« La Grande-Bretagne marche à vos côtés pour la paix » (Prince William)

« La Grande-Bretagne marche à vos côtés pour la paix », a déclaré mardi après-midi le Prince William depuis l’ambassade britannique située à Ramat Gan près de Tel-Aviv.

« Cette région a une histoire compliquée et je partage avec vous le désir d’une paix durable. La Grande-Bretagne se dirige vers un avenir prospère avec vous, » a-t-il affirmé lors de son discours en présence de M. et Mme Netanyahou et du Président Rivlin.

Le Prince William à l’ambassade britannique de Ramat Gan le 26.06.2018
Chaim Tzach/ GPO

Le duc de Cambridge s’est exprimé au sujet de sa visite ce mardi matin au mémorial de Yad Vashem qu’il a qualifiée d' »expérience vraiment émouvante. »

« Le fait que ma propre arrière grand-mère soit l’une de ces Justes parmi les nations est un honneur pour moi et une grande fierté pour toute la famille », a-t-il dit.

En 1993, Yad Vashem avait élevé la princesse Alice au rang de Juste parmi les nations pour avoir sauvé des juifs en Grèce.

« Des premières histoires des kibboutzim, la renaissance de l’hébreu comme langue vivante et moderne aux économies de haute technologie que nous voyons autour de nous ici à Tel-Aviv, l’histoire moderne d’Israël est celle d’inventer, de créer, d’innover et d’avancer avec confiance dans son avenir, » a souligné le duc.

Plus tôt ce mardi, le prince William a troqué mardi les chaussures de ville pour les baskets, embrassant les réalités contrastées d’Israël, du mémorial de la Shoah dans la pieuse Jérusalem le matin aux plages de Tel-Aviv l’après-midi.

En bras de chemise et lunettes de soleil, le prince, second dans l’ordre de succession à la couronne britannique, a été accueilli en bord de mer par les cris de passants en maillot de bain.

« J’aurais dû apporter mon maillot », a-t-il badiné. Il a devisé sur la pollution des mers avec des surfeurs, assisté à un match de foot-volley et posé avec les joueurs.

Non loin de là, dans l’historique Jaffa, il a marqué des penalties à un gardien de 13 ans participant à un programme du Centre Peres pour la paix en faveur de l’entente entre juifs et Arabes.

Il a adressé un geste amical à des femmes qui lui criaient: « Prince William, nous t’aimons. Nous aimons Diana », sa mère disparue tragiquement.

Arrivé de Jordanie lundi soir, le duc de Cambridge, 36 ans, a commencé son séjour sous le signe du recueillement au mémorial Yad Vashem de Jérusalem.

Source: i24 News