Les lignées papales des Jésuites

Plus riches et plus puissantes que les Illuminati.

C’est la Mafia Mythos.  Les lignées papales des jésuites.  Les vraies familles qui, dans les coulisses, contrôlent le monde à travers la religion, la finance, la propriété, la terre, et par le contrôle et la manipulation des marchés mondiaux.

Cette information rassemblée à partir de ce qui est facilement disponible sur Internet et d’autres « sources » devrait être lue conjointement avec des informations supplémentaires écrites sur ce sujet qui aide à clarifier quelques-uns des points couverts qui pourraient autrement être mal interprétés.

Les personnages souvent imaginés pour être au sommet sont en fait le deuxième niveau de la hiérarchie du pouvoir humain.  Oui, les Rothschild contrôlent des quantités massives de richesses, mais dont la richesse est bien supérieure à la leur.

Il serait logique que certaines de ces structures du pouvoir remontent aux hauteurs de l’Empire Romain, à la fondation de l’Église Catholique et peut-être jusque dans l’Antiquité, et ont déplacé les pions, les rois et les reines dans les coulisses pendant au moins quelques millénaires.

Les principaux noms de famille sont :

  • Orsini
  • Breakspear
  • Aldobrandini
  • Farnese
  • Somaglia

Tous contrôlés par l’Ordre des Jésuites et leurs Chevaliers de Malte et leurs Chevaliers Teutoniques tous basés à Borgo Santo Spirito protégé à Rome.

  • Pepe Orsini – Italie
  • Henry Breakspear – Macao, Chine

Finalement, c’est le vrai pouvoir.  C’est le pouvoir des Guelfes et des Gibelins sur l’humanité.  La famille Cecil était contrôlée par la puissante famille des Jésuites connue sous le nom de Pallavicini.

Maria Camilla Pallavicini est beaucoup plus puissante que la reine Elizabeth II. La reine et le prince Philip sont totalement subordonnés à la lignée papale, à la famille Breakspear et à leur quartier général jésuite en Grande-Bretagne, au 114, rue Mount.

Une étude de qui a financé la reine Elizabeth I avec une somme astronomique d’argent pour lutter contre les espagnols montre que l’entité du financement était en effet la lignée de la famille Pallavicini.   L’homme le plus puissant actuellement dans la conspiration au cours de ce monde est un Romain du nom de Pepe Orsini de la puissante lignée papale romaine.  Les Orsini sont également connus comme Orso et l’ancienne famille Maximus.

Il n’y a personne de plus puissant que cette figure qui est vraiment le Pape Gris.

Les lignées papales sont la hiérarchie secrète obscure de l’Ordre des Jésuites, même derrière le Pape Noir.  Ces lignées puissantes sont les Breakspear, les Somaglia, les Orsini, les Farnese et les Aldobrandini.

Vous remarquerez que David Rothschild s’est marié dans la lignée des Aldobrandini avec la jolie princesse Olimpia Aldobrandini.

Henry Breakspear, qui vit actuellement à Macao en Chine, en est un autre chef de file.  Beaucoup de têtes de la lignée papale vivent maintenant en Asie et en Inde.  Qu’est-ce que cela vous dit ?  Le pape noir, Adolfo Nicholas (qui a récemment démissionné) a été amené dans le poste en raison de la venue des Jésuites de l’Asie en tant que prochain joueur puissant de l’agenda.

Tant les deux, le Pape Noir et le Pape Blanc ne sont pas de la lignée papale, ils sont tous les deux des roturiers.

Ces lignées constituent les familles les plus puissantes de la planète.  Le Pape Gris est celui entre le Blanc et le Noir, mais il est invisible et, pourtant, il contrôle les mains gauche et droite de l’Église Catholique Romaine.

La Fraternité Saturnale – Les 13 lignées jésuites/papales :

  • Maison de Borja
  • Maison de Breakspeare
  • Maison de Somaglia
  • Maison d’Orsini
  • Maison de Conti
  • Maison de Chigi
  • Maison de Colonna
  • Maison de Farnese
  • Maison des Médicis
  • Maison de Gaetani
  • Maison de Pamphili
  • Maison d’Este
  • Maison d’Aldobrandini

Ces dirigeants égyptiens de la dynastie ptolémaïque sont en plein contrôle de la Compagnie de Jésus, du Haut Conseil Gris des Dix et du Pape Noir.  Notez que ce ne sont pas des noms communs parmi les auteurs de la théorie du complot, et les chroniqueurs des sociétés secrètes, et les histoires de lignées puissantes.

