Le don de la justice

J’ai été rendu juste par la foi.

Jésus a dit en Matthieu 6:33, «Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus». Toute autre justice que nous pourrions tenter de rechercher serait d’un niveau trop bas.

La seule justice qui nous fera admettre au ciel est celle de Dieu, et elle ne vient que par la foi en Jésus-Christ. Elle est reçue par la foi comme un don. La première manifestation de la grâce de Dieu dans la vie de ceux qui viennent à lui à travers Jésus-Christ, c’est la justice. Dieu ne peut rien faire pour nous avant de nous avoir rendus justes, et c’est la première chose qu’il fait lorsque nous nous approchons de lui.

Vous admettrez probablement que la majorité des chrétiens n’ont pas saisi ce principe. En fait, je pense que vous vous rendrez compte que de nombreuses choses dans la liturgie (y compris dans la louange et dans nos hymnes) sont conçues pour que nous ne perdions pas conscience du péché. Dans beaucoup de cas, nous ressentons presque comme de la présomption de nous considérer autrement que pécheurs. C’est assez remarquable.

Il y a une chose que le diable combat plus férocement que toute autre, c’est la prise de conscience en chacun de ce que signifie être rendu juste par la foi. Par tous les moyens, satan vous gardera sous une certaine mesure de condamnation et de culpabilité et il vous fera également vous sentir très religieux sur le sujet.

Beaucoup de gens se sentiraient embarrassés ou présomptueux de se qualifier eux-mêmes de «justes», car ils pensent qu’ils doivent gagner la justice. La Bible souligne cependant, qu’au lieu d’être une chose que nous pouvons mériter, la justice est un don que personne ne mérite. C’est un don immérité et gratuit. Soit vous le recevez comme tel, soit vous vivez sans. Le choix vous appartient.

Merci Jésus, pour ton sacrifice. Je proclame que je reçois la justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ comme un don immérité et gratuit. Je proclame que j’ai été rendu juste par la foi. Amen.

Derek Prince