Le monde animal en 28 images sublimes

Pour faire baisser un tout petit peu la tension et pour, un temps, se réjouir de la création de Dieu, voici un diaporama proposé par National Geographic.

Dans le cadre du concours Travel Photographer of the Year 2018 organisé par National Geographic, nous avons sélectionné pour vous les 28 plus beaux clichés d’animaux de l’année 2018. 

À Destin en Floride, un grand héron se prépare à avaler tout entière sa prise. « L’oiseau a passé plusieurs minutes à jouer avec le poisson avant de le manger. Je ne pensais pas qu’il serait capable d’avaler le poisson tout entier », confie la photographe Susan Cramer Stein.
PHOTOGRAPHIE DE SUSAN CRAMER STEIN, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Pour échapper au froid hivernal, ces deux macaques japonais profitent des sources chaudes.
PHOTOGRAPHIE DE KOUSUKE KITAJIMA, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Pour se protéger des prédateurs, ce petit poisson n’a d’autre choix que de se cacher dans une méduse.
PHOTOGRAPHIE DE LILIAN KOH, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Pour prendre ce cliché, le photographe E. Arencibia a affronté des températures glaciales : « Une météo capricieuse, une mauvaise lumière et un froid terrible, vous ne pouvez jamais savoir si ce qui vous attend ».
PHOTOGRAPHIE DE E. ARENCIBIA, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Des flamants roses prennent leur envol en nombre.
PHOTOGRAPHIE DE CHENGUANG XIAO, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Ces deux girafes Masaï mâles se reposent dans l’aire de conservation du Ngorongoro en Tanzanie. Quelques instants avant que ce cliché ne soit pris, ils se battaient en se donnant des coups de cou.
PHOTOGRAPHIE DE LEINANI SHAK YOSAITIS , NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Le photographe Richard James voguait sur une rivière du Parc national et de la réserve de Katmain en Alaska lorsqu’il a rencontré cette famille de grizzly. D’après lui, les ours étaient trop occupés à trouver de la nourriture pour remarquer la météo ou le photographe, situé à 15 mètres d’eux.
PHOTOGRAPHIE DE RICHARD JAMES, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Ce requin-baleine solitaire remonte des profondeurs de l’océan. PHOTOGRAPHIE DE HONGJUN YUE, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Une anguille juvénile se cache des prédateurs dans l’obscurité des abysses de l’océan. Depuis quelques années, les jeunes anguilles, aussi appelés civelles, sont victimes de la pêche intensive. D’après le photographe Yatwai So, certaines espèces d’anguilles comme l’anguille du Japon, sont menacées d’extinction. « Et la situation empire », ajoute-t-il.
PHOTOGRAPHIE DE YATWAI SO , NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
C’est avec un objectif grand angle que le photographe Andy Lubert a pris ce cliché d’un fou de Bassan, rentrant sur son site de nidification d’Heligoland, une île située au nord de l’Allemagne. « Les soirées peuvent y être très belles lorsque la lumière prend ces couleurs chaudes », a confié le photographe.
PHOTOGRAPHIE DE ANDY LUBERTI , NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Un troupeau de zèbres s’éloigne au grand galop des berges du fleuve Mara, peuplées de crocodiles.
PHOTOGRAPHIE DE KHAI CHUIN SIM, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Alors qu’il nage dans les eaux de l’île Mirihi aux Maldives, un bébé requin à pointes noires sépare en deux un banc d’anchois.
PHOTOGRAPHIE DE MOHAMED SHAREEF, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Le photographe Aaditya Deodhar était à la recherche d’oiseaux dans les hautes herbes du Bangalore, en Inde, lorsqu’un couple d’asiles a capté son attention. « Quelque chose a volé très vite devant moi et s’est posé sur une branche juste à côté. C’était un couple d’asiles, absorbé par leurs ébats sexuels », se rappelle le photographe.
PHOTOGRAPHIE DE AADITYA DEODHAR, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Un groupe de piquebœufs a pris place sur le cou d’une girafe pour se nourrir des parasites de cette dernière. « Je trouve que ce cliché exprime quelque chose de beau, avec la femelle piquebœuf qui s’envole, parfaitement alignée pour attraper l’insecte, tandis que les autres regardent », a déclaré le photographe Varun Aditya.