Ceci est une bonne information sur le Pape Noir : « Le ‘Pape Noir’, Supérieur Général des Jésuites, parle à la ‘Forteresse Militaire’ de l’Université Loyola dans son 14ème amendement non ratifié, ‘Little Rome’ D.C., Corporation des États-Unis ».

Une société sous la loi de l’amirauté maritime internationale (Uniform Commercial Code)basée sur le droit canonique du Vatican et perfectionné par l’Empire Romain.

Il ment au sujet de son pouvoir et il est supérieur au Pape à partir de 1814.  Il sert et travaille uniquement avec les Jésuites de l’ombre étant de la lignée papale des Orsini, des Breakspear, des Aldobrandini, des Farnese, des Somalgia.  Adolfo n’est pas de la Lignée Papale comme l’ont été certains Papes Noirs.

C’est un des hommes les plus puissants aujourd’hui puisqu’il représente trois lignées papales très puissantes.

Le prochain au pouvoir sous les Jésuites est le Bourbon, le roi Juan Carlos d’Espagne.  Le monarque romain du monde, le roi de Jérusalem et le navigateur militaire.  C’est le vrai système du pouvoir mondial en ce moment.

Adolfo sert de général militaire protégeant les écoles de mystère Zoroathrianisme et Mithraïsme.  Les jésuites ont été créés par la lignée papale Farnese sous le règne du pape Paul III des Farnèse.  Loyola a été commissionné par Cardinal Farnese, Alessandro.

Le général jésuite est appelé le « pape noir » au Vatican parce qu’il s’habille toujours en noir.  Les Jésuites furent officiellement fondés en 1540 par le pape Paul III.  Ignace de Loyola est devenu leur premier général.

Don Francis Borgia était l’arrière-petit-fils du Pape Alexandre VI et le co-fondateur des Jésuites.  Du côté de sa mère, il descendait du roi Ferdinand d’Aragon.  Les Espagnols contrôlent le Vatican à travers les Jésuites.  Au cours des 500 dernières années, l’Inquisition espagnole a contrôlé le Vatican au moyen des Jésuites.

Tous les jésuites répondent à leur général à Rome et, à son tour, il se contente de diriger le spectacle dans les coulisses, sans aucune publicité ou acclamation publique afin de ne pas susciter l’hostilité séculaire italienne envers les espagnols….

Le Pape Noir serait, selon certains, le « président du monde », mais, j’en doute. Il fait partie de l’Arcana Arcanorum contrôlé par les lignées papales dans le  I-Mori.

Ces lignées sont le point de contrôle oméga.  Ce sont les Farnese, les Orsini, les Aldobrandini, les Somaglia et les Breakspear.

Leur centre de commandement de la salle de guerre se trouve dans le Borgo Santo Spirito qui est protégé contre les missiles !  Henry Breakspear et Pepe Orsini sont en haut contrôle !  James Grummer SJ, soldat jésuite d’assistance, contrôle la Corporation des États-Unis.

La prochaine confrontation devrait se dérouler soit dans la fortification militaire l’Université de Georgetown, aux États-Unis, soit au 114, rue Mount à Westminster, à Londres.  Les deux contrôlent chaque société (États-Unis et Royaume-Uni).  Il était temps que le véritable ennemi, Rome, soit confronté, et non leurs petits personnages esclaves Hofjuden Sabbatean Frankist Talmudist, comme Rothschild.

Il est temps qu’une deuxième vraie Réforme arrive pour vaincre cet ensemble de Lignées Papales.

Adolfo, cependant, n’est pas de la lignée papale ; Il est un roturier, tout comme le Pape actuel !

Tous les mentionnés ci-dessus font partie de ce qu’on appelle la noblesse noire. La « noblesse noire » est/était les familles oligarchiques de Venise et de Gênes, en Italie, qui, au 12ème siècle détenaient les droits commerciaux privilégiés (monopoles).

Le « fondo » est l’intérêt financier collectif d’une « famille » d’une aristocratie parachutée ou d’une « famille » de l’aristocratie rentier-financière.  Le fondo fonctionne comme une banque privée ; Ou un syndicat de plusieurs fondi peut combiner des forces pour créer une banque privée ou une compagnie d’assurance contrôlée conjointement.

Les activités caractéristiques des fondi consistent à tirer des revenus de la spéculation sur les gains provenant de la manipulation des prix des produits de base, au moyen de monopoles, sur une partie du commerce d’une marchandise, y compris les matières premières et leurs moyens de transport.

Les syndicats de fondi augmentent considérablement leur pouvoir sur la société en finançant la dette du gouvernement.  S’ils sont en mesure d’établir un monopole relatif de monnaie prêteuse, de lingots ou de crédit, le syndicat peut dicter les politiques clés des gouvernements, y compris les nominations des ministères du gouvernement.

