Mahmoud Abbas, à la tête d’une réunion du Fatah ce dimanche

Les dirigeants du mouvement palestinien Fatah ont prévu de se rassembler dimanche à Ramallah pour s’entretenir en amont de l’annonce d’un futur plan de paix américain pour le Proche-Orient, ainsi que pour discuter de plusieurs initiatives internationales ayant pour but l’amélioration de la situation économique dans la bande de Gaza.

Palestinian President Mahmoud Abbas prays during the Fatah Central Committee meeting at the Palestinian Authority headquarters, in the West Bank city of Ramallah, Tuesday, May 29, 2018.(AP Photo/Majdi Mohammed)

C’est le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, qui dirigera cette rencontre du Comité Central du Fatah a annoncé cette semaine Jibril Rajoud, l’un des hauts responsables du mouvement.

Une réunion prévue alors que les dirigeants de l’Autorité palestinienne regardent d’un œil inquiet les plans internationaux visant à améliorer la situation dans l’enclave palestinienne, évoqués en amont de l’accord de paix américain, dont s’est totalement exclue Ramallah depuis la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël.

Dans un discours prononcé au nom de Mahmoud Abbas, son Premier ministre Rami Hamdallah a également qualifié d’ »extorsion » la menace de l’administration américaine de couper le financement à l’Autorité palestinienne des paiements versés aux prisonniers palestiniens et à leurs familles.

Une mesure qui « augmente la morosité de la situation dans les territoires palestiniens », selon Rami Hamdallah.

« Nous n’accepterons pas de transformer nos droits nationaux en droits humanitaires ou financiers », a-t-il aussi indiqué, en réponse aux initiatives qui pourraient être mises en place pour aider la population gazaouïe.

Parmi ces projets, celui d’une plateforme navale pour Gaza opérant à Chypre sous supervision israélienne et face auquel les dirigeants Palestiniens se sont montrés divisés.

Malgré une césure de plus en plus profonde entre le Fatah de Mahmoud Abbas et le Hamas d’Ismaïl Haniyeh, au pouvoir dans l’enclave palestinienne, les deux mouvements ont récemment appelé, chacun de leur côté, à la création d’un « gouvernement palestinien unifié ».

Sous l’égide de l’Egypte, le 12 octobre 2017 les deux factions été arrivées à un « accord final » de réconciliation. Ce dernier avait même été salué par les leaders palestiniens.

Si après une décennie de querelles dévastatrices, le retour annoncé de l’Autorité palestinienne à Gaza avait fait naître l’espoir en des jours meilleurs pour la population, et en une chance de ranimer le processus de paix moribond avec Israël, un profond scepticisme avait accompagné dès le départ cette énième tentative de rapprochement… qui n’a toujours pas eu lieu.

Source: i24 News

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.