PHOTOGRAPHIE DE VARUN ADITYA, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Une famille de poissons-clowns s’abrite dans les tentacules d’une anémone de mer. Si les tentacules collantes de l’anémone protège le poisson-clown des prédateurs, elles sont inefficaces contre les parasites. En observant la photographie avec attention, vous remarquerez la présence d’un parasite dans la bouche du poisson situé au centre de l’anémone.
PHOTOGRAPHIE DE ALEX VARANI, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Un troupeau de chevaux apprivoisés erre dans les Hautes Terres de l’Islande.
PHOTOGRAPHIE DE REMY GEREGA , NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Dans l’espoir d’attirer et de séduire une femelle, ce lézard sort le grand jeu à l’aide de son fanon gulaire bleu. Ces reptiles au tempérament fougueux vivent dans les plateaux poussiéreux de Maharashtra en Inde.
PHOTOGRAPHIE DE ANUROOP KRISHNAN, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Ces deux chouettes effraies s’agrippent à un énorme rocher dans la Plaine de Carrizo, en Californie. « J’ai eu de la chance de pouvoir m’approcher près de ces deux oiseaux curieux pour prendre le cliché », a déclaré le photographe Mitch Walter. « Il n’y avait personne aux alentours pour admirer ces oiseaux avec moi. C’était un moment moment entre les chouettes et moi ».
PHOTOGRAPHIE DE MITCH WALTERS, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Un piquebœuf retire les parasites du ventre d’une girafe.
PHOTOGRAPHIE DE HYMAKAR VALLURI, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
La photographe Alexandra Diers explorait la mer de Bali en Indonésie avec sa famille lorsqu’elle a pris ce cliché d’un poisson-clown, à demi caché dans les tentacules d’une anémone. Les poissons-clowns « sont les poissons que je préfère photographier », a confié la photographe.
PHOTOGRAPHIE DE ALEXANDRA DIERS, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Une aigrette roussâtre se pose dans les marécages peu profonds au large de Merrit Island, en Floride. « Nous sommes arrivés sur place tôt pour profiter de la lumière doré », a expliqué Donna Bourdon, la photographe. « La lumière et le vent étaient en notre faveur, ce qui nous a permis de photographier les oiseaux qui se posaient ainsi que leurs superbes reflets sur l’eau ».
PHOTOGRAPHIE DE DONNA BOURDON, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Dans une mangrove, un crocodile américain se laisse flotter à la surface de l’eau, profitant de la chaleur du soleil.
PHOTOGRAPHIE DE MASSIMO GIORGETTA, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Ces deux renards se bagarrent gentillement sur une pente enneigée d’Hokkaidō, au Japon.
PHOTOGRAPHIE DE AYA IWASAKI, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Alors qu’ils fouillent le fond marin à la recherche de nourriture, un poisson-pilote se fait éclipser par un poisson-ballon, beaucoup plus imposant.
PHOTOGRAPHIE DE CLAUDIA PEYER, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
À Shōdoshima, au Japon, des macaques japonais se blottissent les uns contre les autres pour se tenir chaud. Lorsqu’il fait froid, des groupes d’une trentaine de macaques agissent de la sorte, formant ce que les Japonais surnomment « saru dango », ce qui signifie « raviolis de singes » en français.
PHOTOGRAPHIE DE SHINICHI MASUDA, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Cette larve de poisson prend une bouchée d’une autre créature des abysses. Le photographe Nicholas Cheung confie que ce poisson a attiré son attention car il semblait « faire des bulles avec un chewing-gum ».
PHOTOGRAPHIE DE NICHOLAS CHEUNG, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST
Une lionne et son petit partagent un moment de tendresse. « C’est vraiment très émouvant de voir à quel point elle s’inquiète pour ses petits. L’amour qu’elle leur porte est immense », confie le photographe Chandrashekar Kalyanasundaram.
PHOTOGRAPHIE DE CHANDRASHEKAR KALYANASUNDARAM, NATIONAL GEOGRAPHIC TRAVEL PHOTOGRAPHER OF THE YEAR CONTEST

Source:  National Geographic