Ainsi, ils contrôlent les politiques sur les tarifs, la fiscalité, les travaux publics, les concessions foncières, les monopoles spéciaux, etc…  La « noblesse noire »  est/était les familles oligarchiques de Venise et de Gênes, en Italie, qui au 12ème siècle détenaient les droits commerciaux privilégiés (monopoles).

La première des trois croisades, de 1063 à 1123, a établi le pouvoir de la noblesse noire vénitienne et a consolidé le pouvoir de la classe dirigeante riche.

L’aristocratie de la noblesse noire obtint un contrôle total sur Venise, en 1171, lorsque la nomination du doge fut transférée à ce qu’on appelait le Grand Conseil, composé de membres de l’aristocratie commerciale (parmi eux l’infâme famille des Medici).

Venise est restée entre leurs mains depuis, mais la puissance et l’influence de la noblesse noire vénitienne s’étend bien au-delà de ses frontières, et aujourd’hui elle se fait sentir dans tous les coins du globe.

(N’oubliez pas, notre système bancaire moderne est originaire d’Italie.)

En 1204, la famille oligarchique morcelle les enclaves féodales pour leurs membres et, de cette époque, date la grande accumulation de pouvoir et de pression jusqu’à ce que le gouvernement devienne une société fermée des principales familles de la noblesse noire.

La noblesse noire a gagné son titre par des tours sales, alors, quand la population s’est révoltée contre les monopoles au gouvernement, comme partout ailleurs (n’est-ce pas), les dirigeants du soulèvement ont été rapidement arrêtés et brutalement pendus.  La noblesse noire utilise des assassinats secrets, le meurtre, le chantage, la banqueroute de citoyens ou d’entreprises opposés, l’enlèvement, le viol et ainsi de suite … d’où leur nom.

Qui sont ces familles aujourd’hui ?  Il y a les :

  • Maison de Bernadotte,
  • Suède : Maison de Bourbon,
  • France : Maison de Braganza,
  • Portugal : Maison de Grimaldi,
  • Monaco : Maison de Guelph,
  • Grande-Bretagne : (la plus importante) Maison de Habsbourg,
  • Autriche : Maison de Hanovre,
  • Allemagne : (la deuxième plus importante) Maison de Hohenzollern,
  • Allemagne : Maison de Karadjordjevic,
  • Yougoslavie : (ancienne) Maison du Liechtenstein,
  • Liechtenstein : Maison de Nassau,
  • Luxembourg : Maison d’Oldenburg,
  • Danemark : Maison d’Orange,
  • Pays-Bas : Maison de Savoie,
  • Italie : Maison de Wettin,
  • Belgique : Maison de Wittelsbach,
  • Allemagne : Maison du Wurtemberg,
  • Allemagne : Maison de Zogu, Albanie.

Vous retrouverez toutes ces familles dans l’arbre généalogique des Windsor. Toutes les familles répertoriées sont liées à la Maison de Guelph, une des premières familles de la noblesse noire de Venise, d’où descend la maison de Windsor et donc la reine d’Angleterre, Elizabeth II.

Les Guelfes sont si étroitement liés à l’aristocratie allemande à travers la Maison de Hanovre qu’il faudrait plusieurs pages pour mentionner toutes leurs connexions.  Toutes les maisons royales (presque) européennes proviennent de la maison de Hanovre et donc de la Maison de Guelph, la noblesse noire.

Un exemple : Le roi britannique Hanovrien, George Ier, est originaire du duché de Lunebourg, une partie du nord de l’Allemagne, qui était gouvernée par la famille Guelph depuis le 12ème siècle.  Aujourd’hui, les Guelfes (les Windsor) règnent en dominant le marché des matières premières et, pendant des années, ils ont fixé le prix de l’or (une marchandise qu’ils ne produisent ni ne possèdent).

La Maison de Windsor contrôle également le prix du cuivre, du zinc, du plomb et de l’étain.  Ce n’est pas un hasard si les principales bourses de marchandises sont situées à Londres, en Angleterre.  Les entreprises dirigées par les familles de la Noblesse Noire sont British Petroleum, Oppenheimer, Lonrho, Philbro et beaucoup d’autres.

Une autre famille de la Noblesse Noire est les Grosvenors en Angleterre. Pendant des siècles, cette famille a vécu, comme la plupart des familles européennes, sur la location foncière.

