Rendu juste

J’ai été rendu juste par la foi.

Nous sommes justifiés par la foi en le sang de Jésus. Lisons ce que Paul écrit sur le sujet en Romains:

«Or, à celui qui fait une œuvre, le salaire est imputé, non comme une grâce, mais comme une chose due; et à celui qui ne fait point d’œuvre, mais qui croit en celui qui justifie l’impie, sa foi lui est imputée à justice.» (Romains 4:4–5)

Remarquez le verset 5. La première chose à faire, c’est d’arrêter de vouloir vous rendre justes. Arrêtez d’essayer d’être toujours un peu meilleurs. Criez halte à tout cela. «À celui qui ne fait point d’œuvre.» Que faut-il donc faire? Lisons à nouveau la fin du passage: «à celui qui ne fait point d’œuvre, mais qui croit en celui qui justifie l’impie, sa foi lui est imputée à justice» (verset 5). Contentez-vous de croire. Est-ce aussi simple que cela? Si ce ne l’était pas, nous n’y arriverions pas. Dieu rend justes les injustes (c’est ce que dit le verset, et je le crois).

«Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu.» (2 Corinthiens 5:21)

J’aime changer l’ordre des mots dans ce passage, en substituant aux pronoms des noms spécifiques. «Car Dieu a fait devenir Jésus péché pour nous, lui qui n’a pas connu le péché, afin que nous devenions en Jésus, justice de Dieu.» Voilà l’échange au complet. Jésus a été rendu péché de notre péché afin que nous soyons rendus justes de sa justice. Cette justice nous est ouverte par la foi en son sang. Nous sommes rendus justes par la foi en le sang de Jésus-Christ.

Merci Jésus, pour ton sacrifice. Je proclame que la justice m’est ouverte par la foi en ton sang. J’ai été rendu juste par la foi. Amen.

Derek Prince