne lui a pas fait de promesses d’avenir comme à nous, il lui a juste épargné la vie, la vie physique, et non la vie de l’âme.

CONCLUSIONS : pour moi, ces 2 exemples sont totalement différents et ne parlent pas de la même chose ni du même moment…

  • Ils ont juste un point commun c’est que Dieu a attendu que Noé soit entré dans l’arche pour envoyer le déluge et que Lot soit sorti de Sodome pour envoyer sa colère.
  • Mais pour moi, Noé représente l’enlèvement de l’Eglise/ Epouse, au son de la trompette de Dieu, cette Eglise qui s’est préparée et qui a prêché la foi en Christ, et c’est Jésus lui-même qui lui donne le signal de monter vers LUI après qu’elle ait retrouvé son corps de gloire comme Jésus LUI-même à sa résurrection.
  • Alors que Loth représente ceux qui seront mis à part pendant 1260 jours dans un lieu, dans le désert selon Apocalypse 12:6 dont nous avons parlé la dernière fois, pour échapper au serpent… dans Apocalypse 12 « la femme s’enfuit » on lit bien qu’elle doit s’enfuir, comme Loth, et je vous ai dit qu’Apocalypse 12 concerne Israël pour qui il reste un temps de jugement de 7 ans (selon le livre de Daniel) divisé en 2 temps de 3 ans et demi ou 1260 jours selon l’apocalypse, mais l’Eglise/Epouse aura été enlevée avant ces 7 années.

Il y a les versets 20 et 21 dans Esaïe 26 qui pourraient d’ailleurs correspondre à Apoc 12 pour Israël:

« Va, mon peuple, entre dans ta chambre, Et ferme la porte derrière toi; Cache-toi pour quelques instants, Jusqu’à ce que la colère soit passée. Car voici, l’Éternel sort de sa demeure, Pour punir les crimes des habitants de la terre; Et la terre mettra le sang à nu, Elle ne couvrira plus les meurtres. »

Ces versets indiquent bien une situation de fin des temps, et que ça annonce une mise à part d’Israël qui aura reconnu son Messie car Dieu va juger l’humanité toute entière. C’est une mise à part prophétisée par le prophète Esaïe.

Noé est invité à entrer dans l’arche pour échapper au jugement mondial par le déluge alors que Loth doit fuir pour être sauvé d’un déluge de feu qui tombe sur 2 villes (n’oubliez pas que la terre est réservée pour le feu). Noé a prêché la justice de Dieu (l’Eglise prêche le salut) et il a marché par la foi alors que Loth n’a rien prêché et n’a pas manifesté la foi puisqu’il n’a pas voulu aller sur la montagne, il était juste attristé : c’est là toute la différence !!!

Hébreu 11:7 dit:

« c’est par la foi que Noé, divinement averti de ce qu’on ne voyait pas encore et saisi d’une pieuse crainte, construisit une arche pour sauver sa famille ; c’est par elle qu’il condamna le monde et devint héritier de la justice qui s’obtient par la foi »

Et Hébreu 11:6 dit:

« Or, sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu ; celui qui s’approche de Dieu doit croire qu’il existe et qu’il récompense ceux qui le cherchent »

Je terminerai en osant remplacer le nom de Noé dans Hébreux 11-7 par « l’Eglise »

C’est par la foi que l’Eglise, divinement avertie de ce qu’on ne voyait pas encore et saisie d’une pieuse crainte, monta au ciel avec sa famille (les autres frères et sœurs en Christ) ; c’est après cela que Dieu condamna le monde et qu’elle (l’Eglise) fut héritière du salut qui s’obtient par la foi en JESUS CHRIST.

Thérèse H.