Aujourd’hui, la famille possède au moins 300 acres de terre dans le centre de Londres.  La terre n’est jamais vendue, mais, louée sur un contrat de bail de 39 ans, la rente foncière du moyen âge.  Grosvenor Square, où se trouve l’ambassade américaine, appartient à la famille Grosvenor, tout comme Eaton Square.

À Eaton Square, les appartements sont loués entre 25.000 et 75.000 livres par mois (et cela n’inclut pas les frais d’entretien).  C’est pour vous donner une idée de l’immense richesse que les familles de la noblesse noire tirent des loyers du territoire, et pourquoi les familles comme les Windsor ne s’intéressent pas du tout au progrès industriel et à l’excès de population qu’il soutient.

C’est la principale raison pour laquelle ces familles « nobles » sont à l’origine de la plupart, sinon de la totalité, des mouvements pro-environnementaux malavisés du monde qui, en fin de compte, tentent (bien sûr) de freiner la croissance démographique.

Le prince Philip et le prince Charles sont les symboles les plus visibles de ces mouvements, et tous deux ont souvent parlé avec la plus grande insistance sur la nécessité de débarrasser le monde des personnes indésirables.  [Plus récemment, le Prince William a plaidé pour des efforts urgents de dépopulation en Afrique.]

La Noblesse Noire sont les fondateurs des sociétés secrètes de notre temps d’où toutes les autres sont reliés et sont originaires : Le Comité de 300, le Club de Rome, le Conseil des Relations Étrangères, le RIIA, les Bilderbergers, la Table Ronde … tous proviennent du Comité des 300 et donc des familles européennes de la noblesse noire.

Parmi les meilleures familles, il y a :

  • Les Montefiores, serviteurs financiers de la noblesse génoise depuis les années 1200 ;
  • Les Goldsmids et les Mocattas, principaux marchands de lingots pour la famille royale britannique depuis les années 1600 ;
  • Les Oppenheimers, contrôleurs d’une grande partie des mines de diamants et d’or en Afrique du Sud ;
  • Les Sassoon, agents de la Couronne britannique en Inde dans les années 1700, se consacrant à la production d’opium ;
  • Les familles de Warburg, Schiff, Meyer, Loeb, Radziwill, De Menil, Spadafora, Schroeder, von Thurn et Taxis, von Finck, Wittelsbach, Lambert, Hambro, Luzzatto, Orsini, Weill, et d’innombrables autres qui se cachent derrière le rideau des directions bancaires imbriquées, des sociétés de portefeuille, des empires bancaires offshore et des concessions portuaires libres,  tous camouflés hors de la vue du public.

Presque toutes ces familles riches et puissantes ont directement collaboré avec le fascisme de l’Europe Centrale et ont dirigé les gouvernements factices d’Adolf Hitler et de Benito Mussolini.  Après la Seconde Guerre Mondiale, ils sont allés travailler pour le renseignement soviétique ou anglo-américain ; Parfois pour les deux.

Tous jouent aujourd’hui un rôle actif dans la drogue, la déstabilisation politique, des sales stratagèmes et les opérations d’assassinats des diverses mafias internationales.

Éphésiens 6:12 : « Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.»

Sous les projecteurs, ils ne sont pas des émoticônes de sourire :

  • Maison de Borja,
  • Maison de Breakspeare,
  • Maison de Somaglia,
  • Maison d’Orsini,
  • Maison de Conti,
  • Maison de Chigi,
  • Maison de Colonna,
  • Maison de Farnese,
  • Maison des Médicis,
  • Maison de Gaetani,
  • Maison de Pamphili,
  • Maison d’Este,
  • Maison d’Aldobrandini.

Les semblables à Rockefeller sont tout en bas de l’échelle en termes de pouvoir réel.  La maison de Braganza est probablement une des plus riches.

Ce sont les gens qui contrôlent tous les minéraux naturels du monde.  La masse des gens sur YouTube disant que les Rothschild ont $400 milliards, sans même regarder plus en profondeur dans le sujet, ne sont pas informés !

Avoir le pouvoir d’imprimer de l’argent n’est pas là où réside le vrai pouvoir ; Contrôler les ressources disponibles est le vrai pouvoir !

C’est comme je le dis toujours : Pensez-vous que Bill Gates, Warren Buffett et Carlos Slim et d’autres personnes (soi-disant les plus riches du monde) ont plus de richesse que les gens qui leur ont permis d’accumuler les fortunes qu’ils possèdent ?

Ce sont des personnalités juridiques soumises au gouvernement, pas le pouvoir derrière.  Pour illustrer la richesse de ces gens, selon Oxfam, il faudrait 220 ans à Carlos Slim pour dépenser tout son argent s’il dépensait 1 million de dollars par jour.

Source: Humans Are Free 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.