Du réconfort pour nos cœurs effrayés

La vie chrétienne n’est pas toujours un fleuve tranquille. Tous les croyants connaissent des mauvais jours, peu importe à quel point ils sont saints. Heureusement, la majorité des chrétiens réalise que Jésus est présent, non seulement quand les choses vont bien, mais aussi pendant les moments difficiles. Il est fidèle et se soucie de nous en tous temps. Il est touché par toutes les émotions que nous subissons.

L’apôtre Paul a connu un mauvais jour alors qu’il traversait la Macédoine. “Car, depuis notre arrivée en Macédoine, notre chair n’eut aucun repos ; nous étions affligés de toute manière : luttes au dehors, craintes au dedans” (2 Corinthiens 7:5). Cet homme saint confesse que son être intérieur était en proie à la peur.

Paul n’était pas un surhomme. Il était soumis aux mêmes émotions humaines que nous. Mais il avait une discipline et ne s’abandonnait jamais à ses émotions, ni aux tentations qui les accompagnent. Il a témoigné : “Je suis rempli de consolation, je suis comblé de joie au milieu de toutes nos tribulations” (2 Corinthiens 7:4).

Est-ce que c’est un mauvais jour pour toi, une mauvaise semaine, une longue période d’abattement ? Es-tu abattu, découragé, as-tu envie d’abandonner ? Si c’est le cas, est-ce que tu te demandes comment Dieu va réagir à ton épreuve ? Va-t-Il te réprimander ou te punir ? Non, jamais ! Paul te dit que le Seigneur n’est jamais aussi proche de toi, jamais aussi prêt à t’aider que lorsque tu es abattu et que tu souffres.

“Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes l’objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque affliction !” (2 Corinthiens 1:3-4).

Je crois que nos mauvais jours ont souvent pour but de nous apporter de la maturité. Quand tu poursuis ta marche avec le Seigneur, tu devrais être de plus en plus conscient que tu possèdes toutes les ressources nécessaires pour faire face à l’ennemi.

David Wilkerson