La vie du cep

J’ai été rendu juste par la foi.

Afin d’expliquer au peuple l’importance de l’avoir lui dans leur vie, Jésus a employé l’analogie du cep et des sarments(lire Jean 15:1–8.) Jésus a dit, «Je suis le cep et vous êtes les sarments» (verset 5). Il était très spécifique. Il nous a donné une orientation pour interpréter tout le tableau. Jésus lui-même est le cep.

Pour qu’un cep vive et porte du fruit, il faut de la sève (une source de nutriments qui monte des racines, passe par le pied de vigne et irrigue les sarments). Si la sève n’arrive pas aux sarments cependant, ceux-ci se dessécheront et ne porteront aucun fruit. L’élément vital du cep est la sève, qui représente le Saint-Esprit. En Romains 8:10, Paul dit:

«Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’esprit est vie à cause de la justice.»

Nous avons expérimenté la mort de Christ à cause de nos péchés. Mais, ayant expérimenté sa mort, nous entrons dans sa vie à cause de sa justice qui nous est imputée par la foi. (Lire Romains 6:6–8.) Puis, en ayant sa justice, nous prenons part à sa vie qui monte des racines, passe par le pied de vigne et se répand dans les sarments. Paul nous a dit en Romains 8:10 que la vie est le Saint-Esprit. L’Esprit est vie.

Merci Jésus, pour ton sacrifice. Je proclame que la vie du cep, qui est le Saint-Esprit, coule en moi. J’ai été rendu juste par la foi. Amen.

Derek Prince